Festival international Nianankan (FIN) : La 1ère édition prévue du 1er au 4 janvier 2016

0

Compte tenu de l’instauration de l’état d’urgence de dix jours par le gouvernement malien, les organisateurs du festival international Nianankan (FIN) ont reporté l’évènement. La 1ère édition se tiendra du 1er au 4 janvier 2016 dans la cour de la COMANAV à Koulikoro, avec comme thème : «Paix et réconciliation nationale».

La cérémonie d’ouverture sera présidée par l’honorable Issiaka Sidibé, élu à Koulikoro et président de l’Assemblée nationale. Durant quatre jours, des milliers de festivaliers auront droit à des manifestations folkloriques et artistiques, une course de pirogues, un défilé de mode traditionnelle, des conférences-débats et des expositions d’objets d’art.

Initialement prévu du 24 au 27 décembre 2015, le FIN 2015 aura finalement lieu du 1er au 4 janvier 2016 dans la cour de la COMANAV à Koulikoro. Ce report est dû à l’instauration de l’état d’urgence de dix jours, décrété au cours du conseil des ministres tenu le lundi 21 décembre 2015.

Selon les organisateurs, ce report ne changera rien par rapport aux préparatifs déjà effectués. Aux dires du promoteur, Dramane Konaté dit N’Dalous, tout est fin prêt pour accueillir les festivaliers, notamment l’hébergement, la restauration et l’aménagement des sites.

L’évènement sera aussi un espace d’échanges culturels marqué par des conférences-débats, des manifestations folkloriques et artistiques, une course de pirogues, un défilé de mode traditionnelle et des expositions d’objets d’art. D’éminents conférenciers venus de l’extérieur et de l’intérieur se pencheront sur le potentiel culturel de la région de Koulikoro.

Dans le cadre des manifestations folkloriques et artistiques, une place de choix sera réservée aux artistes traditionnels de la région et  aux chasseurs. Une chance sera aussi donnée aux artistes locaux aux côtés d’artistes confirmés, notamment  Gaspi, Milmo, Rokia Koné, Mamourou Camara.

Le festival international Nianankan (FIN) vise à participer au renforcement de l’esprit de solidarité, de fraternité et d’entente entre les communautés par le  dialogue et la valorisation des éléments du patrimoine  artistique, culturel et touristique de la région de Koulikoro. Il  vise également à réhabiliter les festivités des masques et marionnettes de Koulikoro ; à amener les différentes communautés à se retrouver et à débattre de leurs préoccupations communes afin de ramener la paix et la concorde sociales dans la région de Koulikoro.

Notons que cette première édition verra la participation de plusieurs personnalités du pays, notamment  le ministre de la l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la jeunesse  et de la construction citoyenne, Mahamane Baby.

Y. Doumbia

  

 

 

PARTAGER