“La destinée” d’un Lieutenant-colonel

2

Passionné des écrits, du slam et de la musique, Ousmane Samaké, Expert Préventionniste en Sécurité, Chef de Division des Études à la Direction générale de la Protection Civile du Mali,  vient de publier son tout nouveau livre chez Le Lys Bleu Editions. Intitulé La tête se rase mais pas sa destinée”, cette 2e œuvre littéraire du  Lieutenant-colonel Sapeur-pompier fait suite à une autre collection de 2 ouvrages du nom de  “L’Aventure  mystérieuse de Fagnouma” suivi de “l’Académie Africaine”.

 

Dans “La tête se rase mais pas sa destinée”, le Lieutenant-colonel  sapeur-pompier porte un regard rétrospectif sur sa propre vie antérieure. C’est un Broché de 116 pages qui retrace notamment le passé douloureux de l’auteur pour qui il était difficile d’imaginer un lendemain meilleur.  Ce recueil est le miroir de ma vie antérieure. Un moi intérieur qui cherchais sa propre voie et qui voulait entendre sa propre voix. Les jours passés étaient empreints de solitude, de mélancolie, d’angoisse, de peines parfois accompagnées de cris, de larmes qui inondaient mes écrits”, explique-t-il.

Pour Ousmane Samaké, la poésie était son unique refuge, son exutoire. A l’en croire, grâce à la poésie, il pouvait tout dire, tout faire, tout imaginer sans reproche et sans risque de se faire blâmer. C’est grâce à elle que l’auteur a trouvé son chemin. A l’entendre parler, le  chant de la poésie lui donnait de l’espoir, de la force pour avancer, la sensation d’être libéré de ses fardeaux.

Nul n’échappant pas à son  destiné comme le signifie d’ailleurs le nom du livre dans la langue de Molière (La tête se rase mais pas sa destinée), il a su, malgré toutes les difficultés du monde, se frayer un passage sur  un chemin parsemé d’embûches. C’est ainsi qu’à travers ce livre, il partage avec nous ses souvenirs pour nous montrer qu’avec la détermination, la persévérance il est possible de devenir quelqu’un dans la vie. Et ce, quoi que les autres pensent, malgré leur méchanceté, leur égoïsme, leur injustice. “La clé de notre réussite dépend de notre manière de rêver et de ne laisser personne canaliser ou diriger notre état d’esprit. Un enfant qui est destiné à être roi ne restera jamais dans une écharpe de portage”, argumente-t-il sa pensée.

Ecrivain au style atypique, Ousmane Samaké met de nouveau l’accent sur la Bambarisation du Français pour faire ressortir encore les richesses de notre langue maternelle. “La langue Bambara est riche en connaissances poétiques  mais méconnue par le reste du monde”, justifie ainsi le concepteur de la Bambarisation du français et le roman-conte son style démarqué de celui des autres écrivains.

Alassane CISSOUMA

 

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Although I am not lover of poetry being I believe it have been used by those outside Negroid community as well as those inside especially Rappers to lead Negroids astray from what is in their best I still would read book set forth in article being it centers at pitfalls of life in developing nation for common man who moved up ladder of success. Interaction with successful men normally create more successful men if those who interact have will plus ability to do what need be done. We have many young men in Mali waiting to fill this role plus best learn how. As world quickly evolve they need learn to quickly adapt plus in many ways leave past behind to duly grasp presence plus succeed. Our mindset need be one that intend to fulfill acquisition of wealth in secure environment. We must create plus maintain both.
    Work smart Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Félicitations à l’écrivain. Toutes les langues africaines sont riches en connaissances poétique, mais méconnues du reste du monde. Qu’est-ce qu’il faut pour que ces belles langues soient connues du monde?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here