Reprises des activités culturelles: Oui mais….quelles seront les mesures concrètes prises par la Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme contre la Covid-19?

2

Le lundi 25 janvier dernier dans une lettre circulaire Mme la ministre de la Culture, de l’artisanat et du Tourisme, Kadiatou Konaré, a invité les acteurs culturels, les professionnels de l’artisanat et du tourisme à reprendre les activités culturelles, artistiques, ludiques et touristiques, et aussi la réouverture des infrastructures culturelles, artisanales, et les lieux de loisirs.

Pour rappel,  le 18 décembre 2020 dans le cadre de la prévention et la riposte de la maladie à coronavirus (Covid-19), le  Gouvernement du Mali  avait décidé de réduire au maximum les grands rassemblements non-nécessaires et de suspendre la tenue des regroupements importants au Mali (Conférences, colloques, symposiums, festivals, etc.)

En effet, cette nouvelle est la très bienvenue pour ces personnes qui dépendent de ce secteur après un temps de pause. Mais, la question est de savoir; quelles sont les dispositions prises par ledit département pour rassurer les spectateurs et participants des activités culturelles à savoir Bama Art, Segou Art et autres grands événements pouvant regrouper des milliers de personnes. A-t-on définitivement vaincu le mal (Covid 19) ou chercherait-on à faire faire plaisir à certains au détriment de la santé publique?

Et cette décision gouvernementale pris à la hâte ? Notre chère ministre se devait au moins communiquer autour des dispositions prises, afin que ces activités culturelles puissent se dérouler dans de meilleures conditions sanitaires possibles. A-t-on prévu la réservation préalable permettant de connaître le nombre de personnes attendues pour les festivals et autres; le port du masque obligatoire à l’intérieur de l’établissement ; la gestion des flux et le respect des mesures de distanciation sociale durant l’entrée et la sortie des spectateurs, ainsi que durant les éventuels entractes ; le maintien d’un siège d’écart entre les spectateurs isolés ou les bulles de spectateurs, conformément au protocole, qui stipule que “lors d’événements assis, la distance d’1,5m peut être réduite à un mètre (en l’absence de sièges fixes) ou à un siège entre chaque personne ou bulle?

À cette période, la reprise des activités culturelles semble juste, mais celle-ci doit se faire progressivement dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité afin de venir à bout de cette pandémie qui continue d’affaiblir les nations plus puissantes que la nôtre.

Avant la tenue de toute activité, Madame la ministre de la Culture, de l’artisanat et du Tourisme se doit de veiller à ce que des agents sanitaires soient mobilisés afin d’expliquer les bonnes pratiques à mettre en place. A bon entendeur salut!

 

 

Ben Chérif

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

    • Selon Katou Drame-Konare, les Maliens sont proteges par FAAROH contre le COVID19. La logique des Maliens est sur sa tete, alors que le monde se protege contre la maladie nous nous disons aux artistes et aux personnes engagees dans la culture de rouvrir tout car on s’en fout completement de ce que dit Prof Akory!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here