Géomancie et code de numération en informatique

7
1599

Tiébissaba, géomancie…, c’est avec nous la mystique sous l’éclairage des mathématiques et de l’informatique, plus encore pour nous l’occasion inouïe d’engager une croisade intellectuelle contre le sous-développement sous diverses formes : obscurantisme religieux, idoles, idolâtrie… Que d’idoles naissent et vivent dans l’ignorance des gens puis se prostituent. Si ce n’est ainsi le Lynx aveugle ne peut oser jamais traiter le Sphinx voyant d’idolâtre et d’hypocrite !

La Mystiquen’est-elle pas la science incomprise parce que dès son origine on a dissimulé ses bases scientifiques ? Il y a beaucoup de choses cachées et de non dits en informatique, le sait-on en général chez nous… ? ” La géomancie classique, dite arabe, serait redevable au Moyen Orient qui lui aurait fourni l’essentiel de ses éléments constitutifs, sinon la totalité. Cet essor serait principalement du à l’expansion de l’islam qui, à travers les occupations arabes dela Perse(650), de l’Inde (664), de l’Egypte et dela Syrie(634-640), aurait trouvé les fondements des connaissances astrologique, astronomique, mathématique et divinatoire génératrices du courant scientifique dont le monde musulman s’est fait le propagateur au Moyen Âge en Europe et en Afrique. ” CF R Mauny (1961 sur les conditions historiques de l’émergence de la civilisation arabo-musulmane)

 

Aujourd’hui donc nous voudrions repartir à zéro pour tous ceux qui regrettent de nous prendre au vol : il s’agira de présenter le système géomantique avec le code de numération dans une même disposition verticale (tableaux A et tableaux B), de façon à les comparer ; et aisément il s’agira aussi de s’initier à l’érection d’une figure géomantique. Ainsi pourrions-nous faire quelques observations simples ensemble. C’est là le code de numération dans sa disposition horizontale.

0=0000   1=0001    2=0010     3=0011     4=0100     5=0101    6=0110    7=0111

8=1000   9=1001   10=1010  11=1011   12=1100   13=1101  14=1110  15=1111

On peut remarquer qu’il y a deux couples de caractères selon les tableaux A et B : (0, 1) et (II, I). En utilisant alors (0, 1) ou (II, I) pour les deux cas on voit à l’évidence qu’il s’agit du même système avec 2 codages différents. Cependant le problème consiste de savoir comment peut-on passer de (0, 1) à (II, I). Or cela est une banale affaire de mathématique (on en reparlera).

 

A) Représentation verticale des 16 codages du code de la numération en 2 tableaux (A)

Tableau des 8 premiers termes ou codages de 0 à 7 : C1

0          1          2          3          4          5          6          7

0=0000 1=0001 2=0010 3=0011 4=0100 5=0101 6=0110 7=0111

0          0          0          0          0          0          0          0

0          0          0          0          1          1          1          1

0          0          1          1          0          0          1          1

0          1          0          1          0          1          0          1

Tableau des 8 derniers termes ou codages : de 8 à 15 : C2

8          9          10        11        12        13        14        15

8=1000 9=1001 10=1010           11=1011           12=1100           13=1101           14=1110           15=1111

1          1          1          1          1          1          1          1

0          0          0          0          1          1          1          1

0          0          1          1          0          0          1          1

0          1          0          1          0          1          0          1

 

B) Représentation des 16 figures de la géomancie sous forme de 2 tableaux (B)

Tableaux des 8 premières figures de la géomancie (de 0 à 7) : G1

0          1          2          3          4          5          6          7

Moussa            Almagus           Bayarou            Noé      Lamra   Morissou          Badrali  Malidiou

II          II          II          II          II          II          II          II

II          II          II          II          I           I           I           I

II          II          I           I           II          II          I           I

II          I           II          I           II          I           II          I

Tableaux des 8 dernières figures de la géomancie (de 8 à 15) : G2

8          9          10        11        12        13        14        15

Adam   Salomon           Gasan Garian Allah     Dianfa-al           Laussina           Abraham

I           I           I           I           I           I           I           I

II          II          II          II          I           I           I           I

II          II          I           I           II          II          I           I

II          I           II          I           II          I           II          I

 

Comparaison et observations simples

1) Le code de numération se présente en général horizontalement, mais nous l’avons mis verticalement dans les tableaux (A), c’est-à-dire dans la position géomantique (B).

2) Les caractères (0,1) en réalité ne sont que (II, I) de la géomancie II=2=0, I=1. La géomancie avec le couple (0, 1) retrouve les nombres célèbres en informatique : 2 ; 4 ; 8 ; 16 ; 32 ; 64… Car on découvrira surtout que l’on passe du anormal 96 (32 traits + 64 traits) au normal 64 (32 zéro + 32 uns) du code.

3) En utilisant le couple (0, 1) dans les deux cas, ou même le (II, I), on découvre qu’il s’agit du même système, certes. Mais on doit dire qu’il n’y aucun arbitraire à faire le choix du (0, 1) ou du (II, I), car il se fait sur des bases mathématiques (congruence, décomposition binaire..) à revoir.

4) Découverte mathématique : l’ordre du classement géomantique est celui-ci : Diafalmami, Adam, Maldiou, Bayarou, Ibrahim, Gasan, Lamra, Alamagouschi, Allah, Salomon, Badrali, Garian, Laoussina, Morissoumana, Moussa. La différence est visible avec l’ordre de succession des éléments de B (ordre de A). Nous avons découvert l’importance du nombre de traits que l’on fait au hasard pour ériger une figure géomantique (ci-dessous). C’est de 16 à 31 traits que les deux systèmes retrouvent le même ordre de numérotation (1 à 16), et déjà la découverte permet d’expliquer le codage, sans doute arbitraire, des 8 premiers termes du code (0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7).

 

Comment ériger une figure géomantique (exemple)

Dans ce tableau on a fait 4 groupes de traits, on les a éliminés 2 à 2, pour avoir (I, I, II, II) en géomancie correspondant au (1100) du code : C’est donc Allah numéro 9 ou numéro12 !

Tracé des traits au hasard         Nombre de traits           Reste   Géomancie       Binaire

II II II II II II II II II II II I       23        1

1

2

2          I

I

II

II          1

1

0

0

II II II II II II II II I   17

II II II II II II II II II  18

II II II II II II II II II II           20

Allah Tâla (9)     12

Et c’est toujours au hasard que l’on peut accéder à chacune des 16 figures géomantiques.

 

Notre objectif

Insister sur notre objectif, oui il le faut pour tous ceux qui ne comprendraient pas à présent notre démarche ou qui se plaindraient de notre pédagogie compliquée. Mais nos sujets sont nouveaux. En matière de communication la pédagogie est sans doute importante et nous sommes censés nous améliorer au fil des publications ; si cela est de la volonté des gens, ils le feront par des critiques constructives, des contributions éclairantes, comme celles de nos frères de Haïti : ils nous conseillent des documents qu’ils pourraient nous aider à acquérir. Nous sommes particulièrement heureux de les savoir parmi nos lecteurs, disposé de les rendre visite à Bamako, prêt à les accueillir chez nous à Ségou : cité des basan hospitalière. Dans cet article nous avons opté d’être court en présentant simplement le code de numération (tableaux A) avec le système géomantique (tableaux B), histoire de les voir côte à côte et de pouvoir les comparer. Mais à d’autres comme Lynx mort (sourd, muet, aveugle), c’est Sphinx vivant qui parle : Notre ambition encore une fois n’est pas à priori d’inciter à réapprendre la géomancie comme art divinatoire pour une quelconque raison mystique. Toutefois il convient de faire découvrir de grands intellectuels (E. Zenati, Kassibo, Filidabo Sissiko…) ; ils ont réalisé des œuvres colossales sur la géomancie, sur lesquelles d’autres travaillent de nos jours tout comme chaque jour on s’évertue de révolutionner le numérique. Nous venons encore de rencontrer ces œuvres qui dorment, or elles peuvent stimuler le sens et le goût de la recherche chez nous en Afrique. Lynx nous fait rire, il faut que Lynx délire ivre à son tour, en se rassurant que notre volonté reste d’éveiller plus sur le piège des symboles ! Car il y a dans les symboles un terrible piège qui le prend, à la fois scientifique et mystique, et aucun renard sans nous n’est à mesure de le sortir de ce traquenard express. Aucun renard humain ne peut… ! C’est le lieu de le dire qu’avecla Bibleou le Coran, on ne peut qu’être surpris de retrouver le ‘monde’ ou le ‘démon’ pris dans le piège des caractères, des mots, des nombres. Car ce sont des  mystiques avant même les prophètes qui sont auteurs des caractères du langage, et sont par conséquent auteurs de lettres et chiffres en des langues. S’ils étaient idolâtres, mécréants… peut-on imaginer les erreurs graves que l’on est entrain de commettre depuis à cause des 10 chiffres, des 26 lettres, 28 lettres (même des milliers vu l’alphabet chinois) ? Un jour viendra où Lynx doit pouvoir nous dire, cette fois-ci en présence du Sphinx, si ” Infini ” est mot ou nombre. Certes, que lynx est un petit animal imprudent, mais il va suer fort en voulant s’essayer : petit félin caractérisé par la longueur de ses membres et la lourdeur de ses pattes. N’est-ce pas que Lynx se voit déjà folklorique et qu’il a besoin du Sphinx, le lion morphologique, le lion ailé mythologique ? Et c’est en sa compagnie que nous répondrons à l’ensemble des questions venant des hommes, mais que ceci soit un départ fulgurant pour tout ceux qui ont raté notre départ… ! Le souhait de nombreux gens étant d’apprendre ce savoir à ses débuts, ceci ne se fera qu’avec leur initiation à une de nos inventions : numérologie révélatrice. La numérologie révélatrice repose sur un document simple, didactique et pédagogique que nous avons réalisé à l’intention des autres, il s’appelle Dictionnaire numérique : c’est une découverte scientifique simple pour une création artistique formidable. Nous sommes disposé à publier quelques extraits de ce dictionnaire numérique ainsi que les documents numériques ayant servi à sa réalisation. Mais nous sommes comme une chèvre qui ne peut se permettre le lux de prêter sa courte queue. C’est Bamako Hebdo qui nous fait la publication gratuite de nos textes. Or le coût de la gratuité c’est la rupture ou la pénurie. Que ceci soit entendu comme un appel au secours pour pouvoir nous suivre régulièrement à partir de ce nouveau départ… !

C’était  Tièbissaba seul, c’est maintenant Tourabou ! Et c’est désormais la bonne annonce de la parole pour tous avec ensemble Tièbissaba et Tourabou!

A suivre !

Sanogomamadou47@yahoo.fr

0022366724599/0022377331122

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
zakaria<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1</span>
zakaria 1
4 années 2 mois plus tôt

je veut apprendre les sinification des signes pour avoire une connaissance interpretation en tourabou

tlg<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 257</span>
Membre
tlg 257
4 années 7 mois plus tôt

Wow, comment pouvez vous remplir des plages comme vous le faite si bien mais sans pour autant rien dire de concret?
Ca se voit que vous etes pationne par les nombres, mais votre gymnastique en la matiere n’est qu’un casse-cou car l’approche n’a pas de fondations claires.

Il est claire que vous tenez a impessionner avec votre titre de docteur, mais vous vous y prenez tres tres mal my brother.

Mon fere Lynx22 a tout dit, rien a ajouter a son analyse.

sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 7 mois plus tôt

Sacré Sanogo!Encore avec Tiébissaba!!! 😆 😆 😆 😆

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 7 mois plus tôt

😀 😀 😀 😀 Cher Dr Sanogo ,on dirait que lynx vous coupe le sommeil…….. 😛 😛 😛 😛 You still don’t get it.L’ecriture scientifique est extrement precise….”C’est là le code de numération dans sa disposition horizontale.””” Quel est le CODE utilise ,SVP ?????? 😀 Je suppose que c’est le code hexagonal,la aussi il y a un probleme car il s’exprime :0 ; 1 ; 2; 3 ; 4 ; 5; 6 ; 7 ; 8 ; 9 ; A; B ; C ; D ; E ; F et chaque chiffre hexadecimal correspond exactement a quatre chiffres binaires (ou bits),A=10,B=11,C=12,D=13,E=14,et F=15….Votre demarche est du pur CHARABIA……donc la transposition des caracteres ou signes geomanciques sur les bits des entier en hexagonal n’est plus ,ni moins qu’un TRAVAIL ARTISTIQUE… 😀 😀 😀 😀 ,tout sauf un travail scientique… 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 Votre tentative de vous dessocier du SHIRK est vaine….. 😈 😈 😈 😈

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 7 mois plus tôt

“””””””” Mais à d’autres comme Lynx mort (sourd, muet, aveugle), c’est Sphinx vivant qui parle “”””………………..Mon cher Dr SANOGO,je vais vous aider a faire la difference entre “SPHINX” et “LYNX”.
[[[[[[[[[sphinx, nom masculin

Sens 1 Monstre mythologique doté d’un corps de lion et d’une tête de femme [Mythologie].
Sens 2 Personnage énigmatique.
Sens 3 Papillon de nuit [Zoologie].]]]]]

=============================================================== [[[[[[[[[[[[[[[[[lynx
nom masculin invariant en nombre (zoologie) mammifère carnivore de la famille des félidés

expressions
♦ avoir un œil de lynx discerner les choses avec beaucoup d’acuité
♦ être un lynx être doté d’une grande lucidité]]]]]]]]]]]]
[1]-Un myth ou pappillon de nuit VS la realite et un felin bien vivant,reel..
[2]-Un personnage enigmatique:”mystérieux, indéchiffrable, impénétrable, sibyllin, inexpliqué, incompréhensible, équivoque, obscur, inexplicable, hermétique, mystérieuse, insondable” VS DISCERNEMT, lumineux et clair…. 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 Trouvez vous un autre nom le SPHINX,c’est du pipeau…. ❗ ❗ ❗ 😀 😀 😀 😀

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 7 mois plus tôt

J’allais oublier votre allusion a l’infini…..”Un jour viendra où Lynx doit pouvoir nous dire, cette fois-ci en présence du Sphinx, si » Infini » est mot ou nombre”””…………….J’espere sincerement que vous connaissez la DEFINITION d’un “AXIOME” en mathematique et un “POSTULAT” en physique….donc “INFINI” comme nombre un AXIOME “C’est a dire comme l’admet comme base de raisonnement sans le demontrer” et “infini” comme mot cad “nom ou adjectif ” est ce qui n’a pas de limite,de borne….Si vous voulez mieux comprendre “Je vous renvoie a la discussion sur le “DOGME” de KING et de LYNX sur maliweb”……
Maintenant c’est a vous de vous demander si ZERO est un nombre ou un mot ??????? 😛 😛 😛 😛 😛 😀 😀 😀 😀 😀 😀

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 7 mois plus tôt

ERRATUM: ➡ ➡ ➡ ” C’est a dire qu’on l’admet comme base de raisonnement sans le demontrer.”

wpDiscuz