Temps Forts
INFO ALERTE 

Insécurité

 L'Indépendant

Lutte contre le terrorisme dans Bamako et environs : La forêt classée  » la Faya  » sous étroite surveillance

Depuis l’attentat perpétré au niveau du bar restaurant  » la terrasse  » et l’intrusion d’un véhicule suspect dans le cortège du président IBK, les autorités semblent avoir pris conscience de la gravité de la situation. Qu’importe, s’il y a des disfonctionnements ça et là. C’est ainsi qu’il nous a été rapporté que depuis bientôt trois […]

1 réaction
 La Nouvelle Patrie

Menace terroriste : L’exigence de vigilance et de collaboration Avec les forces de sécurité

L’attaque perpétrée en plein cœur de Bamako le 07 Mars dernier sur la terrasse, faisant 5 morts et de nombreux blessés. Revendiqué par l’Algérien Bel Moctar (le borgne). Un problème qui ne sera résolu sans l’intervention et la franche collaboration de la population.

Un tout premier attentat dans la capitale depuis l’historique intervention des forces étrangères  pour libérer le pays  aux mains des terroristes,  a suscité la peur dans le ventre de tous les maliens d’ici et ailleurs. La population devrait –elle avoir un rôle à jouer  pour traquer ces individus mal intentionnés qui se servent  de la […]

2 réactions
 L'Indicateur du Renouveau

Apres l’attentat de « LA TERRASSE » : Des agents de patrouille plus rigoureux

L’attentat contre « La Terrasse«  a imposé un changement de comportement positif chez les agents patrouilleurs. Ils sont plus rigoureux et plus attentifs dans leur contrôle.   L’attentat terroriste contre le bar-restaurant « La Terrasse », qui a fait 5 morts et plusieurs blessés, le 7 mars 2015, a servi de détonateur dans la rigueur dans le contrôle […]

1 réaction
 L'Indépendant

DR Naffet Kéita à propos du thème «Paix, sécurité et stabilité au Mali et en Afrique» : «La circulation des armes, la paupérisation des populations menacent notre sécurité»

Dans une récente étude sur la paix, la stabilité et la gouvernance en Afrique et en particulier au Mali, le chercheur et professeur à l'Université de Bamako, Naffet Kéita assure que les mouvements migratoires, la problématique démographique, le problème d'emploi et la gestion de nos villes constituent de véritables poudrières menaçant la sécurité de nos Etats.

Pour ce chercheur, la chute du régime de Kadhafi a fait que nombre d’émigrés maliens esquissèrent le chemin d’un retour forcé, du fait de l’instabilité politico-sécuritaire dans le pays d’accueil. Cette trajectoire a également été celle de beaucoup de Maliens établis en Côte d’Ivoire et en Centrafrique. Ces retours forcés ont ainsi dopé la démographie […]

 La Sentinelle

Deux semaines après l’attentat de la « Terrasse » : Qu’est-ce qui a donc changé à Bamako ?

Quinze jours après l’attentat du 6 mars dernier à Bamako, rien ne semble s’améliorer en ce qui concerne la sécurisation du citoyen lambda. Absolument rien ! A part que la garde présidentielle a été renforcée et les véhicules non-immatriculés interdits de circulation. Ce qui ne constitue pas une avancée !

Tout de même, les contrôles ont été renforcés devant les bâtiments publics, les hôtels, les restaurants et les lieux  le plus souvent fréquentés par les expatriés. Mais, faut-il le dire,  aucune mesure importante n’est encore prise pour rassurer les habitants de la capitale malienne. Les patrouilles de nuit sont plus ou moins visibles, mais donnent […]

4 réactions
 Le Malien

Attentat de  » la Terrasse  » : Les langues se délient

Depuis le 6 mars dernier, date de la tragédie ayant causé la mort de cinq personnes, les enquêteurs intensifient leurs recherches. L'interpellation d'une dizaine de personnes à Kati, suivie de la traque meurtrière de Mounirou Cissé à Bamako, puis l'arrestation de trois autres présumés complices, ne permettent toujours pas de s'aventurer. Certes, des indices sérieux lient les divers acteurs (types d'armes, de munitions) contacts téléphoniques), mais l'on éviterait toute conclusion hâtive. La piste d'un règlement de comptes ne serait pas à écarter. Et pour cause !

Faut-il rappeler que c’est dans la nuit du vendredi 6 mars au samedi 7 mars 2015 qu’un attentat meurtrier avait frappé un bar – restaurant de Bamako.  » La Terrasse « , c’est son nom, est située dans une rue bondée de la Commune II, alias Rue Princesse. L’attentat avait fait cinq victimes (trois Maliens et […]

6 réactions
 Inf@sept

La Kabylie ou le Kidal de l’Algérie : Le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie veut se doter d’une télévision

Le Mouvement pour l’Autodétermination du peuple Kabyle (MAK) et le ministère de la Culture de l’Anavad ont introduit une demande de financement d'une TV kabyle (accompagnée d'un projet détaillé de création de ce média lourd) auprès d’une ONG américaine spécialisée dans les financements pour les TV des peuples sans Etats dans le monde. Pour le mouvement, la Communauté Internationale et les médias algériens ignorent copieusement la réalité sociale et culturelle que représente la Kabylie.

Cette requête est intervenue après que les dirigeants du MAK aient constaté un certain vide médiatique sur le plan local. Mais en réalité, cette demande de financement d’une télévision purement kabyle avec uniquement des ressortissants de la région convaincu de son insolubilité dans « une Algérie uniquement arabe, islamique et dictatoriale » ne sera autre qu’un outil […]

 L'Indépendant

Attentat au restaurant «la Terrasse» de Bamako : Trois présumés suspects proches du terroriste Mounirou Cissé arrêtés

Après la mort brutale le 13 mars de Mounirou Cissé, l'un des auteurs de l'attaque terroriste de " la Terrasse ", les forces spéciales de la Sécurité d'Etat ont mis le grappin sur trois présumés auteurs à Magnambougou.

C’était dans la nuit du mercredi au jeudi 19 mars entre 21 et 22 heures. Il s’agit notamment d’Aboubacar Traoré alias Boua, responsable à la compagnie de transport  » Nour  » qui dessert les régions du nord, principalement Gao et la capitale nigérienne Niamey. Son interpellation a conduit les enquêteurs sur les traces de Maouloud […]

4 réactions
 L'Indicateur du Renouveau

Attentat de la terrasse : L’agent principal de liaison arrêté par la SE

La Sécurité d’Etat a mis le grappin  dans la nuit de mercredi à jeudi deux hommes, complices présumés des auteurs de l'attentat jihadiste du 7 mars contre le restaurant La Terrasse  qui a fait cinq morts. Un des deux suspects identifié comme Boubacar Adama Traoré est présenté comme "l'agent principal de liaison" entre les membres du commando.

Ce sont « deux importants maillons dans l’organisation de l’attaque meurtrière dans le restaurant-bar ‘La Terrasse’, (ils) ont été arrêtés mercredi et dans la nuit de mercredi à jeudi à Bamako par les forces spéciales des services du renseignement du Mali », la Sécurité d’Etat (SE), a affirmé une première source gouvernementale, les identifiant comme « Boubacar Adama […]

2 réactions
 La Sentinelle

L’Etat malien doit revoir sa politique de sécurité publique

On le sait désormais: nul ne nait extrémiste; on le devient ! Et l’expérience aidant, il est de notoriété que le fondamentalisme religieux, en l’occurrence, tire particulièrement ses origines lointaines du sentiment d’intolérance, d’excès, d’abus, de brimades, d’injustice, de persécution, etc. En somme, ces actes commis délibérément ou non par l’autre, facilitent l’endoctrinement du fidèle dont le dernier refuge, dans un monde désormais plein d’incertitudes, restent sa religion et son Dieu.

Et une fois miné par le sentiment de victime ici bas, (il pense qu’on lui cherche noise jusque dans son dernier retranchement, à savoir sa croyance  et son culte), le religieux modéré à l’origine,  devient alors la cible idéale des maîtres penseurs de l’endoctrinement et de la manipulation. Et une fois préparé au sacrifice ultime, […]

Attentat de Bamako: arrestation de deux complices présumés

Au Mali, l’enquête continue, après l’attaque menée contre un restaurant de la rue Princesse, à Bamako, le samedi 7 mars. Deux personnes, soupçonnées d’avoir aidé les auteurs de l’attaque à s’infiltrer dans la capitale malienne, ont été arrêtées. Le premier suspect, Boubacar Adama Traoré, a été arrêté au cours d’une intervention des forces spéciales de […]

1 réaction
 La Nouvelle Patrie

Circulation des gros porteurs dans la Ville de Bamako

Si rien n’est fait, les poids lourds risquent de causer des drames aux alentours de l’échangeur en face du cinéma Babemba et partout ailleurs dans la ville de Bamako, lors de leur passage.

Selon la loi les poids lourds sont autorisés à circuler dans la ville de Bamako à partir de 00 heure. Et les raisons sont évidentes, compte tenu de leurs poids, de leur s tailles, des tonnes de marchandises qu’ils sont autorisés à transporter normalement pour un voyage et la fluidité de la circulation leur sont […]

2 réactions
1 2 3 325