Communiqué : un nouveau cas suspect testé négatif ce samedi

1

Source AFP - L'épidémie d'Ebola a fait près de 4 900 morts sur près de 10 000 cas enregistrésAu lendemain du décès du premier cas positif de la maladie à virus Ebola, un nouveau cas suspect a été testé au laboratoire ce samedi 25 octobre 2014 à Bamako.

Ce samedi 25 octobre, le Mali a enregistré son premier cas suspect après un premier décès causé le vendredi 24 octobre par l’épidémie au virus Ebola dans la ville de Kayes.

Ce samedi dans la journée, les services de santé ont été alertés par les populations au sujet d’un garçon de 7 ans dans le quartier de Badalabougou. L’enfant, selon des informations, était dans un état inquiétant, présentant des signes suspicieux lorsque les services de santé sont venus à son secours.

Evacué pour un prélèvement sanguin et une prise en charge diligente, le garçon de 7 ans aurait d’abord fait l’objet d’un diagnostic poussé incluant plusieurs tests dont celui au virus Ebola. Quelques heures plus tard, ce fut un soulagement total à Bamako et dans le reste du pays : le jeune garçon ne souffre pas d’Ebola mais plutôt d’un paludisme grave pour lequel il est présentement pris en charge à l’hôpital Gabriel Touré. Un résultat qui met fin à une demi-journée de rumeurs qui faisaient croire à un deuxième cas avéré de la maladie à virus Ebola au Mali.

Pour l’heure, le Mali qui a enregistré son cas décès d’Ebola depuis le mercredi 22 octobre 2014 continue de prendre toutes les précautions pour éviter la propagation du virus dans le pays.

Au total, une cinquantaine de personnes sont sous observation pour des contacts avec le seul cas avéré dans le pays.

Dans un communiqué, le département de la Santé et de l’Hygiène Publique rappelle à la population que les mesures d’hygiènes édictées demeurent les moyens efficaces de prévention de la maladie à virus Ebola.

Source : MSHP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Arretez avec vos conneries de Communique et AGISSEZ.
    Quelles sortes de responsables avons-nous? Depuis tout ce temps, nous ne disponons pas ” scaners de la fievre” a la frontiere avec la Guinee? un des epicentre de ce pandemie? Au moins que les voyageurs par car soient “testes”.
    Ne me detes pas qu’on a pas les moyens et qu’on attend “les pays donateurs”. VENDEZ CE MAUDIT AVION ET ACHETER DES APPAREILS “SCANERS” POUR LES FRONTIERES.
    Vous ne communiquez pas comme ca. Vous “reagissez” de maniere maladroite. Faites savoir aux gens qu’on peut guerrir de cette maladie. Sinon, ceux qui contacteront le virus se cacheront, soit par “honte” ou par peur d’etre “rejete”.

Comments are closed.