Téléphonie : Plus de 30 sociétés intéressées par la 3ème licence au Mali

0

La conférence des investisseurs étrangers dans le cadre de l’octroi d’une troisième licence de téléphonie mobile au Mali s’est tenue la semaine dernière à Paris.

 

La rencontre était organisée par le gouvernement malien en collaboration avec deux cabinets français : le cabinet conseil international Sogreah et le cabinet d’avocats Bird et Bird.

 

Le processus de l’octroi d’une 3è licence de téléphonie mobile ayant commencé en juin dernier, prendra fin en décembre prochain, selon une  annonce du ministre malien des Postes et des Nouvelles technologies Modibo Ibrahim Touré lors d’une conférence de presse.

En ce qui le concerne, l’arrivée d’un troisième opérateur téléphonique dans notre pays offre plusieurs avantages. Cela va  constituer en outre une source potentielle appréciable de recettes pour l’Etat et créer également des recettes supplémentaires dans le pays à travers la création d’emplois directs et indirects. Le ministre Modibo Ibrahim Touré avait aussi indiqué que cette 3è licence pourrait être vendue entre 30 et 40 milliards de FCFA.

 

La rencontre de Paris a attiré une trentaine d’opérateurs téléphoniques de renom et de grandes sociétés  comme MTN, EAZI Télécom, Telecel Faso, Euromena Consulting, Portugal Télécom, Sudatel, Detecon du groupe Deutsche Telekom. Il y a aussi Alcatel Lucent, Monaco Télécom, Lintel, Simmons et Simmons, Bharti entreprises, Etisalat, Evol télécom, Sant Télécom, Proparco (Groupe Agence française de développement), Perpetual infrastructure group. La journée fut  marquée principalement par des discours, exposés et des entretiens en tête-à-tête entre le ministre des Postes et des Nouvelles technologies et des investisseurs potentiels.

O DAOU

PARTAGER