Réaction à Cheaka A. Touré, représentant spécial du président de la commission de la Cédéao au Mali : “La Cédéao n’est pas une machine de guerre“:

0

Chers,

Jean Batiste Rwamapfa

Comprenons ce que la France prépare au Mali: la guerre entre les Noirs et Arabes. Ces guerres-là sont déjà préparées depuis des siècles par les Illuminati: les guerres entre les peuples, les guerres entre les États, entre les régions, entre les continents, entre les religions et les guerres mondiales qui ont éliminé le peuple Juif. La France et l’Angleterre vivent des guerres sans travailler. Après avoir tué les libyens, ils veulent tuer tous les Arabes d’Afrique du nord. Ils savent que quand le monde aura la paix ils ne pourront pas imposer leur Monnai. Que fait l’ONU, que font les autres Pays, que fait le Pape pour résoudre la question entre les noirs maliens et les Touaregs d’Azawad. On ne peut pas nous imposer les guerres pour resoudre nos propres problemes internes.

Les Noirs ont réclamé l’indépendance avec le capitaine Sanogo. Les Touaregs ont réclamé l’indépendance le 6 Avril 2012. Tous les peuples africains veulent leurs propres indépendances pour reconstruire l’Afrique qui a été ruiné par esclavage, par le colonialisme, par la franceafrique et par les ONG qui alienent nos enfants.

Il faut penser très loin et se demander pourquoi la démocratie en Afrique ne fonctionne pas. C’est la France et les colonialistes depuis l’indépendance qui sont obstacle. qui a arrêté Gbagbo? Qui a arrêté JP Bemba. Peuvent- ils organiser leurs partis dans les prisons? Non. L’ Afrique est mûre cette fois- ci à changer les gouvernements sans verser le sang. Comme ça les partis qui n’ont pas gagné les élections vont restructurer leurs partis pour les prochaines élections. En Europe, on le fait, alors pourquoi ils viennent chez nous tuer nos dirigeants? L’ Afrique, la Banque Africaine dirigée par le Rwandais Dr. Kaberuka doivent aider les partis à toujours exister.
Sie dans un pays par exemple on organise les élections chaque parti doit avoir le montant d’argent suivant son pourcentage. Les fonctionnaires des partis doivent avoir un salaire mensuel pour ne pas adherer le Parti gagnant. Sinon, la question serait: pourquoi ils ont fondé leurs partis? Leurs idées finissent par les élections?

Mag. Rwamapfa

 

Son Excellence le président de la Commission de l’UA

Chers Chefs d’États et de Gouvernements,

Depuis l’esclavage en passant par le colonialisme les gouvernement anglais et français empêchent les Africains à se développer par eux-mêmes. Regardez par exemple la vidéo sur la destruction de l’Afrique par les Français depuis mille ans: “Françafrique  l‘ envers  de la dette“ de François Xavier Verschave qui a été tué par son propre pays . Ils s’immiscent dans les affaires intérieures du continent . ils nous empêchent à parler nos langues maternelles. Aidez-nous à les combattre.

Il est temps que les Africains aussi planifient leur développement économique et politique sur une échelle continentale: L’ Afrique se divise pour s’unir et prend son destin en main.

L‘ Hebdomadaire Jeune afrique essait dans les différents numéros de debatre les problemes fontaliers entre les Etats africains . Récemment elle a écrit sur „le fangland”, dont son peuple se trouve en même temps au Cameroun, en Guinnée équatoriale et au Gabon. Un autre article sur le même sujet était écrit sur le développement économique des “Bamileke“ à partir du social, du naturel et du culturel, C’est dans cette logique que L’ Eritrea , le Sudsudan, l’Azawad et le Somaliland ont réclamée leur Indépendence en n’abandonnant pas l’idée de l’Union Africaine.

Il suffit de revoir la carte des peuples africains pour remarquer que les frontières sont déjà tracées à partir de l’identité linguistico -culturelle: entre le royaume du Kongo, le Fangland et le Bamiléké par exemple . Entre le Hausa, Azawad, le Mali( qui peut être aussi Le Bambara) et le Wolof, Yoruba, Igbo etc.

Le Katanga, le Kasaï, le Biafra etc. réclament déjà l’indépendance depuis 1960.

Avant cette indépendance Le Rwanda était un grand pays. Le colonisateur l’a coupé en plusieurs morceaux qui sont annexés ailleurs. Le Rwanda peut retrouver ses anciennes provinces qui parlent deja le Kinyarwanda autour du Victoria ( voir: http://geographica.danslamarge.com/REGION-DES-GRANDS-LACS-AFRICAINS.html).
Son Excellence, mes chefs d’États et de Gouvernements, n’est-il pas l’occasion dans le sommet prochain du 15 au 17 juillet 2012 d’ en finir avec son problème que LES MINISTRES AFRICAINS CHARGES DES QUESTIONS DE FRONTIERES AVAIENT DEJA DEBATTU EN 2007?

Les ressources naturelles ne posent aucun problème. le Soudan est divisé par exemple en deux mais les ressources sont toujours partagées par les deux. Les relations entre les nouveaux États vont toujours exister car nous avons un même combat et pour cela l’Afrique composée des nouveaux États sera capable de gagner ce combat.

Dans les nouveaux États il n’y aurait plus des réfugiés, de corruption. Les États ne seraient plus mendiants. Les mots « Colonies », où « pays en voie de développement » vont s’effacer dans nos memoires. L’union africaine se transformerait en « Nation africaine » et va parler à l’échelle mondiale comme la Russie, l’Inde, Le Brésil ou la Chine par exemple.

Une contribution de J. B. Rwamapfa

http://www.dailymotion.com/video/x8ams7_francafrique-l-envers-de-la-dette-1_news
PARTAGER