7ème édition de la nuit de l’AJSM : Les meilleurs sportifs de l’année récompensés

0

La 7ème édition de la nuit de l’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm), s’est tenue le samedi 30 novembre dernier, à l’Hôtel de l’Amitié. Cette soirée gala entièrement sponsorisée par la Sotelma-Malitel, pour la première fois, a permis de décerner des récompenses aux meilleurs sportifs qui ont rayonné durant la saison écoulée.

L’événement était présidé Thiérno Hass Diallo, ministre des Affaires religieuses et du Culte, en présence de Moustapha Diawara, représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports (Parrain), de Wahabou Zoromé, représentant du président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), d’Abdelaziz Béddini, directeur général de la Sotelma-Malitel, de Mamoutou Touré dit Bavieux, président de la Fédération malienne de football, de Harouna Boubacar Maïga, président de la Fédération malienne de basketball, ainsi que de plusieurs acteurs sportifs du pays.

Après quelques années d’interruption, la 7ème édition de la Nuit de l’Association des journalistes sportifs du Mali revient, mais cette fois avec un nouveau format et un nouveau sponsor, Sotelma-Malitel, premier opérateur téléphonique du Mali.

C’est en rendant un vibrant hommage aux journalistes sportifs disparus ces dernières années que le président de l’Ajsm, Oumar Baba Traoré, a entamé ses propos. “Ils étaient avec nous à la dernière Nuit Ajsm à l’Escale gourmande, ils ne sont plus parmi nous et pour cause, la faucheuse est passée par là. Il s’agit de Feu Hamidou Cissé, directeur de publication de journaux décédé le 12 janvier 2019, Abdoul Aziz Haïdara, journaliste freelance à Gao et Souleymane Sangho, président de la coordination Ajsm de Gao décédés le 20 février des suites d’un accident de la route de retour de Niamey, quelques heures après le sacre des Aiglons à la CAN Junior.

Et comme si cela ne suffisait pas, elle, je parle toujours de cette faucheuse, nous a enlevé au mois de juin dernier Moussa Barry, cameraman à Africable télévision”, a-t-il indiqué, avant de demander à la salle de faire une minute d’ovation en mémoire de ces frères, collègues et amis disparus.

Il a également souligné qu’après 6 éditions, le Bureau Exécutif national a décidé de changer le format de la Nuit Ajsm. “C’est pourquoi, la présente édition comporte plusieurs innovations, entre autres : le nombre d’invités qui passe de 300 à 500, le retrait des 7 prix destinés aux meilleurs journalistes et celui du meilleur dirigeant. Comme vous le constatez, le gala dinatoire a cédé sa place au gala haut de gamme. Aussi, je suis très fier et heureux d’annoncer solennellement que le sponsor officiel de la Nuit Ajsm pour les 3 années à venir est la société historique de téléphonie au Mali, je veux nommer Sotelma-Malitel”, a-t-il précisé, avant d’annoncer qu’en plus de la Nuit, l’Ajsm et Sotelma/Malitel sont désormais partenaires et une cérémonie officielle de signature de partenariat sera organisée dans les plus brefs délais.

Concernant le parrain de cette 7ème édition, le président de l’Ajsm, dira que le choix porté sur le ministre de la Jeunesse et des Sports pour parrainer cette fête du journalisme sportif n’est pas gratuit. “Le ministre Touré incarne la réussite, la bravoure et l’intégrité. Quel est l’amoureux du football au Mali qui n’a pas poussé un ouf de soulagement après l’AG qui a élit un nouveau Comité Exécutif de la Femafoot, après plusieurs saisons de crise”, dit-il.

Pour sa part, le directeur général de la Sotelma-Malitel a expliqué que l’organisation de cette 7e édition de la Nuit Ajsm rentre en droite ligne des objectifs de la Sotelma-Malitel parmi lesquels la promotion du sport. “Avec l’Association des journalistes sportifs du Mali, notre désormais partenaire, je suis convaincu que nous allons ensemble faire la promotion du sport malien, facteur d’union, de rapprochement et de cohésion.

La présence à cette cérémonie de vos collègues du Burkina Faso et du Sénégal témoigne de la bonne collaboration que vous entretenez à l’extérieur du pays. Chose que j’encourage vivement”, a-t-il laissé entendre.

Pour le représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, parrain de l’événement, il a souligné que la Nuit Ajsm est une activité qui, après six éditions, garde toujours son cachet particulier. “Au regard de cette évidence, reconnue par tous les acteurs du sport malien, le ministre de la Jeunesse et des Sports, par ma voix, vous exhorte à persévérer dans ce sens car ce n’est que dans l’union que tout est possible. L’illustration de cette vérité a été donnée par l’Ajsm, qui regroupe en son sein, aujourd’hui, tous les journalistes sportifs du pays, rassemblés comme seule famille”, dit-il.

19 sportifs issus de 11 fédérations nationales sportives récompensés

Pour ce nouveau format de la Nuit Ajsm, les dirigeants sportifs et la presse sportive n’ont pas été primés. Seuls les athlètes qui se sont distingués sur le plan national et international durant l’année écoulée ont été récompensés. Ils étaient au nombre de 19 athlètes, issus des fédérations. Le trophée du meilleur footballeur de l’année a été attribué à Emile Koné du Djoliba AC, tandis que les deux trophées du basketball (Homme et Dame) sont revenus respectivement à Binké Diarouma de l’AS Police et Assétou Traoré du Djoliba AC.

Le trophée du meilleur cycliste de l’année et celui du meilleur combattant de bras de fer sportif ont été attribués, respectivement à Yaya Diallo (club Airness) de Niéna et Sibiri Traoré (club Allemand) de l’Hippodrome. Quant aux trophées de meilleur sportif (Homme et Dame) de l’athlétisme, ils ont été attribués à Gaoussou Coulibaly (Stade malien de Bamako) et Yah Souckho (Stade malien de Bamako. Pour l’escrime, Gaoussou Coulibaly et Alima Dembélé ont été distingués, tandis que les trophées de handball sont revenus à Sira Kanouté (Centre Omnisports de Lafiabougou) et Mamady Sissoko (Usfas).

Dans les sports équestres, le trophée du meilleur jockey de l’année a été attribué à Samalaye Tomota (Ecurie Komoguel). Quant à Seydou Diallo et Massitan Coulibaly, ils ont été désignés meilleurs joueurs de tennis de l’année. Au volleyball, Amadou Diallo (1008 Logements sociaux) et Sira Sissoko (Usfas) nont été primés. Oumar Sissoko et Fanta Traoré ont reçu les trophées de meilleurs combattants de taekwondo.

Des attestations de reconnaissance décernées à certaines équipes nationales

Au cours de la cérémonie, des attestations de reconnaissance ont été décernées à certaines équipes nationales pour avoir hissé haut les couleurs nationales lors des compétitions africaines et internationales. Il s’agit de l’équipe nationale de maracana, l’équipe nationale de football des sourds-muets, l’équipe nationale U20 de football, les équipes nationales de basketball 3 fois 3, U16 (garçon), U18 (filles) et U19 (filles). Toutes ces équipes nationales de basketball ont été championnes d’Afrique de leur catégorie. En plus de cela, à titre posthume, la commission d’organisation de l’événement a remis un diplôme à chacun de nos quatre confrères disparus. Il s’agit de Hamidou Cissé, Souleymane Sangho, Abdoul Aziz Haidara et Moussa Barry.

          Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here