L’indigent Ibrahim Kanakomo a finalement eu gain de cause : La Directrice du centre orthopédique et d’appareillage est venue au secours

0

Ibrahim Kanakomo  a été victime d’un accident de la circulation lors de la campagne présidentielle pour le compte d’ATT en 2007.

 

 En effet, avec sa moto, il a heurté l’ambulance qui accompagnait la délégation, suite à une immobilisation de ladite ambulance au milieu du goudron. Conduit par ses parents chez un traumatologue traditionnel, sa jambe droite a été complètement endommagée. C’est ainsi qu’il sera reconduit à l’hôpital de Mopti et la seule solution valable était de l’amputer au niveau de la cuisse.

La prothèse que la Direction du développement social, dirigée par Alassane Bocoum, lui avait léguée sur instruction du général Kafougouna Koné, ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, était usée après quatre ans de fonctionnement.

Ainsi, un SOS a été lancé par L’Indépendant à l’intention des bonnes volontés.

C’est ainsi que Mme Bocoum Mariétou Kamissoko, directrice du Centre orthopédique du Quartier Mali, n’est pas restée indifférente à l’image et à l’écrit sur le sort de ce pauvre garçon de 27 ans. Elle a donné des instructions pour que son service confectionne, le plus rapidement possible, une prothèse neuve pour Ibrahim Kanakomo.

A Mme la Directrice, le groupe Somapresse, société éditrice du quotidien L’Indépendant et du Magazine Bamako Hebdo, dit merci. Un dicton ne dit-il pas que "le bien fait n’est jamais perdu ??".

Fatoumata Mah Koné THIAM

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER