Nord Mali : Eviter le désastre humanitaire

2
1

On ne décrira jamais assez la meurtrissure du citoyen malien face à la situation générale que traverse le pays et que vivent les Maliens de tous bords : une guerre fratricide avec des frères du nord regroupés au sein du Mouvement national pour la Libération de l’Azawad (Mnla) qui ont pris les armes contre l’Etat et qui ont demandé l’Indépendance pure et simple sur ce territoire. Avec comme conséquences, des dizaines de milliers de déplacés internes et autant de refugiés fuyant les zones de combat entre l’armée et les rebelles du Mnla et s’abritant dans les pays voisins comme le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie.

Ainsi Amnesty international a qualifié la situation actuelle au Mali de « crise des droits humains ». Selon l’organisation, les affrontements qui ont lieu au nord entre rebelles touaregs et militaires représente la pire crise que l’Etat ait connue au Mali depuis 20 ans.

Outre des dizaines de personnes tuées depuis l’éclatement des violences, avec les attaques de Menaka, Tessalit, Aguel’hoc, Anderamboukane, Niafunké, Hombori et Youwarou, les refugiés en effet se comptent par dizaines de milliers qui vivent dans des situations précaires, exposés aux intempéries, à la faim et à la soif. Ces habitants du nord sont Kel Tamashèq, Sonrhaï, bella, peulh.

L’urgence à faire taire les armes est le but recherché par de nombreuses initiatives dont celles portées par la classe politique malienne, la société civile, les religieux etc. Mais au-delà du Mali, la situation préoccupe les organisations sous-régionale, continentale et même internationale que sont la CEDEAO, l’Union africaine et l’Organisation des Nations-Unies. Tous concourent à éviter le désastre humanitaire qui est à craindre, si cette situation de guerre persistait, avec son corollaire de violence et d’insécurité. C’est une situation humanitaire alarmante pour le Comité international de la Croix rouge (CICR)

« De nombreuses familles vivent sous des arbres ou en plein air, certaines avec des enfants en bas âge, des femmes enceintes ou des personnes âgées. Des femmes et des enfants ont été traumatisés par les combats. De plus, les déplacés ont de la peine à se ravitailler», selon le bulletin du CICR. Le constat est le même partout où se sont rendues les équipes du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de la Croix-Rouge malienne ces derniers jours : Ménaka, Aguelhoc, Tessalit, Inhalid, Niafunké et Léré, explique le bulletin. Ces déplacements massifs interviennent alors que le nord du Mali, et l’ensemble de la région sahélienne, fait face à une situation alimentaire précaire, à cause notamment des mauvaises récoltes. Dans certaines zones, les populations déplacées sont confrontées au manque d’eau et à la pénurie de pâturages.

La rédaction

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
hia<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4</span>
Membre
hia 4
4 années 7 mois plus tôt

c a cause de gens come vou ke le mnla à été crée parmi c refugé il y a osi dé arabe mé vou ne le dite pa se son pa dé malien?vou ne seré jamai juste o mali tank ca chang pa il ni ora jamai la pai il y ora dotre mnla g vou hai vou de la rédaction ki ke vou soyé 👿 👿 👿 👿 😥 😥 😥 😥

paulite<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 116</span>
Membre
paulite 116
4 années 7 mois plus tôt

Toutes les régions du Mali dois faire comme les nordistes prendre des armes pour se faire entendre !, 99 % de Kaysiens meurent en immigration l’état n’a jamais fait de souci pour eux
Les immigrants participe à 100 % au développements de leurs pays
Autosuffisantes alimentaires les immigrants, l’eau potable les immigrants, éducations les écoles les immigrants même les enseignants sont payé par des immigrants, santé les pharmacies, les dispensaires, les maternités son fait par des immigrants, et même les infrastructures sont faite par des immigrants, ils paient leurs impôts au pays d’accueille et aussi à leurs pays d’origines : Regardez bien ses rebelle dans les gouvernement maliens ont leurs donne de poste qu’ils ne méritent même pas tout simplement parce qu’ils ont des armes

wpDiscuz