Cadre de concertation des femmes des partis politiques : Les membres en ordre de bataille

0

Pour le renforcement de ses capacités, le cadre de concertation des femmes des partis politiques en partenariat avec le National Démocratique Institut – NDI – sont en collaboration pour soutenir les femmes des partis dans leurs différentes actions.

                A cette occasion les membres du cadre ont animé une conférence de presse le samedi 22 octobre 2011 au siège de NDI en présence du porte-parole du groupe Mme Daou Oumou Dembélé, son adjointe Mme Kéïta Mariam Diallo, Mme Kassambara Safiatou Diawara membre, Mme Dembélé Assitan Traoré et plusieurs membres du nouveau et de l’ancien bureau.

               

Les défis liés à la promotion du genre au Mali ont suscité en 2003 la création du cadre de concertation des femmes des partis politiques (CCFPP). Depuis sa création, deux directoires se sont succédés à la tête du groupe. Le présent directoire a été élu lors de l’assemblée générale tenue le samedi 1er Octobre 2011 au centre Djoliba. Le groupe est constitué de 4 commissions techniques. En effet chaque parti s’inscris dans une commission de travail, a annoncé la porte-parole du groupe.

              

Il y a trois innovations importantes dans cette nouvelle organisation des femmes des partis politiques. La 1ère c’est la mise en place des commissions de travail qui donnent l’occasion à toutes les femmes désignées par leur parti d’être actives et de contribuer à l’avancement de la cause commune.

               

La 2ème innovation est la création du membre ad viser pour représenter le ministère de la Promotion des Femmes de l’Enfant et de la Famille qui est un partenaire important dans le plaidoyer.

              

  Enfin la dernière innovation est la création du comité consultatif constitué des anciennes portes paroles et portes paroles adjointes afin de capitaliser leurs expériences d’animation du CCFPP. Mais ce comité est élargi à toute personne morale ou physique sans distinction de genre qui aura mené des actions positives en matière de défense des droits humains et particulière de promotion de la femme. La raison d’être du CCFPP est la défense des intérêts des femmes des partis politiques au-delà des clivages partisans. Il s’agit de créer une véritable solidarité entre les femmes des partis politiques du Mali parce qu’elles vivent toutes les mêmes frustrations, les mêmes violences morales et les mêmes injustices. Le cadre est donc un espace d’échanges qui vise la défense des droits et des intérêts des femmes de tous les partis politiques régulièrement enregistrés en République du Mali et le partage d’expériences entre les femmes des partis politiques.  

 

Moussa SOW

Stagiaire

PARTAGER