47eme assemblée générale ordinaire de la Femafoot : Vers le renouveau du football malien !

0

L’élection du Comité Exécutif se fera bientôt ! 

Conformément à la feuille de route de la Fédération internationale de football association (Fifa) et à l’exécution de la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du 15 novembre 2018, la Fédération Malienne de Football a tenu, le samedi 15 juin dernier au stade du 26 Mars, sa 47ème Assemblée générale ordinaire. Au cours de cette rencontre dite historique pour les acteurs du football malien, les nouveaux textes de la Fémafoot ont été adoptés par acclamation et l’élection du nouveau bureau fédéral aura lieu dans 60 jours, selon la Présidente du Comité de normalisation, Mme Dao Fatoumata Guindo dite Mimi. Avec l’adoption de ces textes, nous pouvons dire que la crise du football est désormais dernière nous.

Les travaux de cette 47ème Assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne de football étaient présidés par Mahamadou Sidibé, Conseiller technique au ministère de la Jeunesse et des Sports, en présence de  Véron Monsengo Omba, directeur régional Zone Afrique et Caraïbes de la Division Associations membres de la Fifa, de Mamadou Antonio Souaré et Jacques Anouma, émissaires de la CAF, de Mme Dao Fatoumata Guindo, présidente du Comité de normalisation (Conor), ainsi que des acteurs du football malien.

L’ordre du jour de cette Assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne de football portait sur plusieurs points dont l’adoption des nouveaux statuts. Si les autres points n’ont pas posé de problème à l’Assemblée, la validation des nouveaux textes exigés par la Fifa a créé un blocage parce qu’aucun des deux protagonistes n’avait obtenu 2/3 du quorum pour le faire adopter. Et le hic est que le Camp Salaha Baby ne voulait pas l’adoption de ces nouveaux textes alors que celui de Mamoutou Touré dit Bavieux était favorable. Du coup, chaque partie campait sur sa position, ouvrant ainsi la voie à une zizanie totale.

Après ce blocage, les émissaires de la Fifa-Caf, Jacques Anouma et Mamadou Antonio Souaré, ont mené de longues négociations auprès des deux parties. Malheureusement, ces négociations n’ont rien donné. Les deux camps sont restés campés sur leurs positions.

La touche personnelle du ministre Arouna Modibo Touré

Il a fallu l’intervention personnelle du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, pour que la situation puisse être débloquée à la dernière minute (il était déjà 23 heures). Après des heures de tractations, il a fait une proposition aux environs de 23 heures 30 qui sera acceptée par les deux protagonistes.

Le message du Ministre Touré était de mettre le Mali au-dessus de tout intérêt personnel et d’éviter une sanction de la Fifa à la Can Egypte 2019. Avec l’adoption de ces nouveaux textes, le championnat national de football va se jouer avec 23 clubs et le quorum pour la prochaine Assemblée générale élective passe de 55 voix à 62.

Cet accord trouvé entre les protagonistes du football malien a été un grand ouf soulagement pour la présidente du Conor, Mme Dao Fatoumata Guindo, qui a tenu à féliciter les délégués pour leur sens élevé du patriotisme. “L’avenir du Mali était dans vos mains. Il fallait sauver la situation, se surpasser, accepter et vous l’avez fait. L’essentiel, c’est de l’adopter avant la fin de la journée du 15 juin.

Je ne sais pas quel message a été donné par le ministre de la Jeunesse et des Sports, en tout cas, le sursaut a été obtenu. Aujourd’hui, c’est le renouveau du football malien qui va commencer. Toute la nation malienne est soulagée.

 Vous avez enduré cette crise pendant quatre ans. Nous sommes là il y a un an et quelques mois, nous savons que c’est très difficile. J’espère qu’à partir d’aujourd’hui, nous sommes sortis définitivement de la crise. Faites tout pour qu’il n’y ait plus jamais de comité de normalisation dans notre pays. Nous sommes des acteurs qui animent ce Comité, mais Dieu seul sait avec quelle peine”, a-t-elle précisé, avant de remercier une fois de plus le gouvernement du Mali à travers le ministre de la Jeunesse et des Sports.

Pour sa part, Arouna Modibo Touré a précisé qu’il faut rendre grâce au bon Dieu. “Aujourd’hui est un samedi merveilleux. J’avais instruction ferme de ne pas aller me coucher sans que cela ne soit pas réalisé. Dieu nous a permis de de le réaliser avant minuit, ce 15 juin, rendons grâce au Tout-Puissant et Miséricordieux. Il ne reste plus aux Maliens qu’à se donner la main pour que le pays redevienne un pays de football”, a-t-il laissé entendre, avant de remercier les acteurs au nom du président de la République et de son Premier ministre, Dr Boubou Cissé.

Mamadou Antonio Souaré, émissaire de la Caf invite les acteurs du football malien à préserver l’intérêt supérieur du Mali

Au cours des travaux de cette Assemblée générale ordinaire, le président de la Fédération guinéenne de football, Mamadou Antonio Souaré, qui représentait le président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, a invité les acteurs du football à préserver l’intérêt supérieur du Mali. “La sous-région nous interpelle. Ce qui arrive au football malien concerne la Guinée, la Côte d’Ivoire et toute la sous-région. Les acteurs du football malien, je vous appelle à un devoir. Le Mali est une grande nation de football et cela depuis des années. Il se trouve dans le carré d’as de toutes les compétitions internationales de football, donc nous devons préserver cela et préservons aussi des générations futures.

Aujourd’hui, nous ne sommes pas là pour parler de l’avantage de quelqu’un ni de la victoire de quelqu’un. Nous défendons ici la victoire du Mali”, a-t-il indiqué.

Un important dispositif sécuritaire au tour du stade du 26 Mars

Pour la tenue de cette 47ème Assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne de football, un important dispositif sécuritaire était placé à l’extérieur et à l’intérieur du stade du 26 Mars.

L’intérieur du stade était sécurisé par les éléments de la police nationale, tandis que l’extérieur était assuré par les éléments de la garde nationale. Seuls les détenteurs des badges ont pu avoir accès à l’intérieur du stade. Nous pouvons bien dire que ces éléments des forces de sécurité ont bien joué leur rôle de sécurisation.

                    Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here