Trahison au sein de l’Adema/Pasj : Diala Dagnoko défraie la chronique à N’Gabacoro

0

Si des doigts accusateurs se pointaient vers certains barons de l’ADEMA comme Marimanthia Diarra et Iba N’Diaye à cause de présumés projets de division, un autre membre du Comité  exécutif Diala Dagnoko est, aujourd’hui, vivement accusé. Soupçonné d’œuvrer pour déstabiliser le parti au profit de Modibo Sidibé, les militants Adema de N’Gabacoro l’en veulent.

Il faut rappeler que Diala Dagnoko est l’ancien secrétaire général de la Section Adema de Kati. Il est actuellement le secrétaire général de la sous section de N’Gabacoro et membre du Comité exécutif du parti. Il se serait illustré par une indiscipline politique qui fait couler beaucoup de salives dans sa commune.

Les langues se sont déliées, le 25 Juin dernier, lors d’une réunion des jeunes de la sous section de N’Gabacoro. Y a pris part une délégation de la section jeunesse de Kati conduite par son secrétaire général Mamary Diarra. Les militants de la localité n’ont pas passé par mille chemins pour exposer leurs inquiétudes. Il s’agit des pratiques de division que Diala Dagnoko serait en train de mener. Celui-ci aurait réussi à détourner beaucoup de leurs camarades pour former des associations ou clubs de soutien à Modibo Sidibé, l’ancien Premier ministre et éventuel candidat aux présidentielles de 2012.

La plupart d’eux embarqués grâce au pouvoir de l’argent, sont déjà loin de la ruche. Certaines personnes influentes de la sous section ont affirmé que Diala leur avait proposé 3 millions de Cfa pour qu’ils désertent l’Adema. «Nous lui avons fait savoir que nous avons des avantages avec notre parti et que personne ne peut nous corrompre», auraient dit à Diala. D’autres témoignages faisaient état d’une pure campagne d’intoxication.

M. Dagnoko aurait dit aux gens que malgré les candidatures au primaire, le parti allait soutenir Modibo Sidibé. Cette indiscipline politique n’est pas une première au sein de la ruche. Car en 2002, ces genres de manœuvres opportunistes ou égoïstes ont divisé l’Adema jusqu’à l’affaiblir. Les commanditaires ont refusé de suivre le candidat du parti, Soumaïla Cissé, au profit d’ATT. Le même scénario est en train de se préparer pour les élections générales de 2012. Les membres de la sous section de N’Gabacoro viennent de tirer la sonnette d’alarme. Selon eux, Diala ne voit que son propre intérêt. Pour arriver à ses fins, il serait capable d’utiliser le parti comme bon lui semble. Il aurait amassé beaucoup d’argents pour transformer sa sous section en fief de Modibo Sidibé.

Toujours selon les militants, il serait à la base de toutes les difficultés auxquelles la jeunesse de la section fut confrontée, il y a quelques mois. En effet, il aurait voulu imposer un bureau désavoué. Et les jeunes n’étant pas de son clan ont été entravés dans leur tentative de reconstruction. Toutes ces basses manouvres seraient orchestrées pour se positionner afin d’embarquer les gens à sa guise.

Affaire à suivre

Issa Santara

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER