Livre : L’absentéisme au travail vu par Aboubacar Sidiki Kanté

0

Le livre Gestion des ressources  humaines au Mali, les motifs de l’absentéisme et du présentéisme d’Aboubacar Sidiki Kanté est désormais disponible dans les librairies. L’auteur a lancé l’ouvrage samedi 4 mai à Badalabougou, au Campus universitaire de l’Institut des sciences politiques, relations internationales et Communications (Ispric).

Le livre “Gestion des ressources  humaines au Mali, les motifs de l’absentéisme et du présentéisme” se base sur des cas d’étude pratique réalisée dans les entreprises industrielles privées et publiques au Mali. L’ouvrage donne les causes des absences imprévues, répétées et régulières de ces salariés. Celles-ci, selon Aboubacar Sidiki Kanté, sont “plus motivées par des relations communautaires notamment les mariages, décès, baptêmes et aussi les activités extraprofessionnelles”.

Aussi, le livre explique les motifs de la présence peu productive des salariés au travail. Ces raisons sont diverses, souligne Aboubacar Sidiki Kanté. “Le présentéisme est dû d’une part aux travailleurs, ce sont des types de présentéismes stratégiques mais, également il y a beaucoup de causes aussi qui sont dues aux entreprises notamment la mauvaise répartition des tâches”. Sur ces pratiques, l’étude doctorale a relevé que ces comportements sont relativement observés beaucoup plus chez les femmes que les hommes.

Au long de ses 168 pages, l’ouvrage met à nu des fondements de ces comportements et leurs  répercutions sur la performance  des entreprises.  “Aujourd’hui, au Mali avec 50 travailleurs, si vous enlevez les présentéismes et les absentéismes, c’est peut être 20 à 25 qui sont réellement productifs alors que les 50 sont payés souvent dans les mêmes conditions. C’est parce que généralement nous exploitions des livres faits par des collègues qui sont d’un autre environnement alors que la gestion des hommes obéit au contexte”, a exposé l’auteur.

Pour circonscrire ces comportements, le titulaire du doctorat en sciences de gestion obtenu en décembre 2018 au Conservatoire national des arts et Métiers (Cnam de Paris), dans son livre préconise de prendre la provision de congés annuels en deux parties dont l’une pour le repos et les 15 jours restants pour des motifs personnels. Il ne s’agira pas de réduire ces congés déjà précisé par le cadre des ressources humaines mais, de “déclasser ces absences de la catégorie des permissions aux congés autorités”. Ceci permettra, à ses dires, d’intégrer les réalités sociétales du pays. “L’absentéisme des personnels est essentiellement motivé par le fait que les gens ont plus besoin de permission pour des événements sociaux que de congé annuel lorsque la loi leur donne 30 jours de congé”.

 

Le Mali est sur un terrain vierge

Une séance d’échange a suivi la cérémonie de présentation du livre. Elle a  réuni de nombreux invités dont le professeur de science de gestion français au Cnam Paris, Yvon Presqueux, aussi titulaire de la chaire “développement des systèmes d’organisation”,  Pr. Zakary Yaou Kaka,   Pr. agrégé en sciences économiques et de gestion et le directeur général de l’Ispric, Dr. Mohamed Gakou.

Au cours des débats, Aboubacar Sidiki Kanté  a exposé les projets autour de son ouvrage. Selon lui, il s’agira à travers ces recherches, de mettre à la disposition des gestionnaires, universitaires et étudiants de nouvelles expériences adaptées au contexte malien sur la gestion de ressources humaines. “Au Mali, en GRH, nous sommes totalement sur un terrain vierge. Notre gros souci c’est que nous prenons ce qui est recommandé ailleurs pour appliquer au Mali, mais dans la réalité ça ne marche pas. Nous sommes engagés dans cette démarche de savoir avec l’appui des éditions la Sahélienne et l’Ispric. C’est pourquoi nous voulons initier un certificat ingénierie de la formation et de la pédagogie”, dit-il.

L’auteur a annoncé qu’après cette première expérience, ils vont envisager d’élargir les études à d’autres concepts sur le recrutement, la gestion de carrière, des motivations du personnel dans le contexte malien.

Le livre Gestion des ressources  humaines au Mali, les motifs de l’absentéisme et du présentéisme a bénéficié de l’appui financier de l’Ispric. Il  est édité par l’édition la Sahélienne. Il est vendu à 7 000 F CFA.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here