Le président de la Fédération Malienne de Basketball, Me jean Claude Sidibé hier face à la presse : “Hervé Coudray a démissionné de la tête de l’équipe sénior dame parce que nous avons refusé son diktat”

5

“L’Afrobasket U16 garçons aura lieu à Bamako même avec des difficultés

Hier, face à la presse, le président de la Fédération Malienne de Basket-ball, Me Jean Claude Sidibé a évoqué les raisons de la démission de l’entraîneur de l’équipe nationale féminine sénior, Hervé Coudray, il y a une semaine.

Hervé Coudray Entraineur des Aigles dames face à la Presse
Hervé Coudray Entraineur des Aigles dames face à la Presse

“Nous avons tout simplement refusé le diktat de Hervé. Il voulait convoquer trois joueuses non compétitives. Ce que nous n’avons pas accepté. Nous avons aussi refusé de signer une convention avec la Fédération Française de Basket-ball, qui donnait un plein pouvoir à Hervé dans son club plus qu’à notre sélection nationale” précise Jean Claude Sidibé.

Désormais, c’est son adjoint Amara Traoré qui le remplace. Ce dernier sera secondé par Oumar Sidiya Maïga et Boubacar Diallo dit Sy. S’agissant de l’Afrobasket U16 garçons qui démarre ce jeudi au Palais des Sports, le conférencier précise qu’il y a des inquiétudes par rapport à l’organisation. Cette compétition, dira-t-il, aura lieu même avec des difficultés.

Le président de la Fédération Malienne de Basket-ball, Me Jean Claude Sidibé était hier face à la presse. Il s’agissait pour lui d’échanger avec les journalistes sur trois sujets majeurs : la  démission de Hervé Coudray à la tête de l’équipe nationale féminine sénior, l’organisation de l’Afrobasket U16 garçons à Bamako et la préparation de l’équipe nationale senior garçons.

“Effectivement, nous avons reçu la démission de Hervé Coudray, il y a une semaine  et nous l’avons acceptée. Du coup, il a été remplacé par son adjoint Amara Traoré qui est aussi un grand entraîneur. Ce dernier sera secondé par Oumar Sidiya Maïga et Boubacar Diallo dit Sy qui viennent de remporter le trophée continental avec les cadettes à Madagascar. Notre objectif n’est autre que la qualification aux Jeux Olympiques”  précisera le conférencier.

Mais, pourquoi Hervé Coudray a rendu le tablier ? Selon Jean Claude Sidibé la raison est très simple : “parce que nous avons refusé son diktat. Hervé voulait  convoquer trois joueuses non compétitives. Il s’agit de l’ancienne capitaine Hamchétou Maïga, Ouéléymatou Coulibaly et Diana Gandéga. Alors que nous disposons, aujourd’hui, de jeunes joueuses très talentueuses. Vous savez, j’étais même en contact avec Hamchétou pour qu’elle puisse être assistante de l’équipe. De toutes les façons, nous ne voulons pas que Hervé se permette de convoquer ces joueuses”.

Autre argument, c’est le refus de la Fédération Malienne de Basket-ball de signer une convention avec la Fédération Française de Basket-ball. “Nous avons effectivement refusé de signer cette convention parce qu’elle est à l’encontre de nos objectifs. Il s’agissait de donner la priorité à Hervé dans son club à Caen plus qu’à notre équipe nationale. Ce qui n’est pas normal. Parce qu’Hervé voulait gagner doublement. Voilà les raisons” dira le conférencier.

S’agissant de son salaire, Me Jean Claude précise aussi : “nous avons signé un contrat avec Hervé en mars 2015 et il était payé à 4.500 euros, soit près de 3 millions de FCFA par mois. Un jour, il m’a appelé pour me dire de lui faire une avance. Je lui ai fait parvenir 7.500 euros, soit près de 5 millions de FCFA. Heureusement que nous avons géré sa démission à l’amiable. En d’autres termes, il renonce à tout, même ses arriérés de salaire. C’est dire que ce dossier est désormais clos”.

Notons que l’équipe nationale féminine sénior devrait, en principe, quitter Bamako, hier soir, pour Alger où elle doit prendre part à un tournoi.

S’agissant de l’Afrobasket U16 garçons qui démarre ce jeudi 30 juillet au Palais des Sports, Me Jean Claude Sidibé semble avoir des inquiétudes : “il y a des difficultés pour la mobilisation des ressources financières. Je pense que dans ce genre de compétitions, il ne faut pas attendre la dernière minute pour régler certaines situations. Malheureusement, c’est généralement le cas au Mali. Mais, de toutes les façons, ce tournoi aura bel et bien lieu même avec des difficultés” a-t-il souligné. A la date d’aujourd’hui, plusieurs délégations sont déjà arrivées à Bamako à l’instar de celles de l’Afrique du Sud, de la Tunisie, de l’Angola…. Des pays comme la Guinée Equatoriale, l’Ethiopie et la Centrafrique risquent d’être absents même s’ils ont déjà confirmé leur participation.

Le sponsor officiel du basket-ball malien, Orange-Mali, sera aussi au rendez-vous comme lors des grands rendez-vous sportifs (football et basket-ball). Ainsi, aux dires de Me Jean Claude, cette société de téléphonie qui fait beaucoup pour la promotion du sport au Mali, a décidé de contribuer financièrement et en nature pour que la fête soit belle.

S’agissant de l’équipe nationale senior garçons, le président de la fédération estime que sa préparation se déroule très bien après les deux stages en Côte d’Ivoire et à Algérie.

Alou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Le basket est le seul sport que notre pays est bien représenté ils foutre de la merde dans ca aussi

  2. Oumar Sidiya Maïga a à son actif 4 trophées continentales en 4 éditions avec 4 générations différentes. Que voulez-vous? Avec Boubacar Diallo, ils ont bien managé les équipes U16 et peuvent bien faire quelque chose pour les garçons. Le choix du Président est raisonné. Bonne chance et bon courage Président

Comments are closed.