Deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018 : Les Aigles ratent l’occasion de se relancer et s’éloignent de la Russie

Les nombreuses défections dans le nid des aigles dues aux blessures n’entament point le moral de la troupe.

1
Coupe du monde, Russie 2018 : AIGLES, LE CASSE-TETE DE GIRESSE

Pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018, les aigles du Mali recevaient les panthères du Gabon. Après une défaite inaugurale au Stade de l’amitié de Bouaké contre les éléphants de la Côte d’Ivoire, les protégés du sélectionneur Giresse devraient réajuster leurs ailes, un exploit qu’ils n’ont pu réaliser.

Déplumés par les éléphants de la Côte d’Ivoire lors de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018, les aigles devraient se racheter devant leur public. Les nombreuses défections dans le nid des aigles dues aux blessures n’entament point le moral de la troupe. Dés les ultimes minutes de la rencontre, les aigles montrent la couleur. Malgré la pugnacité des Gabonais, les coéquipiers de Modibo Maiga, le capitaine des aigles, parviennent à se frayer du chemin par le virevoltant Moussa Doumbia qui malmène la défense des panthères sans parvenir à trouver la faille. A deux reprises le bouillant Moussa Doumbia a failli scorer mais il trouve toujours sur son chemin le gardien des panthères qui empêche la balle d’aller au fond de ses filets. La mi-temps intervint sur le score nul et vierge entre les deux équipes. A la reprise, les aigles sachant bien qu’ils sont contraints de glaner des points, Moussa Doumbia idéalement servi par son capitaine Modibo Maiga rate le but. Giresse procède à son premier changement, Yves Bissouma rentre à la place de Modibo Maiga qui malgré le brassard de capitaine n’arrive pas à montrer le chemin de la victoire à ses coéquipiers. Les panthères sous la férule de Pierre Emerick Aubameyang créent du danger devant les buts maliens sans parvenir à tromper la vigilance de Djigui Diarra. Moustapha Yatabaré aussi rentre à la place de son frère Sambou Yatabaré. Et nonobstant ces remaniements, les aigles restent cloués au sol. Moussa Doumbia cède sa place à Samba Sow dans les ultimes minutes de la rencontre mais les aigles ne parviennent pas à venir à bout des panthères.

Alain Giresse, l’artisan du match nul des aigles à domicile

Le principal artisan du match nul des aigles est leur sélectionneur qui par faute de  vigilance à aligner un onze de départ défaillant et monotone. Avec un Modibo Maiga en méforme et un Sambou Yatabaré essoré par les efforts grâce à sa position inconfortable sur le terrain, les panthères ont contraint au nul vierge les aigles du Mali. Un tel sélectionneur ne doit point amener les aigles à la Can si les aigles veulent bien aller à la conquête du trophée.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.