Crise du football malien : les médiateurs invitent les protagonistes à enterrer la hache de guerre

0

 

D’entrée de jeu, notre confrère de l’Ortm, Papa Oumar Diop, a procédé à la lecture des recommandations issues du processus conduit par les médiateurs dans un esprit de totale indépendance et d’équité avec le souci de rechercher les voies et moyens qui peuvent aboutir au règlement de la crise. En effet, les médiateurs recommandent l’existence et la reconnaissance du Comité exécutif de la Femafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra ; la levée de toutes les sanctions qui frappent les personnes physiques et morales (Clubs et dirigeants) ; le retour en ligue I des clubs relégués avec un accompagnent financier de l’État ; la gestion du football malien dans un esprit consensuel en évitant tout acte d’exclusion ; la gestion transparente des ressources financières et le respect de l’éthique sportive à tous les niveaux ; la reprise des élections de la Ligue de Bamako sous supervision du Comité olympique, du Gouvernorat et de la Direction régionale des Sports.

 

En guise de conclusion, les médiateurs diront que les acteurs du football malien doivent inscrire leurs actions dans le respect des textes et des institutions, mais aussi et surtout, pour l’unité et la paix au Mali.

«Nous, nous ne sommes pas des juges ; nous sommes des médiateurs et nous jouerons ce rôle à cet effet. Il est temps que chacun mettede l’eau dans son vin pour l’intérêt de la nation. Cette crise ne sert rien à notre nation, particulièrement àson sport-roi», a déclaré le chef de fil du pool des médiateurs, Adama Koné.

 

Il est à retenir que ce pool des médiateurs a vu le jour sur initiative du président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) afin d’entreprendre une médiation auprès des protagonistes de la regrettable crise qui secoue le milieu du football malien et qui, aujourd’hui, a pris des proportions inquiétantes.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER