Pour avoir été empêché de rencontrer les militaires à Ké-Macina le 31 décembre dernier : Moussa Mara invite les autorités à créer un cadre de rapprochement des Fama des Maliens

6

Comme à l’accoutumée, Moussa Mara, président du parti Yéléma, part à la rencontre des militaires pour les mettre en confiance à l’occasion des fêtes de Nouvel An. Pour cette année, des conditions ont été réunies pour lui en empêcher, chose qu’il n’a pas assez partagée même s’il se félicite d’avoir montré la voie aux autres. Il invite les autorités à plus de responsabilités pour que de tels actes ne se posent plus.

Lisez sa déclaration

J’informe l’opinion publique nationale que la réception fraternelle et citoyenne que je comptais organiser, le 31 décembre passé, avec le détachement des forces armées maliennes situé à la sortie de la ville de Ké-Macina, dans le centre de notre pays, a été empêchée par l’État-major général et le cabinet du ministre de la Défense.

Au moment des festivités marquant la fin de chaque année civile, j’organise une sortie au plus près de nos troupes sur le terrain pour vivre le passage vers l’année nouvelle avec eux. C’était le cas il y a deux ans à Gao et l’année dernière à Sevaré. Je note d’ailleurs avec satisfaction que cette initiative a fait des émules au niveau de l’État depuis l’année dernière, à travers des responsables qui se sont rendus à Tombouctou et cette année à Sevaré. Le ministre de la défense lui-même s’est rendu cette année à Nara.

Il est dès lors incompréhensible que ce que des responsables publics réalisent sur le financement du budget national puisse être interdit à une personnalité qui utilise ses propres moyens pour voyager et organiser une réception destinée à agrémenter quelque peu les moments de jeunes gens qui se sacrifient pour le pays. L’armée doit être une cause nationale et toutes les initiatives permettant de renforcer le sentiment d’être soutenus chez nos militaires et de les rapprocher du peuple et de ses dirigeants doit être encouragée, sans considération partisane ni d’aucune autre sorte.

Cette décision regrettable des autorités militaires basées à Bamako est dès lors injustifiable et va à contre sens des discours de rassemblement et d’unité prononcés par les autorités gouvernementales.

J’invite par conséquent nos autorités à se ressaisir afin d’éviter des situations de ce type à l’avenir. Je leur suggère d’adopter un État d’esprit inverse de ce qui prévaut actuellement et d’œuvrer à organiser des activités qui rapprochent les FAMAS des Maliens. À l’occasion des fêtes que de nombreux militaires passent loin de leurs foyers, il est souhaitable que des visites à leur endroit, de personnalités et d’autorités publiques, soient diligentées pour leur témoigner la solidarité nationale. Cela améliorera le moral des troupes, sensibilisera les responsables sur leurs engagements pour le pays et renforcera sans aucun doute la cohésion sociale et l’unité nationale.

 

Moussa MARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Le gouvernement n’a fait que réparer son erreur des années précédentes où Moussa Marra en rendu visite à l’armée malienne. C’était une erreur monumentale. L’armée est apolitique et sert la république. Un politicien qui a des idées mélangées comme Marra rend visite en quelle qualité et pour quelle raison?

    Il faut éloigner l’armée de toutes ces politiques. Seuls les autorités qui ont qualité de rendre visite à l’armée sur le théâtre des opérations le feront avec bien entendu l’aval du gouvernement. Que Marra rende visite à ses militants de Yelema désormais pour les festivités du nouvel an.

  2. Moussa Joseph n’a rien a voir avec les militaires Maliens qui par definition sont apolitiques et servent leur patrie, le reste n’est que de la betise, Moussa Joseph tu as ete premier ministre de Boua IBK et il a echoue lamentablement, il a provoque la guerre de Kidal et le Mali a tout perdu devant les rebels, il a ete candidat aux presidentielles a deux fois et il a lamentablement echoue, alors laisses l’armee Malienne en paix et occupes-toi de tes affaires politiques infertiles.

  3. C’est vraiment dommage ”monsieur je ne dois rien a personne”. Mais d’après des sources bien introduites au sein du ministère des forces armées il s’agit ni plus ni moins d’un problème de lourdeur administrative. Selon la même source , le magnanime ministre ”banque mondial” vous propose ( pour se racheter semble t-il ) de visiter le contingent des FAMAS de kidal. Vous serez exonérez de visa, il vous faudra juste vous acquitter du montant du ticket modérateur a verser aux enfants gâtés de la république . Selon l’entourage d’ ISME ( le pm ) il se chiffre a environ un milliard . Mais bon ceci n’est en aucun cas un souci pour vous . Etes vous preneur ?

  4. C’est KARIM KEÏTA qui doit se rapprocher des FAMA, pas toi. À 32 ans ALI BONGO était Ministre de la Défense pour qu’il se fasse des inconditionnels au sein de l’institution militaire avant que son père ne foute le camp. Aujourd’hui il récolte le fruit et toi Intru tu veux agir comme un fils de Président-Bouffon. S’ils te laissent faire, l’opportuniste que tu es, peut un jour s’inviter à la table de KARIM et les hauts gradés pour se gaver de *******. 😎😎

    • Vu la masse pondérale de notre Filston National, pas sûr qu’il restera bientôt assez de *****dans tout Bamako. Bientôt il deviendra la nouvelle mascotte de Michelin 😂😂😂.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here