Formation des cadres de haut niveau des Forces Armées et de Sécurité : Le CNT autorise la création de l’Ecole de guerre du Mali

1

Le Conseil National de Transition (CNT) a adopté hier, le projet de loi portant création de l’Ecole de Guerre du Mali. La séance plénière était présidée par son 1er vice-président  Assarid Ag Imbarcawane.

En effet, ce projet de loi a été initié par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants et  adopté par le conseil des ministres en sa séance du 25 août 2021.

Dans le rapport de la commission de la Défense nationale, de la securité et de la protection civile saisie pour l’étude au fond dudit projet de loi, il ressort que  la crise multidimensionnelle à laquelle fait face le Mali a mis en exergue les limites du concept d’emploi de l’outil de défense et a montré le manque d’anticipation stratégique dans le cadre de la prévention et l’évaluation des menaces. Un autre argument de la commission est  que la diversité des écoles de guerre fait que chaque officier breveté arrive au Mali avec une doctrine propre au pays où il a fait ses études. Toute chose qui est source de querelles et de discussions interminables dans les états-majors, obligeant les autorités militaires à organiser chaque année, un  stage d’harmonisation.  Pour la commission, à cause de tous ces facteurs, il est aujourd’hui indispensable pour le Mali de disposer d’une école de guerre, un véritable pôle d’excellence de second degré d’enseignement militaire supérieur à caractère scientifique qui dotera notre défense nationale d’un cadre de réflexion, de recherche et d’analyse des questions stratégiques. La commission dans son rapport a précisé que l’école de guerre du Mali permettra de résorber le besoin de formation des cadres de haut niveau des forces de défense et de securité qui sont présentement formés à l’étranger par le biais de la coopération militaire.

D’après la commission, l’incidence financière de la création de cette école est de 2.501.998.000 FCFA. Cette somme comprend 103.475.000 FCFA pour les équipements des chambres et bureaux, 764.200.000 FCFA pour les matériels roulants, 1.479.625.000 FCFA pour les dépenses de fonctionnement et 154.698.000 FCFA pour les voyages d’études. Des dépenses qui seront toutes prises en charge par le budget du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

Le colonel Sadio Camara qui a défendu le projet de loi devant le CNT a souligné que la création de  cette école de guerre viendra compléter le processus de formation des cadres militaires. Pour lui, cette école va permettre au pays d’analyser les problèmes de son Armée pour mieux anticiper et apporter des solutions. Le ministre a indiqué qu’il y a des cadres qui sont formés ailleurs, mais à travers d’autres réalités qui ne sont pas celles du Mali. C’est pourquoi, il est convaincu que la création de cette école est plus qu’une nécessité pour permettre non seulement de mieux former les cadres militaires maliens, mais aussi d’anticiper sur les problèmes, de se projeter dans le futur pour prendre en compte les problèmes géostratégiques et l’environnement politique. A l’issue des débats, le projet de loi a été adopté par 100 voix pour, 1 contre et 0 abstention.

Amadou Diallo

La Nouvelle Voie du Mali

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here