PARTAGER

30 COMMENTAIRES

  1. Pkagame,
    Je suis certain qu’avant que les politiqui-mogos aient demande a ton ami Dicko de s’eloigner de la politique, ses propres parents et vrais amis ont suggerer la meme chose.
    Une chose est sure, des qu’il rentre sur l’arene politique, tous les coups sont permis.

  2. Le Général Capi 😆
    “J’ai regarde’ et ecoute’ le discours de l’Imam Mahmoud Dicko! Le discours est populiste. ”

    Et bien moi, c’est précisément pour cette raison que je me suis refusé à perdre mon temps à regarder et écouter les conneries de ce dangereux charlatan! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    Comment son discours pourrait-il ne pas être bassement populiste, sachant que que 99% de ses adeptes sont analphabètes et illétrés? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Et c’est précisément en CA qu’un minable comme Dicko est réellement dangereux! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    S’il adressait ses foutaises salafo-médiévales à un auditoire LETTRE et ALPHABETISE, Dicko ne pourrait susciter que des…….ECLATS DE RIRE! 🙄 :mrgreen: 8)

    Malheureusement, c’est à des illétrès (ou à des lettrés à l’esprit limité) qu’il s’adresse, et là, IL S’AVERE RELLEMENT DANGEREUX! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

  3. General Naloma Sanogo, tu es veritablement un cancre, un bourik vertiable, tu arretes tes mensonges eet tes complexes d’infeirorite stp, aucun peulh ne vient d’arabo-berberes, sinon dis-nous tes sources d’etudes genetiques qui les prouvent cette connerie que tu racontes. Il faut surtout arreter tes references racistes et laisses les peuples vivrent en paix et ensemble, de toutes les facons tu es un wuruwaye digne fils d’un wuruwaye prends soins des Haidara tes maitres a Nioro et tu nous laisses en paix pour vivre notre vie de peuples africains qui sont sans complexes d’inferiorite et qui se prennent a 100% pour des africains et pas des barbares d’arabo-beerberes.

  4. PKagame
    “Revenus de l’Or? RIEN VU!
    Revenu des investissments de l’Etat? RIEN VU!
    Revenu d’exploitation des minerais? RIEN VU!”

    Là quand même, tu exagères! 👿 👿 👿 👿
    Il faut être d’une mauvaise foi effarante pour prétendre “ne pas voir” 😳 les retombées pharaoniques de l’exploitation de nos ressources! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Jette un coup d’oeil sur les comptes bancaires et sur les patrimoines respectifs de notre président, de ses proches, et de tous ses ministres, ET OSE ENCORE ME DIRE QUE TU NE VOIS TOUJOURS RIEN! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  5. Lelong, tu dois comprendre que Generla Naloma Sanogo est un digne wuruwaye fils d’un wuruwaye, et son grand-pere aussi etait un wuruwaye qui eetant Coulibaly voulait a chaque Vendredi se nommer Haidara le nom de son maitre.il appartient aux Haidara de Nioro du Sahel, et pour les Dicko, ils sont Peuls au Nigeria, en Mauritaniie et a Mopti mais tous des wuruwayes a Nioro du Sahel. Le Gneral Naloma Sanogo veut se cacher mais il est decouvert et il vit aux USA une double vie pour se cacher et la encore il doit comprendre que l’empereur est nu.

  6. Kassin: Maky Sall : “…notre budget national a dépassé le seuil des 3000 milliards, et sera essentiellement financé sur ressources propres.”

    Le Mali cest “2000 milliards” avec un gros defficit de 100+ milliards,…… budget essentiellement finance par nos “parterres techniques et financiers” le reste pille du secteur prive et des citoyens par la douane et les impots….
    Revenus de l’Or? RIEN VU!
    Revenu des investissments de l’Etat? RIEN VU!
    Revenu d’exploitation des minerais? RIEN VU!

    Le Senegal etant un etat independant il est reellement emergent aujourd’hui…avec la terre arable et les resources natuerelles que le Mali a, le Senegal aurait presente le triple de ses productions actuelles et le double de sa croissance actuelle, sans doute!

    Par contre le Mali, jusqu’a preuve du contraire, fait partie de BIG THREE FOR NOTHING: Somalie, Mali, Congo Zaire… grosses terres, grosses potentialites..tout pour rien dans une incapacite politique absolue!

    • Merci Frère pkagame,
      Mais ce pyromane sans scrupules et opportuniste depuis plus de 25 ans doit revenir sur terre. Il peut faire la politique sil comme tout malien et malienne a le droit mais ses discours de pyromanes, diviseurs et abroutis ne doivent pas être accepter.
      Le Mali est la risée de la sous region actuellement a cause des chefs vampires et mafieux AOK, ATT et IBK d’aujourd’hui. Quelle honte. C’est a nous le peuple malien d’y remettre de lordre mais malheureusement des koalas – opposums, des angna to allah ma, allah no do etc…. par rapport a tous ceux qui se passent dans le pays là. Je n’en reviens pas. Il faudra que nous Soyons au milieu de l’enfer pour nous reveiller ou quoi 👿 😈 👿 :evil:.

      Bonne année a tous et a toutes.

  7. Imam Dicko a raison quand il a posé la question de savoir pourquoi les “politimogos” malien lui disent de s’éloigner de la politique sous prétexte que “ce n’est pas bon”:
    -Si ce n’est pas “bon” pourquoi EUX ils la font?
    -D’ailleurs comment fait-on pour devenir un politicien/politimogo au Mali…par quel critere ou par quelle qualification…qui les a nommés à devenir politiciens…à travers quel consensus ou convention populaire?
    La question est très pertinente quand on sait que le politimogo malien n’a pas le diplôme de «political science » et que aucun malien ne l’a appelé de venir faire la politique pour nous etc..,
    Cependant la plus part des politimogos au Mali sont des auto-proclamés politiciens et pratiquent la politique avant tout pour se servir en argent et privilège. Plus souvent ils sont propulsés sur la scène politique et s’y maintiennent à travers :
    -Népotisme et clientélisme….nominations ministérielles non mérites en réalité
    -Opportunisme et auto-immixtion (Kounkeneya) via des partis politique bidons et autre club de soutiens/club alimentaires.
    -Députation…tout con étant capable de se présenter en candidat pour devenir député au Mali…Sans que la population n’exige un diplôme ou même une expérience réelle.
    Voilà en général comment les politimogos maliens deviennent politiciens….et ce n’est pas interdit car en réalité devenir un politicien dans une democratie n’a pas de critere.

    Cependant, c’est risible que ces politimogos dictent qui doit devenir politicien et qui ne doit pas.
    Dicko vomit la politique en connaissance de ses conséquences morales; mais ce n’est pas aux politimogos de lui dire de ne pas critiquer la faillite de la politique malienne vis-à-vis des citoyens maliens, tout en appelant cela “faire la politique”. L’influence des religieux sera toujours là pour empêcher les politimogos immoraux à vendre notre pays. Bien sûr que les religieux peuvent faire gagner ou perdre une élection…c’est une réalité…les maliens n’ont plus aucune confiance à nos politiciens (professionnels) en soi !

  8. Un dangereux démagogue à faire taire !! 💡

    Ce menteur veut faire passer les djihadistes commedes vvictimes. À l’entendre ces derniers sont manipulés par l’Occident, en l’occurrence la FRANCE pour pouvoir occuper le désert de Taoudénit ou de Bilma. Il parle comme si l’inefficacité de notre armée était la faute à la MINUSMA ou à BARKHANE. Il voit en nos sauveurs des Diables alors pendant l’occupation il qualifiait AG ALY de ” frère IYAD” , il le de ” islamiste mais pas terroriste”.

    CET HOMME EST UN DANGEREUX DÉMAGOGUE À FAIRE TAIRE !!!

    …….Pour le bien de la Nation et pour le bien de l’islam aussi qui ne grandit pas en devenant le parti politique de quelques opportunistes populistes.

  9. MW pourquoi vs ns balancez cette intervention de mr Dicko qui est ds son role et ds son milieu La dernière sortie a ete une maladresse car ils s’est trompé d’auditoire , il faut qu’il apprenne a faire la part des choses les preches a la mosquée et la sagesse ds les interventions a caractère public ( radio , tv ) Mr Dicko fait fort !!! blamer RFI pour avoir retransmis en Bambara alors que son intervention a lui est bqs plus en Francais qu’en Bambara

  10. Au moment où IBK et sa détestable coalition de “Ma famille et la mafia d’abord” volent les maliens pour faire du boucan dans des 4×4 américains, voilà ce que fait Macky Sall au Sénégal:

    Salute
    ******
    “Sénégalaises, Sénégalais, mes chers compatriotes,
    Hôtes étrangers qui vivez parmi nous,
    A l’occasion du nouvel an, je suis heureux de m’adresser à vous pour vous présenter mes vœux.
    En souvenir de nos chers défunts qui nous manquent ce soir, je voudrais d’abord joindre mes prières aux vôtres pour qu ils reposent en paix.
    Aux malades, j adresse tous mes souhaits de prompt rétablissement.
    Je salue et encourage nos compatriotes de la diaspora, ainsi que nos vaillantes Forces de défense et de sécurité, engagées au service de la paix en Afrique et dans le monde.
    Je renouvelle aussi mon soutien constant au processus de dialogue pour la consolidation de la paix en Casamance.
    En ces temps d’insécurité exacerbée, restons vigilants et sereins.
    Ce soir, mes chers compatriotes, j’ai surtout à cœur de vous entretenir de notre idéal d’émergence et de prospérité partagée, dans le cadre d’un Etat de droit rénové et d’une démocratie renforcée.
    Malgré une conjoncture internationale difficile, l’année 2015 s’achève sur de bons résultats en matière de croissance, de maitrise de l’inflation et du déficit public.
    Les bonnes performances de notre économie se consolident. En effet, les prévisions en fin 2015 situent notre taux de croissance économique à 6,4%.
    Au-delà d’une pluviométrie favorable, cette dynamique positive résulte aussi des efforts de mise en œuvre des projets et réformes phares du PSE.
    Assurément, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre l’objectif moyen de 7% de taux de croissance annuel fixé dans le Plan Sénégal Emergent.
    Dans le même élan, et pour la première fois, notre budget national a dépassé le seuil des 3000 milliards, et sera essentiellement financé sur ressources propres.
    Mieux que les années précédentes, la campagne agricole a donné d’excellents résultats. Rendons grâce à Dieu pour le bon hivernage.
    Nos efforts de modernisation de l’agriculture ont largement porté leurs fruits.
    Ainsi, pour 2015, les récoltes céréalières sont estimées à 2 271 000 tonnes, soit une hausse de 82% par rapport à 2014.
    La production d’arachides se chiffre à 1 121 474 tonnes, soit 68% de hausse.
    Celle du riz paddy a augmenté de 64%, passant de 559 000 à 917 371 tonnes.
    La production horticole, en hausse de 14%, s’établit à 1.133.430 tonnes.
    En soutien aux producteurs, nous avons maintenu à 200 Francs au minimum le prix du kilogramme d’arachides.
    Les mesures prises par le Gouvernement, en concertation avec tous les acteurs, facilitent désormais la commercialisation de nos produits agricoles. Nous traduisons ainsi en actes le vieux slogan du « consommer local ». C’est un grand pas vers l’autosuffisance alimentaire qui nos libérera, au plus vite, du fardeau des importations coûteuses.
    Parallèlement, la mise en œuvre du Programme des Domaines agricoles communautaires(PRODAC) se poursuit. Les DAC de Séfa, Itato, Keur Samba Kane et Keur Momar Sarr, mobilisent déjà 177 Groupements de producteurs ; 2.555 hectares sont mis en valeur et plus de 7000 emplois créés.
    Pour 2016, 20 milliards additionnels seront investis dans le PRODAC pour pérenniser ses activités toute l’année.
    S’agissant de l’élevage, le Projet régional d’Appui au Pastoralisme, financé à hauteur de 15 milliards, soutiendra la santé animale, l’accès aux marchés et la gestion des ressources naturelles. Il bénéficiera à 100 000 ménages des régions de Kaffrine, Louga, Matam, Tambacounda et Saint-Louis.
    Nous poursuivons en même temps nos efforts de modernisation de la pêche artisanale.
    Les quais de pêche de Yoff, Soumbédioune, Fass Boye et Gokhou Mbath sont en construction.
    Pour l’année 2016, nos efforts porteront sur: la réalisation des quais de Ngaparou, Pointe Sarène, Potou et Bargny ;
    l’aménagement des aires de transformation de Saint-Louis, Potou, Kafountine, Mbao et Pencum Sénégal à Thiaroye sur mer ;
    l’extension du port de commerce de Ziguinchor et la construction d’un port de pêche à Boudody.
    En ce qui concerne l’artisanat, trois sites d’exposition et de commercialisation seront livrés en juillet 2016, à Diamniadio, Mékhé et ThionkEssyl.
    En outre, la réhabilitation des infrastructures et villages artisanaux, notamment à Sédhiou, Thiès, Diourbel Kébémère et Bambey sera poursuivie.
    Mes chers compatriotes,
    La réussite de notre objectif d’émergence passe nécessairement par les infrastructures. Il ne peut y avoir de développement si, faute d’infrastructures adéquates, nous restons isolés les uns des autres ; si les produits de nos campagnes ne peuvent pas accéder à nos marchés, et si nos malades peinent à se rendre à la structure sanitaire la plus proche.
    Voilà pourquoi, après une année pleine de mise en œuvre du PSE, je me dois de vous donner un aperçu sommaire de la nouvelle carte d’infrastructures et de désenclavement de notre pays.
    Trente-trois projets ont ainsi été achevés en 2015 ; soit un linéaire de 965 km de routes et 2281 mètres linéaires de ponts, pour un coût total de 238 milliards.
    Parmi ces réalisations, figurent les axes :
    Tambacounda-Dialacoto ;
    Mako-Kédougou ;
    Kafountine-Diouloulou ;
    et Koukané-Kolda-Tanaff
    Vingt-cinq autres projets ont été engagés, dont un total linéaire de 810 km de routes ; 685 km de pistes rurales et 6 ponts de désenclavement : à Baïla, Diouloulou, Foundiougne, Ganguel Soulé, Marsassoum et Wendou Bosséabé.
    Les autres chantiers routiers concernent notamment : les axes Touba-Dahra-Linguère ; Joal-Keur Samba Dia-Djiffere ; Kédougou-Salémata ; Bambey-Baba Garage ; les grandes Niayes, entre Rufisque, Lompoul, Bayakh, Mboro et Diogo ; ainsi que les boucles du Boudier, du Fouladou et des Kalounayes.
    De même, l’autoroute Thiès-Touba, en chantier, transformera nos conditions de transport, grâce à ses différentes connexions, dont les autoroutes AIBD-Mbour et AIBD-Thiès.
    L’étude de faisabilité du projet d’autoroute Thiénaba-Tivaouane est aussi achevée. Nous avons, en outre, acquis le financement pour le désenclavement complet de l’île à Morphile et la réhabilitation de la Route nationale N°2, sur l’axe Ndioum-Ourossogui-Bakel.
    Avec la livraison prochaine des travaux de prolongement de la VDN vers Guédiawaye, la mobilité urbaine à Dakar sera sensiblement améliorée.
    A ces chantiers, s’ajoutent le Programme de modernisation des cités religieuses et le Programme de Modernisation des Villes, PROMO-VILLES, avec des volets assainissement, voierie et éclairage public. La phase initiale couvrira 13 localités.
    Je me réjouis d’annoncer que les travaux du Train Express Régional (TER) Dakar-Diamniadio-AIBD, première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, démarreront en 2016. Le TER desservira 14 gares et pourra transporter jusqu’à 115 000 passagers par jour, en moins de 45 minutes entre Dakar et l’aéroport international Blaise Diagne.
    Nous allons, en outre, réhabiliter la voie ferrée Dakar-Kidira sur 644 km. La construction de ce chantier de grande envergure génèrera plusieurs milliers d’emplois. Avec ce projet, outre le transport à bon coût, nous ferons ainsi renaitre toute une vie économique et sociale dans nos villes et campagnes le long de cet axe ferroviaire historique.
    Je suis également heureux d’informer que les premiers hangars du Parc industriel de de Diamniadio seront livrés dès ce mois de janvier. De grandes compagnies internationales vont y délocaliser des activités à haute intensité de main d’œuvre, pour générer au moins 50 000 emplois dans les cinq premières années.
    Concernant le secteur de l’énergie, les nouvelles centrales de Taïba Ndiaye et du Cap des Biches seront mises en service au 1er semestre de 2016. De même, un projet de 200 MW en énergie solaire est en cours de finalisation.
    Vous le savez, en juillet dernier, j’ai lancé le Programme d’Urgence de Développement Communautaire, le PUDC, destiné aux localités rurales particulièrement défavorisées. La phase initiale est financée à hauteur de 113 milliards.
    Ainsi, en plus des 37 forages réceptionnés en 2015 dans le cadre du Programme national de 300 forages, les premiers résultats du PUDC en seulement quatre mois d’activité sont très satisfaisants : 63 forages ont été réalisés et 69 châteaux d’eau et 847 km de pistes rurales sont en chantier pour 462 villages des régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou et Thiès.
    Grâce au concours du Génie militaire, 18 forages ont été réalisés dans les régions de Kédougou et Tambacounda.
    Pour l’hydraulique urbaine, nous allons construire une troisième usine d’une capacité de 200 000 m3/jour à Keur Momar Sarr, pour un coût de 255 milliards, et une autre de dessalement d’eau de mer sur le site des Mamelles, financée à hauteur de 135 milliards. Ces deux unités permettront de sécuriser l’approvisionnement de Dakar et ses environs pour vingt ans, au moins.
    Au titre de la solidarité nationale et de la réduction des inégalités sociales, 300 000 familles au total bénéficieront des Bourses de Sécurité familiale en 2016.
    La Couverture Maladie universelle a permis de prendre en charge gratuitement deux millions d’enfants de 0 à 5 ans. A ce jour, 600 mutuelles de santé ont été constituées.
    Les prix de 270 médicaments ont été réduits ; 1000 agents, dont 500 sages-femmes ont été recrutés pour le compte du Ministère de la santé. Enfin, sur trois ans, nous avons acquis et distribué 150 ambulances, avec l’objectif d’en faire le double en 2016.
    Mes chers compatriotes,
    Pour l’année 2016, l’éducation et la formation resteront encore au cœur de nos priorités. Dans une société du savoir et du savoir-faire, je reste en effet convaincu que l’éducation et la formation de qualité conditionnent le progrès des Nations.
    Aucun investissement n’est de trop pour réaliser une école pour tous, une école de qualité, une école viable, stable et pacifiée.
    C’est dans cet esprit que le Gouvernement a procédé à la validation aux deux tiers des années de contractualisation et de vacation des corps émergents.
    S’agissant des infrastructures scolaires, au cours des trois dernières années, nous avons réalisé 4 485 salles de classe dans l’élémentaire et 89 collèges. De plus, 5 lycées 42 blocs administratifs et 28 blocs scientifiques et techniques sont en cours de construction.
    Grâce à ces efforts, nous avons ramené le pourcentage des abris provisoires de 18% en 2011, à 11% en 2015.
    En soutien aux parents, j’ai décidé de rendre effective la gratuité du manuel scolaire pour l’enseignement élémentaire, pour un total de 5 400 000 livres.
    Je tiens à féliciter ici le CEM d’Anambé Couta, dans la Région de Kolda, pour ses excellents résultats. Malgré son état d’abri provisoire, cet établissement s’est en effet distingué avec un taux de réussite de 100% à l’examen du BFEM pour ses 150 candidats. En récompense de son bel exemple, le CEM d’Anambé Couta sera entièrement construit et équipé.
    L’Enseignement supérieur retient aussi notre attention.
    Avec la construction des nouvelles universités Amadou Makhtar Mbow de Dakar et El Hadj Ibrahima Niasse du Sine Saloum, le renouvellement des équipements et des plateaux techniques, nos investissements dans ce secteur cumuleront à 302 milliards à la fin du PTIP 2015-2017.
    Je félicite tous les acteurs et partenaires de l’Enseignement supérieur qui ont permis l’élaboration consensuelle du projet de Loi-cadre sur les universités publiques, récemment adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale.
    Grâce à nos efforts concertés de réforme et d’investissement, notre système universitaire pourra garder intacte sa tradition d’excellence et rivaliser avec les meilleurs.
    Le chemin de l’excellence, c’est celui qu’ont emprunté nos « Lionnes » du basket-ball, championnes d’Afrique pour la 11e fois, et notre équipe nationale de football des moins de 23 ans, vainqueur des derniers Jeux Africains. Je leur renouvelle mes chaleureuses félicitations. Pour soutenir cette dynamique d’excellence, il sera édifié sur le site de Diamniadio un complexe sportif multifonctionnel de 15 000 places, avec des aires de jeu pour le basket-ball, le volleyball, le handball, la boxe et le patinage.
    Mes chers compatriotes,
    Au plan international, notre diplomatie nous a valu de réels motifs de satisfaction. En témoigne la brillante élection de notre pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette performance, qui s’ajoute à nos autres responsabilités africaines et internationales, conforte l’estime et la confiance dont jouit notre pays.
    Mes chers compatriotes,
    Pendant plus de cinq décennies, les mécanismes institutionnels de notre pays, adossés à une maturité politique et citoyenne, ont donné corps à notre idéal de démocratie.
    Mais un idéal reste toujours une réalité en construction. Notre propre expérience nous a, hélas, suffisamment renseignés sur la précarité du régime démocratique quand la Constitution qui en garantit la protection est-elle-même soumise à une instabilité permanente.
    C’est pour mettre définitivement notre démocratie à l’abri d’une telle situation que, dès mon accession à la magistrature suprême, j’ai engagé des réformes visant à stabiliser la Constitution, asseoir la bonne gouvernance et consolider la démocratie et l’Etat de droit.
    C’est notamment le sens des lois sur : le Code de Transparence dans la Gestion des Finances publiques ;
    la Cour des comptes ;
    l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) ;
    l’Acte III de la décentralisation, par la territorialisation des politiques publiques ;
    la déclaration de patrimoine ;
    la réforme de l’organisation judiciaire, visant à rapprocher la justice du justiciable.
    Et enfin, c’est aussi le sens de l’adhésion de notre pays à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).
    Dans le même esprit et en parfaite cohérence avec nos traditions d’ouverture et de dialogue politique, j’ai institué en mai 2013 une Commission nationale de réforme des institutions (CNRI), en lui demandant de mener des concertations sur la réforme des institutions, et de formuler toutes propositions visant à améliorer le fonctionnement des institutions, à consolider la démocratie, à approfondir l’Etat de droit et à moderniser le régime politique.
    J’avais indiqué que les réformes proposées pourraient se traduire par une modification subséquente de la Constitution.
    La Commission s’est attelée avec diligence à la tâche et m’a rendu ses conclusions et propositions de réformes.
    Il en résulte que, sur le fondement de nos acquis, l’assise démocratique de notre système politique est solide et qu’en définitive, nous pouvons apporter à notre Constitution les changements consensuels appropriés sans provoquer de rupture normative dans la nature même de notre régime politique.
    Moderniser, stabiliser et consolider notre démocratie, renforcer l’Etat de droit et améliorer la gouvernance des affaires publiques : tels sont les fondements du projet de révision constitutionnelle que je vous proposerai.
    Conformément à l’article 51 de la Constitution, je recueillerai, au préalable l’avis du Président de l’Assemblée nationale et celui du Conseil constitutionnel.
    Dans sa substance, le projet de révision constitutionnelle apporte des innovations importantes, notamment :
    1. la modernisation du rôle des partis politiques dans le système démocratique ;
    2. la participation des candidats indépendants à tous les types d’élection ;
    3. la promotion de la gouvernance locale et du développement territorial par la création du Haut Conseil des collectivités territoriales ;
    4. la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens : droits à un environnement sain, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles ;
    5. le renforcement de la citoyenneté par la consécration de devoirs du citoyen ;
    6. la restauration du quinquennat pour le mandat présidentiel, y compris la question de l’applicabilité immédiate de la réduction à cinq ans du mandat de sept ans en cours ;
    7. le renforcement des droits de l’opposition et de son Chef ;
    8. la représentation des Sénégalais de l’extérieur par des députés à eux dédiés ;
    9. l’élargissement des pouvoirs de l’Assemblée nationale en matière de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques ;
    10. la soumission au Conseil constitutionnel des lois organiques pour contrôle de constitutionnalité avant leur promulgation ;
    11. l’augmentation du nombre des membres du Conseil constitutionnel de 5 à 7 ;
    12. la désignation par le Président de l’Assemblée nationale de 2 des 7 membres du Conseil constitutionnel ;
    13. l’élargissement des compétences du Conseil constitutionnel pour donner des avis et connaître des exceptions d’inconstitutionnalité soulevées devant la Cour d’Appel ;
    14. la constitutionnalisation des principes de la décentralisation et de la déconcentration ;
    15. L’intangibilité des dispositions relatives à la forme républicaine, la laïcité, le caractère indivisible, démocratique et décentralisé de l’Etat, le mode d’élection, la durée et le nombre de mandats consécutifs du Président de la République.
    En définitive, l’essence même de la République, c’est l’égale dignité des citoyens ; c’est le Gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.
    Voilà pourquoi je tiens à ce que le Gouvernement reste dans le temps du réel ; le temps de l’action, à l’écoute et au service exclusif des populations.
    La quête de l’autosuffisance alimentaire, la réalisation d’infrastructures de développement, l’éducation et la formation, la santé, la lutte contre le chômage et les inégalités : voilà ce qui continuera de mobiliser mes efforts et d’occuper mon temps, pour un Sénégal meilleur ; le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous.
    A tous et à toutes, mes chers compatriotes, je renouvelle mes sentiments de profonde affection. A tous et à toutes, j’adresse mes vœux ardents de bonne santé, de bien-être et de réussite.
    Bonsoir et Déwéneti.”

    • Kassin, on attend le discours du president AFGHAN!
      HAPPY NEW YEAR TO YOU!!!! TU CESSERAS DE BOIRE!!!!!!!!!!!!

  11. J’entends parler un homme politique, pas un religieux. J’entends parler un leader syndicaliste avec un flair d’escroc.
    Meme demain RFI diffusera en Bambara. Il diffuse en d’autres langues africaines, tu n’as pas dit quelque chose. Il le fait meme en arabe, la langue de tes maitres, tu n’as jamais critique cela.
    Mais quand RFI a touche le Bambara, la langue majoritaire de tes auditeurs, c’est un crime de la France, un grand complot que seul toi, l’un des envoyes especiaux de dieu sur terre peut comprendre et decortiquer. Mahmoud, sois pas jaloux, c’est une competition et arrettes de mentir de moins a moins, tu agrandiras le nombre de tes ecouteurs.
    En t’ecouant je me suis apercu ou les c ons des reseaux sociaux s’inspirent.

    • lelong, ITE’ SABALI IKA FARA MAMOUDOU LA!!!!!
      Nous sommes les fiers descendants des GAULOIS. Therefore, pourquoi RFI TIENT A’ NOUS RAMENER AU NIVEAU DES BAMANAW???? RIRE!!!!!!!!!!!!
      MOI CE KOUMA LE TOUBABOUKAN DORON!
      DEMISSENI ENFANT
      IMA SAGA LE MOUTON YE’
      IKA GNINI KA CHERCHER
      KA MINA KA ATTRAPPER
      KA NATI KA AMENER
      IMBE’ DOROME’ FILA 10 FRANCS DIMA DONNER
      IBE WORO LA COLA SAN ACHETER
      KA GNIMI KA CROQUER
      KA GHOUNOU KA AVALER
      TIGNE’ YE VERITE’
      WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!!!
      VOUS LAISSEREZ MAMOUDOU EN PAIX!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • LeLong

      MERCI DE TON COMMENTAIRE! 😉 😉 😉 😉

      VRAIMENT……………JUSTE MERCI! 😉 😉 😉 😉

      En lisant des Yugubane, des LeLong, et certains autres il y a des fois où je se sens moins seul! 😆 😆 😆 😆

  12. cher frère et sœur je vois que vous aussi vous tombé dans les diffamations et les transformations réussi de notre presse, je vous prie d’aller à la source , vous verrez a quel point nous avons une presse en mission, corrompu et inventaire d’éventement et de parole monté de toute pièce. Je suis musulman mais pas top pratiquant, je ne me prononce jamais sur quelque chose sans aller à la source, écouter, vérifier et revérifier. cela est gage de notre honneur et de notre dignité. LA BONNE? VRAI INFORMATION EST CITOYENNETÉ.

  13. Il faut bien que j’utilise mon cote’ culturel MAURE pour me moquer de notre Imam Dicko!
    Mon defunt grand pere s’appelait MAMOUDOU COULIBALY! IL ETAIT RELIGIEUX AU POINT OU’ CHAQUE VENDREDI IL ABANDONNAIT LE NOM COULIBALY POUR LE NOM … HAIDARA!
    Comme vous le savez les COULIBALY sont tellement idiots ( les autres pas moi!!!! RIRE!!!!), qu’ils se sont declare’s … ARABES! C’est la raison pour laquelle on dit COULIBALY-DICKO. A chaque fois que je vois le nom Mahmoud DICKO, je pense au grand pere que je n’ai jamais connu. Mahmoud = MAMOUDOU
    MAHMOUD DICKO = MAMOUDOU COULIBALY
    Notre Imam national Mahmoud Dicko semble avoir des problemes avec RFI QUI A LE CULOT DE PARLER EN BAMBARA!!!! WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!! Si les HAIDARA ET LES DICKO QUI SONT DES ARABES VENUS DE L’ARABIE LOINTAINE, OSENT PARLER BAMBARA POUR NOUS ELOIGNER DE NOS KOMOS, POURQUOI L’ARABE IMAM MAHMOUD DICKO VEUT EMPECHER LES DESCENDANTS DE NOS ANCETRES, LES GAULOIS DE PARLER LA LANGUE BAMBARA QUI EST AUSSI LEUR LANGUE? RIRE!!!!!!!!
    MAMOUDOU COULOUBALY DIT IMAM MAHMOUD DICKO, ITE’ SABALI!!!!!!
    PKAGAME, L’HOMME DE GAO, JE NE SAVAIS PAS QUE CE SONT DES FRANCAIS QUI COUPAIENT LES MAINS ET LES PIEDS A’ GAO, TOMBOUCTOU ET KIDAL! RIRE!!!!!
    IMAM DICKO, VASBIROU INA LLAH MA’A SABIRINE!!!!!!

    • Petit-a-petit on te decouvre, tu vas nous dire la verite un jour. Un Coulibaly mory n’a jamais existe. Un jour viendra et la verite va eclater, nous te connaissons de Diaka-Counda et du cote du Babala-Gumba sur la route du champ hypique de Nioro-du Sahel. Nous te connaissons du cote d’un enseeignat qui s’appele Idrissa (ba-Dri Coulibaly. Dis-nous la verite.

      • Nous le connaissons aussi a Beaufort, SC. On le connait a NY Jamaica. On le connait en compagnie de Jessica et Gina mais c’est lui qui pretend me connaitre ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

        • Yugu, Beaufort se trouve a’ Mopti et NY Jamaica se situe entre Kayes et Lambatra!!!! Je vis aux USA!!!!!!!!!!!!!!!
          C’est toujours bien de constater que nos deux maraka sowassouw (kinguiranke’ et yugu) qui se croient tres intelligents, SONT COMPLETEMENT PERDUS!!!!

      • Kinguiranke’, mes salutations au frere ba-Dri Coulibaly.
        KINGUIRANKE, ITE’ SABALI!!!!

    • General, tu m’apprends quelque chose de nouveau en disant que les Dicko sont des arabes. Je les connaissais Peuls.
      Je ne sais pas si tu plaisantes en parlant du cas de ton pere, may peace be upon him, on a dit quelque chose presque similaire. Mes amis et copains qui ont etudie en Algerie me disaient que les Coulibali et Samake de Mauritanie s’indignaient quand eux parlaient mal de certains algeriens. Alors que les maliens racontaient leurs mesaventures et critiquaient les auteurs qui les avaient inflige des tords, ceux-la ne voulaient rien entendre pour la simple raison que les algeriens sont des ARABES et qu’ils doivent pas parler d’eux ainsi.
      Toi qui est de culture maure aussi, peux-tu m’eclairer sur ce sujet?

      • Je suis ne’ et j’ai grandi dans un milieu maure mais je prefere me definir comme etant multicultural!
        Nous avons des tribus arabes comme les OULAD NACER (DES BENI HASSAN, 100% ARABES), qui ont comme nom de famille…. DICKO!
        Nous avons des arabes et des bereberes en Algerie! Nous avons toute une region algerienne (kabylie) qui est berebere. LESTOUAREG qui se trouvent dans Presque tous les pays de la region, sont des berberes! Les tribus R’GEYBAT QUI SE TROUVENT LE LONG DE LA FRONTIERE ALGERO-MAURITANIENNE, SONT DES BEREBERES ARABISE’S!!!!
        Je te suprends en te disant que meme en arabie, plusieurs tribus se veulent arabes mais leurs origines indiquent autrement! La tribu du prophete Mohamed ( les koraich), n’est pas arabe! Nous avons ce que nous appelons LA’ARAB ARIBA et LA’ARAB MOUSTA’ARIBA!!!! LES KORAICH ONT ETE’ ARABISE’S!!!!!! LA’ARAB ARIBA (les vrais arabes sont les descendants de YAHYA IBN KHAHTAN)!!!!!!!
        Quand j’entends certaines choses, je prefere rire!!!! Sondjata Keita avait un empire qui couvrait plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest. Il n’etait pas seulement un malien (le Mali d’aujourd’hui), il etait egalement un Senegalais, un Mauritanien, un Guineen, un Burkinabe’, un Gambien et un Sierra Leonais …etc!
        LES MARAKAW SE VANTENT AVEC L’EMPIRE DE GHANA!!! Savez-vous que la capital dudit empire se trouve dans l’actuelle Mauritanie (pres de KOUMBI SALEH)!!!!!
        Quand nous parlons des Coulibaly, nous sommes oblige’s de penser au nord de la RCI, a’ Segou et au Kaarta! Nous trouvons des Coulibaly et des Diarra dans plusieurs villages Soninke’s mauritaniens. Ce sont des Bambaras qui ont ete’ vendus et/ou faits prisonniers. Ils sont devenus des esclaves soninke’!!!!
        Le heros de l’independance de la Haute Volta (l’actuel Burkina), avait pour nom Ouezin COULIBALY! Nous avons donc des Coulibaly au Burkina aussi! (la RCI et le Burkina etait un meme pays (LA HAUTE VOLTA (l’actuel Burkina Fasso) et la BASSE VOLTA (l’actuelle RCI))! Les Coulibaly sont egalement au Senegal. Mon grand pere paternel MAMOUDOU COULIBALY est enterre’ a’ Sedhiou au Senegal!!!!!!
        Les Coulibaly que nous trouvons dans les villes mauritaniennes qui font frontiere avec le Mali, sont des EXPORTE’S DU MALI (RIRE)!!!!!!!
        Nous avons toujours des idiots qui preferent voir les choses dans le sens inverse en disant que ce sont les regions mauritaniennes Hodh Al Gharbi, Hodh Al Chakhi et l’Assaba) qui sont des exporte’es du Mali car lesdites regions etaient une partie integrante du Soudan Francais (l’actuel Mali)!!!! RIRE!!!!!!!!!!!!!!!!
        Mes amis, nos peuples cherchent la paix , la securite’ et …. DOUMOUNI! Tout le reste est secondaire!
        AL MAMI MAMOUDOU DICKO UTILISE DES MOTS FRANCAIS MAIS IL N’AIME PAS QUE RFI UTILISE BAMANANKAN! QUE FAIRE??????
        LELONG, COMME VOUS LE REMARQUEZ, A’ FORCE DE DIVAGUER, J’AI OUBLIE’ VOTRE QUESTION!
        ” …Au nom du dieu tout puissant, nous blancs reunis, declarons l’Afrique continent vacant et sans maître. Par consequence, nous nous arrangeons le droit de la coloniser et d’y repandre la civilisation occidentale!”
        QUE FAIRE? BISMARK A FAIT SA DECLARATION. LE COLON EST VENU! L’IMAM MAMOUDOU DIT QU’IL EST PARTI MAIS IL TIENT A’ REVENIR!!!!!!
        WALAY, JE SUIS ENTRAIN DE RIRE PARCE QUE LE COCHON QUE JE SUIS PENSE QUE… COCO N’A JAMAIS QUITTE’!!!!! RIRE!!!
        NOUS SOMMES UNE MEME FAMILLE!!!!!!!

      • J’ai oublie’ de souligner que plusieurs etudes disent que les peuls ont une origine arabo-berbere!!!!! IL SUFFIT DE REGARDER LES PEULS GUINEENS DU FOUTA DJALON POUR ETRE CONAVAINCU QUE LE SANG ARABO-BERBERE EST TRES PRESENT CHEZ EUX!!!!

  14. Il est grand temps que maliweb.net suspende des discours anarchistes et nihilistes de ce genre, il ne doit pas servier a la propaganda des Jihadistes comme Dicko, le Mali qui vit depuis 2012 sous occupation des Jihadistes n’a pas besoin de cette grande distraction et que le president IBK voleur et hypocrite arrete de dire des “Soubahan Watallah” a chaque bout du care ou a chaque gueule de bois, qu’il IBK se respecte comme president de tous les maliens (musulamns, chretiens judaistes et animistes), a bon entendeur, salut.

  15. Peut-etre qu’il nous faudra aider Imam Dicko a creer un parti politique. On ne le reconnait vraiment pas comme leader religieux dans ses propos. Il a le plein droit de creer un parti et il aura des partisans. Mais de grace s’il veut rester religieux, alors qu’il cesse d’agir en politique sous-couvert

    • Il aura comme membre ceux qui ne savent pas que les religieux ont deja leur parti qu’ils appellent HIZBOULLAH!!!!!! HIZBOULLAH VEUT DIRE LE PARTI D’ALLAH!!!!!!!!!
      Tiemko, ITE’ SABALI!!!!!!!!!!! RIRE!!!!!!! L’IMAM VA SE FACHER!!!!!!
      POURQUOI VEUX-TU QU’ON CREE OFFICIELLEMENT HIZBOULLAH CONTRE LE RPM DU PETIT KEITA INCHALLAH????? RIRE!!!!!!!

  16. J’ai regarde’ et ecoute’ le discours de l’Imam Mahmoud Dicko! Le discours est populiste. J’aurais prefere’ qu’il reste pragmatique et realiste!!!! J’ai toujours ecrit ici et ailleurs que la justice, la morale et la raison ne gouvernent plus le monde! Les cartes que nous avons, sont ce qu’elles sont. IL FAUT SAVOIR LES JOUER CORRECTEMENT!
    La France est et sera toujours un pays frere et ami au Mali. Nous remercions le President Hollande pour ses efforts en faveur de la paix et de la securite’ au Mali!
    QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH CONTINUE A’ PROTEGER LE MALI!!!!!
    President IBK et PM Modibo, vous conseillerez a’ l’imam Dicko de se calmer. LE MALI EVOLUE DANS UNE CONJONCTURE INTERNATIONALE TRES DIFFICILE. IL A BESOIN DE TOUS LES PAYS FRERES ET AMIS ET PLUS PARTICULIEREMENT DE LA FRANCE, DES USA ET DES PAYS DU CHAMP ET DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES POUR SORTIR DEFINITIVEMENT DE L’IMPASSE!

  17. Nous disons aux Media maliens d’etre republicains et patriotes et d’eviter de ventiller trop les inepties de ces “chefs religieux”, laisser-les se parler et ne pretez pas attention a ce qu’ils disent car ils n’existent pas dans une structure Republicaine qui se respecte. Les Media doivent participer a la veritable construction de la democratie malienne et pas de la grnade distraction de Dicko et ses acolytes et surtout qu’aucun parti politique ni la population malienne ne tire benefice de ses actions immorales et incongrues de ces “chefs religieux”. Il faut faire la distinction entre la democratie et l’anarchie des “chefs religieux Malieens” car tous des Jihadistes sous-couverts, tous des Nihilistes aveeugles. A bon entendeur, salut.

Comments are closed.