21ème Session de la conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UEMOA : L’union a affiché une croissance économique de 6,6 % en 2018

1

La 21ème session des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA , s’est ouverte en Abidjan en milieu de matinée du vendredi 12 juillet 2019 dans la salle des fêtes de Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire , au lendemain de la commémoration de son 25 e anniversaire . La cérémonie d’ouverture à laquelle a pris part le Président de la République, Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA , a été présidée par Alassane Ouattara, président en exercice del’UEMOA.

Dans son allocution d’ouverture le Président en exercice de l’Union ,  Alassane Ouattara , a remercié la présence de ses pairs présidents à cette session importante pour la conduite du processus d’intégration de l’UEMOA. « Depuis notre dernière session tenue en 2018, la vie de l’union a été marquée par des événements majeurs notamment au plan politique avec l’organisation des élections au Sénégal, au Togo, en Guinee Bissau et au Benin; sécuritaire et économique » a évoqué le président Ouattara . Abordant l’aspect sécuritaire au sein de l’UEMOA, le Président en exercice a jugé la situation préoccupante . Il a présenté ses profondes condoléances aux populations endeuillées et a exprimé ses compassions pour tous ceux qui ont été éprouvés par ce fléau. Au plan économique  , le président Ouattara s’est félicité des bonnes performances enregistrées par l’UEMOA ces dernières années , « la croissance économique de l’Union s’est établie à 6,6 % en 2018 , le même niveau qu’en 2017. Cette résilience résulte de la bonne qualité des politiques conduites par les gouvernements de nos pays , par les organes et institutions communautaires ». Évoquant les perspectives pour les années à venir , selon le président Ouattara , elles sont tout aussi favorables . « Dans ce cadre j’invite nos états à œuvrer aux critères de convergence retenus au titre de la surveillance multilatérale et de mettre un accent particulier sur la mobilisation des ressources intérieures nécessaires à l’accroissement des dépenses prioritaires ». Après avoir abordé les avancées significatives enregistrées dans le processus d’intégration dans l’union, notamment dans le domaine de la gestion macroéconomique , de la convergence économique , de l’approfondissement du marché commun, du renforcement des infrastructures et de la mise en œuvre des politiques sectorielles. Pour consolider tous ces acquis , le président en exercice de l’union a invité ses pairs à poursuivre la décrispation et l’apaisement du climat social. « La consolidation des importants progrès économiques et sociaux au cours de ces dernières années nécessite la préservation d’un climat social , stable et apaisé ainsi que l’amélioration de la situation sécuritaire . Cela permettrait aux États membres de franchir des étapes décisives sur le chemin de l’émergence économique et d’atteindre les objectifs fixés par les pairs fondateurs en vue de faire de notre union un espace d’intégration paisible et prospère » a ajouté Alassane Ouattara.

La cérémonie solennelle d’ouverture a été marquée également par l’allocution du président du conseil des Ministres statutaire de l’UEMOA qui a salué la vision de pairs fondateurs et remercié les chefs d’état pour leur mobilisation à perpétuer cette vision au sein de l’Union. « Sous votre impulsion le processus d’intégration enregistre des avancées encourageante dans notre espace communautaire . L’activité économique au sein de l’union est restée dynamique au cours de l’année 2018. Pour la septième année consécutive le taux de croissance de l’économie de l’union s’ est située largement au-dessus de la barre des 6%, imputable au renforcement de la production agricole et à la bonne tenue des activités dans tous les secteurs » a t’il expliqué . Il a salué le

maintien d’un climat apaisé et d’une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre la radicalisation, le terrorisme , les conflits armés qui seront déterminants pour la promotion et le développement de nos pays .

Un huis clos des chefs d’état a commencé juste après la cérémonie d’ouverture. Le président de la République et ses pairs examineront le Projet d’Acte additionnel fixant le taux du Prélèvement Communautaire de Solidarité (PCS), le Projet de Traité portant modification des dispositions du Traité de l’UEMOA relatives à la dénomination du CREPMF. Concernant les dossiers spécifiques , il y’a le Rapport sur l’état de l’Union en 2018, l’état de mise en œuvre des chantiers de haut niveau notamment l’initiative régionale pour l’énergie durable (IRED), la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA, la Sécurité alimentaire et Nutritionnelle dans l’espace UEMOA, le financement des économies des États membres de l’UEMOA, etc. Le communiqué final mettra fin à la session .

Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. L’UEMOA affiche toujours la croissance, c’est seulement les populations des pays membres qui affichent la décroissance.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here