Criterium de la paix de cyclisme : Tidiane Sanago sur le toit

0

Le coureur de l’Usfas a remporté le trophée du critérium de la paix en devançant Salia Diarra (2e) et Bourama Coulibaly (3e), tous de l’équipe de Djibala de Sikasso.

La Fédération malienne de cyclisme, en complicité avec le comité national olympique et sportif du Mali et son sponsor, Sotelma Malitel, a organisé la 5e édition du critérium de la paix de cyclisme, le samedi 30 janvier 2016. Cette course a concerné les coureurs âgés de 18 ans ou plus. Débutée à 7h00, la course était étalée sur une distance de 130 km, soit : Bamako-Bankoumana-Bamako.           Le premier échappé de ladite course a été l’œuvre de Abou Diallo à Bancoumana. Dès lors, il n’a plus vu le bout du tunnel. Car, les deux futurs points chauds ont été remportés respectivement par Salia Diarra et Tidiane Sanogo. Après une partie très disputée entre les baroudeurs Tidiane Sanogo de l’Usfas, très en jambe a fini par remporter le premier prix du critérium de la paix, sous les regards du Pr Diouncouda Traoré, ancien président de la République du Mali et d’Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme. Il a été suivi par Salia Diarra de l’équipe Djibala de Sikasso et de son coéquipier Bourama Coulibaly. Les 10 premiers au classement ont reçu chacun une enveloppe allant de 10.000 à 125.000 francs CFA. Aussi, au terme de la course, des diplômes de reconnaissance ont-ils été remis aux ligues régionales de cyclisme et l’ancien président, Dioncounda Traoré. Amadou Togola, président de la FMC a souligné que : «ce grand critérium s’inscrit dans le cadre de l’avènement de la paix au Mali et de l’intégrité du territoire. La caravane des cyclismes de ce matin est une illustration de la paix car sans la paix, il n’y a pas de libre circulation».             Plusieurs abandons ont été enregistrés. Finalement, l’image de la course fut la collision entre Abou Diallo et Oumar Sangaré. Mais, il y a eu plus de peur que de mal.

Yacouba TANGARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER