Egypte CAN 2019 : Une déception pharaonique

0

Depuis Yaoundé 1972­ (c’est la 1re Can que j’ai vue ou plutôt écoutée), je n’avais pas assisté à un match de finale aussi fade.

Je ne prétends à rien surtout que je ne suis ni analyste, ni journaliste sportif encore moins un connaisseur du ballon rond. Je suis tout juste un fan admirateur du foot de l’Afrique au Brésil en passant par l’Asie et l’Europe.

Jamais une finale n’aura été attendue avec espoir … On s’attendait à un jeu (pour le peu) agréable opposant deux styles certes différents mais deux équipes qui se sont retrouvées là comme l’une sans surprise et l’autre plus convaincante match après match.

On s’entendait à un match tendu certes, mais pas au point que l’enjeu l’emporte sur le jeu. Au finish un match joué sur un coup de dé. Et pourtant il y a eu but à la 2e minute du jeu. Ce devrait présager un match où il y aurait d’autres buts. Mais patatras.

L’Algérie qui nous avait convaincu par son jeu (match après match) venait d’obtenir un but surpris. Ce qui devrait être une raison d’assoir son foot léché et réaliste. Hélas, cette équipe va nous livrer son match le plus insipide. Elle va opter pour l’antijeu avec à la clé de multiples fautes (3 fois plus de fautes que le Sénégal). Elle a dit adieu à son beau football. Même Mahrez n’a pas fait exception. A croire qu’elle n’était pas sûre de pouvoir marquer et donc le but de la chance est à saisir bec et ongle. Même la 2e mi-temps n’a pas apporté grand-chose. Quel dommage !

Quant au Sénégal, il a été égal à lui-même tout le long cette Can. Cette équipe s’est contentée du minimum (1-0) tant aux huitièmes, aux quarts, qu’aux demi-finales. Avec en son sein l’un des meilleurs joueurs et butteurs africains. Au finish – la défaite 1- 0 face à l’Algérie. La revanche du match de poule n’a pas eu lieu. Si le Sénégal avait gagné 1-0 on en serait très surpris. La victoire 1-0 de l’Algérie parait plus normale, car elle a toujours marqué plus d’un but par match. Et même si le Sénégal avait égalisé Les Fennecs auraient pu marquer à nouveau.

Pendant 88 minutes sur les 90 du match, le Sénégal n’a pas pu se créer une bonne occasion de but pour scorer, les ratés étant sa caractéristique principale (Sadio Mané : 2 pénaltys ratés sur 3 tirés). Cette équipe est restée sans imagination. Il lui appartenait de sortir un jeu intelligent face à l’antijeu algérien, Hélas, il n’en a rien été. Au coup de sifflet final, on ne peut pas dire que la victoire algérienne est volée. Elle n’est pas volée si l’on prend l’ensemble du parcours de cette équipe pendant cette Can. Incontestablement, elle aura été la meilleure. Le vœu de tout sportif convaincu étant que “le meilleur gagne“. Alors c’est le seul bon point de cette Can.

On attendait des étoiles, elles sont très vite passées comme des feux follets, à l’image de Mo Salah et de son équipe (les cascades de démissions et de renvois à la tête de la fédération Egyptienne de foot n’ont ému personne).

On s’attendait à des matchs de “grandes“ équipes on a assisté à la fête des nains. On s’attendait à une fête sportive on a eu droit à des stades vides plus que jamais.

On s’attendait à voir l’expérience s’affirmer, nous avons eu droit au dictat des résultats-surprises.

Alors grand merci à Madagascar, l’équipe véritablement surprise et surprenante ! Bravo au Benin qui n’était pas attendu à ce niveau-là du tableau. Pour le reste, cette Can aura été celle qu’il faut vite oublier.

Aucun record n’a été battu : ni du meilleur buteur, ni du plus grand nombre de buts. Même celui qui a été sacré meilleur joueur n’a point tapé dans l’œil…véritablement.

Décidément, cette Can a été celle des rendez-vous ratés tant des grands joueurs que des équipes qui y étaient attendues (Egypte, Maroc, Cameroun, RDC et même Mali).

Au pays des pharaons rien n’aura été pharaonesque ou pharaonique si ce n’est notre déception.

BRT

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here