Transition au Mali : Les 9 points de la discorde entre Assimi et N’Bah Daw

3

Lors d’une conférence de presse tenue à Koulouba le mercredi dernier, le Commandant Baba Cissé, Conseiller spécial du Vice Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta,  a révélé 9 points d’achoppement qui sont  les motifs du retrait des prérogatives de Bah N’Daw et de Moctar Ouane. 

Dans son intervention, le Commandant Cissé a martelé :

1- « À chaque fois que le Vice Président Assimi Goïta a pris des initiatives allant dans le sens du renforcement de la sécurité de nos concitoyens, il en était empêché par le Président Ba N’daw officiellement et officieusement ».

2- « Quand le Colonel Assimi Goïta a demandé que soient poursuivies les personnes qui ont détourné une partie de l’argent destinée à la loi d’orientation et de programmation militaire ( LOPM ) après la diligence d’un audit, il n’a pas été entendu ».

3- « Lorsque le Vice Président a demandé à ce qu’une enquête soit ouverte pour poursuivre les délinquants à col blanc du régime IBK, cela ne s’est pas fait, il a été bloqué dans son initiative par Ba N’daw ».

4- « Lorsque le Président a reconduit le PM, il l’a fait sans avoir consulté au préalable Assimi Goïta alors qu’il aurait du le faire conformément à la charte ».

5- « Lorsqu’ils ont choisi les membres du Gouvernement, notamment les ministres de La Défense et celui de la Sécurité, ils n’ont pas consulté le Vice Président alors qu’il est celui qui est chargé des questions de défense et de sécurité conformément à la charte ».

6- « Ba N’Daw et Moctar Ouane ont nommé des ministres à la Défense et à la Sécurité alors qu’ils n’ont pas la maîtrise du terrain et n’ont absolument aucun lien avec les hommes qui sont au front ».

7- « Les hommes qui sont au front ont le regard tourné vers Assimi Goïta qui, à chaque fois qu’il a essayé d’améliorer leurs conditions a été bloqué par Ba N’Daw ».

8-« Le président bloquait Assimi dans toutes ses initiatives. Cela aurait pu avoir comme conséquence la démoralisation des troupes ».

9- « La situation était telle qu’il fallait agir pour redresser la Transition et pouvoir tenir les élections selon le chronogramme et le calendrier prévu ».

Youssouf Konaré

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Commandant Baba Cisse est il la version malienne du menteur pathologique Kellyanne Conway sous Trump? Ouvrons nos yeux, malienne, malien!

  2. La verite est une chose rare au Mali. Meme chose pour un esprit rationel. Le malien accommode facilement la veracite d’une proposition et de son oppose sans aucune gene. Si le mensonge lui aide a avoir du pouvoir et du fric, il est vomit sur une population debile qui avale tout sans reflection.
    C’est avec le temps que la decouverte des mensonges honteuses jaillira. Entretemps, c’est les memes conneries qui se repetent mais de mal en pire. La quete de nos interets sordides est plus importante que le battissement d’une nation solide ou vivent en harmonie tout malien sans exception. Allez chercher d’autres boulots et laissez la place aux vrais battisseurs de nation. Il y a a au Mali, je suis convaincu
    Ngalon dogora cogo o cogo a be bo don do! Que nos ancetres maudissent ces dirigeants menteurs. Djo ka u be dangaden kari ka bo an da la. Too much bull shit in Mali. Bull shit never works in the long run.
    Avec mes respects car je ne te connais pas mais ta gueule pue de mensonge, Commandant Baba Cisse! Ma ngala be aw be ta cinie!

  3. D’accord redressons le , je pense que nous avons le droit de laisser la parole au travail, c’est très facile de critiquer, vous avez fait 9 mois ensemble sans évoquer le moindre problème, pourquoi attendre 9 mois pour réagir? on verra ce que vous allez faire de la lutte contre la corruption au mali sans la participation de l’ordre judiciaire pour la cause!! je ne vois pas comment vous allez réaliser tous vos rêves en 8 mois ? difficile à comprendre, tout le monde s’attendait à un sursaut d’orgueil après le départ d’IBK, mais au Mali c’est la continuité de la mauvaise gouvernance, nous avons tendance à dire que tout le monde est moullé , difficile de faire la lutte contre les délinquants financiers, et pourtant les rapports du vérificateur sont disponibles , mais ils ne seront pas appliqués, je crains alors mon père, grand frère, ma mère parce qu’ils ont géré ce pays et leur responsabilité est engagé et si je lance cette opération? je me ferai du mal , voilà le mali

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here