Dimanche dernier au champ hippique de l’hippodrome : Sans surprise, le grand favori “Mansour II” remporte le drapeau national

0
Sans surprise, le grand favori

La Fédération malienne des sports équestres vient d’organiser avec succès la 73ème édition du Grand Prix de la Nation. Cela a été réussite grâce au sponsoring de la société du Pari mutuel urbain (Pmu-Mali), qui a mis tout en œuvre pour que cet événement annuel puisse être une grande fête. C’est pourquoi, le Champ hippique de l’Hippodrome a carrément changé de décor.

Placé sous le haut parrainage du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, ce Grand Prix de la Nation a été présidé par le Premier ministre Modibo Kéïta comme l’édition 2015. Il avait à ses côtés plusieurs membres du gouvernement dont le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo et celui de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Le Président Directeur Général du Pmu-Mali, Arouna Modibo Touré et ses proches collaborateurs étaient également présents. Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette fête puisse se dérouler dans de meilleures conditions. Le grand public était au rendez-vous.

C’est devant tout ce beau monde que le président de la Fédération malienne des sports équestres, Mohamed Haïdara, a souhaité la bienvenue à l’assistance. “Monsieur le Premier ministre Modibo Kéïta, votre présence et celle de la très forte délégation qui vous accompagne à l’Hippodrome de Bamako pour célébrer le Grand Prix de la Nation, démontre à souhait votre attachement aux sports équestres. Le cheval a toujours occupé une place de choix dans notre société. En effet, jadis facteur déterminant dans les conquêtes militaires et diverses activités sociales, culturelles, économiques, il est devenu de nos jours un partenaire dans le développement et la promotion des sports équestres” dira-t-il.

Le PDG de PMU-Mali, remettant le prix
Le PDG de PMU-Mali, remettant le prix

Il précisera ensuite que la Fédération a entrepris de vastes chantiers de rénovation pour être à niveau par rapport aux autres fédérations de la sous-région. Il s’agit de la redynamisation des ligues qui sont au nombre de 11 cette saison, l’augmentation du nombre de courses par réunion hippique, l’amélioration substantielle de primes de chevaux et des voyages d’études à l’étranger afin d’approfondir les reconnaissances en matière de sports équestres. Sans oublier la bonne collaboration avec le Pari mutuel urbain (Pmu-Mali). “Très bientôt, nous allons procéder à l’ouverture de pari sur les courses de chevaux au Mali. Tout ceci ne nous serait rendu possible sans l’appui combien important du Pmu-Mali. En effet, ce dernier, sous l’impulsion de son ministère de tutelle, a doublé notre subvention annuelle. Que la Direction du Pmu-Mali en soit remerciée. Nous sommes la deuxième audience sportive après le football au Mali et pourtant nos infrastructures peinent à se développer. Notre public est constitué en majorité d’enfants de bas âge. Une éventuelle délocalisation de l’Hippodrome de Bamako nous serait vraiment dommageable. C’est pour cela que nous demandons votre intervention personnelle Monsieur le Premier ministre pour rester sur nos terres et avoir un Hippodrome moderne, digne de ce nom”a déclaré le président de la Fédération malienne des sports équestres.

Les gagnants des quatre courses ont été récompensés par des enveloppes.

S’agissant des courses, 53 chevaux étaient répartis dans 4 catégories. Il s’agit de deux groupes de petits chevaux (A et B) de 30 chevaux, des demi-cracks avec 8 chevaux. Ils étaient 15 partants pour le Grand prix de la nation consacré aux Cracks.

Pour la première course réservée aux petits chevaux dans la catégorie A sur une distance de 2 200 mètres, c’est le cheval Cheick Tidiane qui est arrivé en 1ère position, suivi par Hèrèmakono, Miki, Excellence et Maronne. Dans la catégorie B, les gagnants sont respectivement : Super, Al Bourak, Bon Patron, Podor. Dans la catégorie des demi-cracks sur une distance de 2 200 mètres, le cheval Kama a remporté le 1erprix. Il est suivi par Jack Bauer, F16, Banamba II et Baraouéli.

S’agissant des cracks,  sans grande surprise le cheval Mansour II de Moulaye Idriss Haïdara a gravé son nom dans le palmarès des Grands Prix de la Nation. Il a devancé ses concurrents sur une distance 3600 mètres, soit trois tours de la piste du champ hippique. Du coup, il remporte l’édition 2016 du Grand Prix de la Nation. Le jockey de ce cheval, BouramaTolo, a reçu le trophée et le drapeau des mains du Premier ministre Modibo Kéïta.

La deuxième place est revenue à Konoba, tandis que Toguna Industrie Mali s’est contenté de la troisième place. Les chevaux “Diable rouge” et “Union” se sont classés respectivement 4ème et 5ème. Les gagnants des quatre courses ont été récompensés par des enveloppes.

Des diplômes de reconnaissance offerts aux partenaires et aux meilleurs de la saison

Le président de la Fédération malienne des sports équestres, Mohamed Haïdara, a profité de ce Grand prix de la nation pour rendre hommage aux différents partenaires pour leur contribution dans la promotion de cette discipline. Parmi les récipiendaires figurent, entre autres, le Pdg de Toguna Agro Industries, Seydou Nantoumé, l’opérateur économique Mandjou Simpara, Baseydou Sylla, Sékou Djigué (patron de la société Rental) et son frère Alou Djigué, Mamadou Sinsi Coulibaly du Conseil national du patronat du Mali, le grand prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara…. Ils ont reçu chacun un diplôme de reconnaissance. Des prix d’excellence ont été aussi remis à Mamoutou Diarra, entraîneur du cheval Mansour I (il a gagné le Grand Prix de la Nation en 2015) et le jeune jockey BouramaTolo.

                    A.B.HAÏDARA

 

 

SORY IBRAHIM KEÏTA,TRESORIER GENERAL DE LA FEDERATION MALIENNE DES SPORTS EQUESTRES

“Nous remercions le Pdg du Pmu-Mali pour son soutien et son accompagnement”

Le Trésorier général de la Fédération malienne des sports équestres, Sory Ibrahim Kéïta, s’est dit très fier de l’organisation de cette 73ème édition du Grand Prix de la Nation. Pour lui, la réussite de cet événement a été rendu possible grâce au partenariat avec la société du Pari mutuel urbain (Pmu-Mali) qui n’a ménagé aucun moyen pour que la fête puisse être belle. “Je tiens très sincèrement à remercier tout d’abord la présence des autorités à commencer par le Premier ministre qui ont répondu à notre appel. Cela dénote leur intérêt pour les courses de chevaux. Je profite aussi de l’occasion pour remercier le Président directeur général du Pmu-Mali, Arouna Modibo Touré, pour tout ce qu’il est en train de faire pour la Fédération afin de mieux développer les courses de chevaux dans notre pays. Je remercie aussi le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo ,pour son accompagnement” a-t-il précisé.                   A.B.HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER