A l‘écoute de Mahmoud Dicko, Président du HCI : «Nous rejetons sans ambigüité la vision des Islamistes armés»

25 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

…C’est parce que tout simplement, ils ont pensé que le Mali était à leur portée et pouvaient en faire ce qu’ils veulent. Ce n’est pas une bonne chose. Au Mali, ce n’est pas aujourd’hui qu’on a connu la religion. C’est en substance ce qui ressort de l’interview que le Président du Haut Conseil Islamique nous a accordée. Il salue les efforts du Président de la République, passant par les 10 millions F.CFA d’Ançar Dine International de Chérif Madani et invite chaque Malien et chaque malienne à rester mobilisés derrière notre Armée. Lisez plutôt.

Mahmoud-Dicko- président HCI

Bonjour Imam Mahmoud Dicko, depuis bientôt un an le Mali vit une crise sans précédent. En votre qualité de Président du Haut Conseil Islamique, quel rôle doivent jouer les Leaders religieux que vous êtes ?

Mahmoud Dicko: Aujourd’hui, nous n’avons pas d’autres choix que de nous mobiliser totalement et entièrement derrière l’Etat malien et derrière l’Armée malienne.
C’est ça en réalité notre devoir et c’est ce que nous devons faire sans réserves. Vous savez, depuis que cette affaire là a commencé, le Haut Conseil Islamique s’est investi, on avait beaucoup d’espoirs que cette affaire pouvait se régler autrement que par les armes. Malheureusement, ce qui s’est passé l’autre jour à Konna nous a mis dans une situation où nous pensons qu’aujourd’hui, il n’y a pas de calculs à  faire, il faut que tous se mettent derrière l’armée malienne et derrière les autorités et que tous ensemble, nous puissions aller et regarder vers la même direction.

Depuis le déclenchement des hostilités la semaine derrière, le groupement des Leaders Religieux et le Haut Conseil Islamique ont demandé aux musulmans de dire des prières dans toutes les mosquées et zawia afin d’aider notre armée à se tirer d’affaires. Quelles autres actions avez-vous mené et/ou comptez-vous mener dans les prochains jours ?
M. Dicko: Nous sommes entrain de nous préparer inchallah avec l’aide de Dieu demain (NDLR: dimanche13 janvier 2013) on va rencontrer le Président de la République pour une remise d’une somme de 20 millions de F. CFA; dix (10) millions du don de Ançar Dine International dirigé par Cheick Cherif Ousmane Madani Haidara et 10 autres  millions  donnés par le Haut Conseil Islamique. C’est une façon de dire à tous les musulmans du Mali, à tous enfants du Mali qu’il faut vraiment faire quelque chose. Non seulement nous devons prier dans les mosquées, dans les zawia et autres; mais nous devons aussi mobiliser des fonds pour soutenir moralement et matériellement notre armée nationale. Il s’agit maintenant de défendre notre patrie. Moi je l’ai dit, nous, nous avions beaucoup d’espoirs parce qu’il y’avait deux groupes dans cette affaire. Un premier groupe qui parlait de l’indépendance, de sécession de notre pays, l’autre groupe qui parle seulement  de la religion mais pas des velléités indépendantistes… On avait vraiment beaucoup d’espoirs. S’il s’agit de la religion, nous sommes un pays à 95% voire 98% de musulmans. Nous n’avons pas de problèmes, nous pouvions trouver un compromis entre nous et faire éviter à notre pays une guerre. Mais la reprise des hostilités, la façon dont ces gens là nous ont agressés nous a fait mal, très mal. Ça fait mal à tout le peuple malien, parce que nous pensons que c’est devenu un affront. C’est parce que tout simplement, ils ont pensé que le Mali était à leur portée et pouvaient en faire ce qu’ils veulent. Ce n’est pas une bonne chose. Au Mali, ce n’est pas aujourd’hui qu’on a connu la religion. Il y’a plus de 1000 ans que la religion est introduite au Mali, plus de 1000 ans. Nous sommes à 98 %  de musulmans sans qu’on soit forcé. Si aujourd’hui des gens prennent les armes pour dire qu’ils vont nous imposer leur vision de la religion de cette façon, ça c’est des pratiques que nous rejetons carrément avec force et sans ambigüité.

Une religion veille de plus de 1000 ans vous dites. Le Mali est aussi un pays laïc, et malgré cette laïcité, des islamistes armées y sont entrés et imposent la charia. En tant qu’imam, quelle est votre conception de la charia, que  dit l’Islam à ce propos ?  
M. Dicko: Comme je l’ai dit, l’Islam est au Mali depuis plus de 1000 ans à tel point que la religion est devenue pour nous un patrimoine. Ça fait partie de notre identité, ça fait partie de notre culture.
Il y’a une partie de la religion dans tout ce que nous faisons. Mais cette pratique est connue depuis les empires jusqu’à aujourd’hui, le Mali a su trouver un mécanisme pour que les gens puissent vivre ensemble sans problème. Depuis au temps des empires, il y’a ceux qui croient en la religion musulmane, il y’a d’autres croyances avant même l’avènement du christianisme au Mali. Le christianisme est venu, d’autres ont embrassé aussi cette religion. Il  y en a qui restent encore sans les deux religions, mais il n’y a pas eu de problèmes entre les Maliens
Le Mali d’essence est un pays laïc c’est-à-dire que notre laïcité n’est pas une laïcité qui est venue seulement pendant ou après la colonisation. Nous avons connu la laïcité bien avant parce que nos royaumes et nos empires ont cohabité. Il y a eu des empires ici de types musulmans comme Askia Mohamed, Almamy Samory, le Roi Sékou Ahmadou de Macina qui ont embrassé cette religion, qui ont travaillé avec cette religion et qui ont toujours accepté aussi d’autres sans problèmes. De tout le temps nous avons vécu ensemble avec toutes les religions, avec tous les croyances sans problèmes. Il n’y a jamais eu de guerre de religion au Mali.

Effectivement, il n’y a jamais eu de guerre  de religion au Mali et l’on sait que l’Islam est une religion de tolérance selon les prédicateurs que vous êtes. Mais est-il que même les non musulmans ne sont pas épargnés par ces terroristes qui prétendent appliquer la charia dans les trois régions du Nord du Mali. Que dit concrètement l’Islam à ce sujet ?
M. Dicko: Il faut faire la part des choses. Il n’y a pas de nouveau: l’Islam est l’Islam depuis le temps du Prophète. L’Islam a été donné pour que nous puissions vivre sur cette terre dans la paix et nous préparer pour l’eau -delà. C’est ça l’Islam. L’Islam n’est pas venu pour imposer aux hommes des règles qui ne sont pas vivables. Non ! La religion musulmane est une religion de tolérance ; tolérance ne signifie pas que moi je dois abandonner ma conviction pour suivre l’autre. Mais nous sommes dans un pays où moi je n’ai pas à tolérer  l’autre non ! C’est son droit d’être là. C’est un droit pour le non musulman d’être là, de vivre sa foi comme il l’entend. Ça veut dire aussi que je dois faire attention pour ne pas déranger l’autre. L’Islam donne droit à quelqu’un de vivre ce qu’on appelle «Alzima» c’est des gens qui vivent en réalité dans des pays où la charia existe. Même  ceux qui sont sous tutelle de la charia et qui ne sont pas musulmans vivent leur religion. Ici au Mali, ils sont dans leurs droits c’est une république  laïque.
Quand le Prophète Mohammed (PSL) est parti à Médine, il a fait une coalition où il y avait toutes les croyances pour défendre ensemble Madina et que chacun garde sa religion, mais il y avait une convention entre eux. C’est le genre de République que nous avons aujourd’hui. C’est ça le système républicain. Mais dans cette vie, chacun fait attention à l’autre et c’est valable dans une famille, comme dans une ville. On doit se tolérer entre  nous.
Trois jours après la reprise des hostilités à Konna le Président de la République, le Pr. Dioncounda Traoré, dans un discours à la Nation a décrété l’Etat d’urgence. Quelle lecture faites-vous à cette décision du Président ?
M. Dicko: Il a fait son devoir de Chef de l’Etat. Aujourd’hui, c’est lui le garant de la stabilité de la Nation. Bien sûr que oui, il ne peut pas faire autrement. Mais nous sommes en Etat de guerre, donc si nous sommes en Etat de guerre, la moindre des choses, c’est de décréter d’abord l’Etat d’urgence et que tous les citoyens se mobilisent pour défendre la patrie. Il a fait son devoir et c’est le devoir de tout citoyen de se mettre dans cet état d’esprit.

Imam Dicko vous êtes revenus de l’Arabie Saoudite il y a quelques semaines. Parlez-nous de votre séjour Saoudien. Avez-vous échangé avec les autorités saoudiennes, notamment sur la crise sécuritaire malienne ?
M. Dicko: C’est vrai, nous avons été d’abord pour présenter les  condoléances du peuple malien au nom du Gouvernement de la République Mali, puis au nom du Chef de l’Etat par intérim aux autorités saoudiennes à l’occasion du décès du grand Imam de la Mecque Cheick Mohamed Abdala qui était un grand ami du Mali qui a visité le Mali trois fois et qui a été jusque dans le nord du Mali. Il s’était beaucoup impliqué pour la cause du Mali et qui, en un moment donné a fait comprendre aux autorités de la République d’Arabie Saoudite qu’il y avait beaucoup de rumeurs concernant le Mali qui n’étaient pas réels. Les gens qui disent à l’époque que le Mali, c’est un problème de musulmans et de non musulmans, un problème du Sud et du Nord. Mais lui, quand il est venu, on est allé à Kidal et l’Imam qui y officiait était un noir. Il a fait un rapport pour dire que le conflit n’avait rien à voir avec la religion à l’époque.
En Arabie Saoudite, j’ai profité pour rencontrer certaines autorités. Il y a eu des discussions sur le Mali. Mais il y a  des choses que je ne suis pas tenu de dire maintenant. Nous avons rendu compte aux autorités compétences qui se chargeront au moment venu, d’informer le peuple malien.

Quel message particulier avez-vous à l’endroit et des Autorités et de l’Armée malienne ?
M. Dicko: Avant même la chute du régime  ATT, nous avions commencé à dire aux gens qu’il y a un malaise dans le pays et qu’il faut qu’on se donne la main, qu’on se mette ensemble. Car c’est le peuple uni qui peut faire face aux événements. Malheureuse ç’a été ce que ç’a été.  Après les événements, nous avons essayé de faire la même chose, d’appeler les gens au rassemblement, à l’unité. Je pense qu’à partir de ce qui s’est passé l’autre jour, il est grand temps de faire un dépassement de soi, de s’oublier soi même, de faire en sorte que le peuple se redonne la main, que nous puissions nous réarmer moralement et avoir confiance en nous pour dire que nous avons trébuché, c’est réelle. Mais on n’est pas tombé, on peut encore se relever. Le Mali est un grand pays et nous avons beaucoup de ressources. J’ai confiance en  ce peuple, si on se met ensemble, tous les défis seront relevés par la grâce de Dieu.

Question: Un dernier mot ?
M. Dicko: Le dernier mot, c’est de prier d’abord pour que le Mali retrouve son unité, son intégrité et la paix, d’autan. Nous ne sommes pas un pays d’hostilités. Mais si on nous impose la guerre, on n’a pas le choix il faut la faire. Je souhaite que notre armée puisse défendre ardemment notre pas, comme elle est entrain de le faire.  Que Dieu assiste notre pays, pour qu’il puisse triompher sur les adversaires et les envahisseurs.
Interview réalisée
par Boubacar KANTE

 
SOURCE:  du   16 jan 2013.    

25 Réactions à A l‘écoute de Mahmoud Dicko, Président du HCI : «Nous rejetons sans ambigüité la vision des Islamistes armés»

  1. ampoulo

    que Dieu sauve le Mali!

  2. Verite7

    Dicko est tout simplement un terosriste et doit etre mit hor d’etat de nuir!

  3. jokilen

    Avec tout le respect ces leaders religieux, il faut faire attention à ce qu’on fait et ce qu’on dit surtout quand on a une notoriété. Un moment à une certaine époque ce pays a été totalement fragilisé par des agissements qu’en tant qu’observateur tout court il faut dire. Parler était même un danger pour le citoyen lambda car on courrait si non on court toujours des risques importants pour dire ce qui se faisait n’était pas bon. Il faut que cela cesse. Dieu que nous adorons, que moi j’adore connait le cœur de l’homme. Ceux qui veulent envahir aujourd’hui notre pays veulent imposer la foi aux hommes. Alors que la foi ne s’impose pas c’est par grâce de Dieu qu’on l’acquiert. Le sabre et le fusil ne peuvent pas le faire pénétrer dans le cœur de l’homme. Pourtant et pourtant c’est ce qui se voit et se fait et ce que beaucoup voudrait faire et un grand nombre ont voulu imiter ce que l’on appelle aujourd’hui les fous de Dieu qui ont pris les armes. Cessons cela et Dieu liberera notre pays.

  4. Chakounou

    S V P si on laisse tou sa de coté pour prier pour nos combattant ce la vos mieux par ce que notre survie en dépend Que le bon Dieu sauve notre cher Mali

  5. birou

    laissez limam en paix car il n’est interresse par le pouvoir comme vous.

  6. SALY

    lessez DICKO en paix,vous devez plutot insulter les politiciens qui n’ont pas joue leur role dans cette crise,comme ATT qu’a lesse les teroristes se installer au nord pendant 10 ans,dire la verite,meme si tu n’aimes pas quelqu’un.

    • doucara

      ces sont des Impoli réuni qui agissent par de gros mots
      ils se sont réunis et ont tabasser un vieux de 70 ans alors les insultes ces comme de l eau à boire pour eux

  7. diawoye

    :evil: :evil: :evil:

    • solda

      laissez DICKO en paix,ces un vrais croyans il veux ke la paix soit revenu au mali il n’y a rien de grave sur son text il ne faut pas critique les gens hazardement.

  8. sanogola

    Dicko, tu ne tromperas personne encore. t’as toujours été de mêche avec Iyad. « Nous pensons qu’aujourd’hui il n’ya pas de calcul à faire ». C’est toi qui calculais et malheureusement tu as abouti à zéro pointé face au Mathématicien professeur Dioncounda qui te fera descendre dans le trou que tu as creusé.

  9. edari cissé

    personnellement j’ai pas envie de lire ce texte car Mahmoud dicko n’est qu’un prototype d’Iyad ag Ghaly et merite d’être sur une chaise électrique pour dire la vérité aux maliens

  10. IL Y A PLUS RIEN À DIRE, IL FAUT APPELER ÇA L’AMBIGÜITÉ DE L’AMBIGÜITÉ…LES GARS QUI, SACHANT BIEN QUE LES BARBUS NE SE RETIRERONT JAMAIS DU MALI, ONT MALGRÉ TOUT TOUJOURS PRÔNÉ LA NÉGOCIATION.

    SEULS LES COURTS D’ESPRIT NE PEUVENT COMPRENDRE LE DOUBLE JEU DE CES GENS…

    UNE PETITE REMARQUE : DURANT TOUTE L’INTERVIEW, IL N’A PAS MENTIONNÉ LA FRANCE. IL AURAIT DÛ COMMENCER PAR REMERCIER CE PAYS QUI EST VENU NOUS SAUVÉ.

    MAIS, IL EST TOLÉRABLE QU’ON PRÔNE LE PARDON, EN CETTE PÉRIODE SI PARTICULIÈRE POUR NOUS, POUR NE PAS CONDUIRE LE PAYS À UNE VIOLENCE CONTRE DES WAHHABITES.

    J’EN APPELLE AU CALME DE TOUT UN CHACUN POUR NE PAS ALLER À LA DÉRIVE. IL Y A DES MOYENS PLUS DIPLOMATIQUES POUR ÉCHAPPER AU FLÉAU DE L’ISLAM RIGOUREUX.

  11. J’EN APPELLE AU CALME DE TOUT UN CHACUN POUR NE PAS ALLER À LA DÉRIVE. IL Y A DES MOYENS PLUS DIPLOMATIQUES POUR ÉCHAPPER AU FLÉAU DE L’ISLAM RIGOUREUX.

    COMME JE L’AI TOUJOURS DIT, IL FAUDRA DÉSORMAIS PRENDRE DES DISPOSITIONS POUR AFFAIBLIR CE CONCEPT. IL S’AGIT NOTAMMENT DE :

    - RÉFORMER LES MÉDERSAS (SUPPRIMER LES ÉTUDES THÉOLOGIQUES DE CONCEPT WAHHABITE) EN INTRODUISANT LE MAXIMUM DE FRANÇAIS POUR OBLIGER L’ACCÈS À L’UNIVERSITÉ
    - EXCLURE LES BOURSES D’ÉTUDES À DESTINATION DES PAYS WAHHABITES
    - INTERDIRE LA PRÉSIDENCE DES MOSQUÉES PAR LES IMAMS WAHHABITES
    - VEUILLEZ SUR LES FINANCES DES PROJETS RELIGIEUX (MOSQUÉES, MEDERSAS, ASSOCIATIONS, PARTICULIERS GRANDS COMMERÇANTS)

    BREF, IL EST INDISPENSABLE QUE L’ÉTAT PRENNE DES MESURES DRACONIENNES POUR FREINER LE WAHHABISME DANS LE PAYS QUI EST À L’ORIGINE DU FONDAMENTALISME RELIGIEUX.

  12. Maïga S

    Salam imam dicko.l’islam ne s’hérite pas,il se gagne quotidiennement.islam sans chariat est prévacarité.le mali est laïc pas l’islam qui est la seule religion qui mène à Allah.Quand les gens ne se recommandent pas le bien et ne s’interdisent pas le mal,Allah enverra une calamité qui n’épargnera personne.les mauvais savants sont ceux qui vont chez les princes et les bons princes vont chez les savants.Qu’ran:ste3 Al Imran verst 28,il est dit: »Que les croyants ne prennent pas pour amis les infidèles contre les croyants….. » vous combattez ceux qui clament haut et fort Allahou Akbar,et Allah dit:…qu’Il vous met en garde contre Lui-même suite verst28″.Ô Imam revenez à Allah priez pour ceux sont morts pour Allah.qu’Allah nous pardonne et nous guide.salut.

    • blazer

      A t’entendre parler on dirait que se sont les djihadistes qui sont des musulmans. :mrgreen:

    • Adamo123

      Cette interview de l Imam met a nu L islam dans son essence.
      Quelle est la vraie nature de l islam. En arabie saoudite pays d origine du prophete la charia est la loi qui regit le quotidien du pays du prophete Mohamed.

      la raison est que la seule loi qui doit primer dans un etat islamique est la charia. dire le contraire ce n est pas connaitre l islam. et la plupart des pays tombes sous la domination des guerriers djihadistes de l epoque mohamedanne ont adopte la charia au risque de voir sa population decapite.

      les djihadistes du nord du mali ne font rien d autre que imiter cette periode des combats pour imposer l islam comme religion unique d allah ( dieu )

      Alors finalement c est quoi la nature reelle de l islam. Est elle vraiment la religion laic dont parle l imam ou est elle cette religion qui doit s imposer par la force, domine et imposer la charia comme loi universelle. En arabie saoudite il est interdit de construire une eglise ou tout autre temple.

      laicite !! vous avez dit

  13. blanche neige

    quel faux c.ulque ce Dicko qui n’attendait qu’une chose ;c’est la victoire des islamistes pour avoir un poste important à Bamako :evil: :evil: :evil: :evil:
    Dicko ,Mariko,Sanogo à mettre tous les trois dans le meme sac bien fermé et les balancer dans le fleuve :mrgreen: :mrgreen:

  14. tienimango

    les gourous des sectes ils ne sont pas des chefs religieu ……au diable mamoud dicko l,ami intime de barbe rouge…..

  15. Bouglass

    Je voudrais que l’on corrige la titre.
    Il y a un « e » de trop dans « armées ». Je le dis car cela peut nuire à la renommée du journal qui en est l’auteur.

  16. GNI

    FERME-LA DICKO..TU ES LE TRAITRE DES TRAITRES..LES MALIENS SONT DÉGOUTÉS…TU ES UN VRAI CAMÉLÉON..TU ES DANS TOUTES LES SAUCES..TU ES MEMBRE DE COPAM..IBK 2012, MARIKO, HAMEYE..DICKO TU ES AVEC LES JIHADISTES..TU ES L’UN DE CEUX QUI SONT A LA BASE DU DÉSORDRE QUI SE PASSE AU MALI…
    JE NE PEUX PAS COMPRENDRE QUE TU TE MÊLES DE LA POLITIQUE..TU AS MENTI AUX MALIENS EN LES RASSEMBLANT AU STADE POUR UNE PRIÈRE..TU AS TENU UN DISCOURS EN APPUI A CMD ET INSULTANT ATT, IBA N’DIAYE ET TOOUTE LA CLASSE POLITIQUE…
    TU AS DÉCU LES MALIENS..LES MALIENS PRÉFÈRENT HAIDARA A TOI..TU N’ES PAS FIABLE, PAS CRÉDIBLE..TU AS PROFITÉ DE LA CRISE DU MALI POUR T’APPROCHER DE LA JUNTE ET VILIPENDÉ LE POVOIR DE ATT..TOUT LE MONDE SAIT QUE C’EST ATT QUI A FAIT DE TOI LE PRÉSIDENT DU HCI…INGRAT.. :twisted: :twisted:

    • Le moment n’est pas aux critiques il faut lire entre les lignes comprendre si on est doté d’un bon sens pour comprendre.Vous êtes d’une autre religions on vous parle de tolérance, de paix de se surpasser, faire la fraternité des coeurs pour que tous les Maliens deviennent UN.Vous ne tirer aucun intérêt en divisant les Maliens,les musulmans bien que vous êtes libre de vivre votre foi ou non comme vous l’entendez .C’est de ça qu’il s’agit mon cher frère: qu’à avez-vous fait de bon pour le Mali en ce moment cruciale autres que tes critiques?

  17. Malibah

    الله أكبر!!
    بارك الله فيكم محمود ديكو

  18. Malibah

    merci President Dicko…

  19. moussa ag

    Coupe ta barbiche et on va te croire …. :lol: :lol: :lol: :lol:
    Pas réellement … mais ça va au moins t’éviter des problèmes ces temps ci…. :lol: :lol: :lol: :lol:

    Dis au Chérif de Nioro que Moussa Ag est decu … tres decu …parceque que les troupes sont arrivés et lui et ces adeptes ne se sont pas couchés devant les blindés sur la route de Diabaly….

    Moussa Ag, qui pense que nos politico-religieux doivent se calmer un peu … TROP DE DISTRACTIONS … CES GARS :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: