Halte ! Au non-respect strict de la constitution : Lettre ouverte aux dirigeants du Monde

0

Les religions nous enseignent que Dieu a créé l’univers infini. Les composantes ont une durée de vie variable et limitée, des créatures inertes (galaxies, étoiles planètes…) à des milliards d’années et les créatures végétales, animales et humaines. Elles nous ont enseigné  aussi que l’être humain existe sur la terre, il y a un peu plus de 6000 ans contrairement à la science qui parle des millions d’années à partir des théories de l’évolution.

Selon les statistiques démographiques, l’humanité ne dépasse pas les 10 milliards d’Ames, et parmi ces milliards d’êtres humains, aucun être n’est jamais égale à l’autre dans toutes les empruntes.

Tout être humain a son destin tracé longtemps bien avant sa naissance qu’il soit de couleur noire , blanche , jaune … chacun a une ligne tracée pour toute activité qu’il va entamer de son vivant , selon les périodes destinées, sans aucune modification . Puisque la terre sera toujours remplie d’êtres humains, naturellement il y aura des dirigeants  qui vont se suivre à travers toute l’histoire humaine, aucun pouvoir ne serait éternel.

Ainsi nous rendons un vibrant hommage à certains dirigeants africains, qui ont conquis leur indépendance à travers des luttes héroïques pour avoir leur liberté et des luttes contre la ségrégation  raciale ; des héros comme Nelson Mandela de la République  Sud-Africaine, Hailé Sélassié d’Ethiopie, (Fily Dabo Sissoko, Mamadou Konaté), Modibo Keita du Mali, Kwamé  N’Nkrumah du Ghana, Djomo Kenyetta du Kenya, Sékou Touré de la Guinée Conakry, Hamilcar Cabral de la Guinée Bissau, Gamal Abdel Nasser d’Egypte, Moctar ould Dada de la  Mauritanie….

Tous ces présidents ont passé leur existence, ils ont été pendant un instant les maitres  d’une   fraction de cette terre suspendue dans un rayon de soleil.

Ces dirigeants faisaient vraiment la fierté des africains, des nationalistes, sérieux, honnêtes et sincères. Ils avaient de l’amour pour leur peuple, et même milles ans après, ils seront toujours immortalisés leurs preuves de bienfaisance resteront gravées dans la mémoire de leur peuple ‘’Chapeau’’

Aujourd’hui contrairement à beaucoup de nos responsables (du poisson frais au sec) la constitution ne cesse jamais d’être violée en fragrant délie  la soif du pouvoir de certains mauvais dirigeants qui ont  déjà montré leur limite en deux mandats et pour d’autres plus de 20 à 30 ans de pouvoir, ils cherchent à modifier pour toujours s’accrocher au pouvoir. Plus jamais au-delà des 2 Mandats présidentiels, une sérieuse menacé à la démocratie africaine, la folie de grandeur de régner à vie même s’il faut écraser toute la nation entière ‘’Tout chef d’Etat qui ne respecte pas la constitution est un criminel en puissance doit être transférer à la CPI’’ le changement entrainera toujours à la riposte du peuple et il y aura des pertes en vie humaine comme ce fut les cas au Burundi au deux Congo en Ouganda et au Rwanda…

A côté s’ajoute la corruption à grande échelle, l’enrichissement à des biens publics, des centaines de milliards sont détournés, encaissés. Dans les années 90, bien avant le mouvement démocratique, c’était l’heure de la dictature dans certains pays. L’humanité n’a pas aussi retrouvé la paix depuis 1914 de la 1ere à la 2eme guerre mondiale, la dictature s’installait au plus grand nombre. Adolphe Hitler de l’Allemagne Nazi. Mohamed Rezza dit le Shat d’Iran, Paul Pot du Cambodge jean Claude Duvalier d’Haïti, Anastasio Somoza du Nicaragua , Jean Bedel Bokassa de la Centrafrique, Daniel Ortega de la Panama, Macias N’Guéma de la Guinée équatoriale, Ferdinand Marcos des philippines, Mengeustu Hailé Mariam d’Ethiopie, Idi Amin dada d’Ouganda pour ne citer que ceux-ci, ont tous tués des milliers ou des millions de citoyens dans leur pays respectif, leur règne a été sans partage, ils sont morts comme s’ils n’ont jamais existé. Les lois religieuses nous ont toujours informé que tout être vivant qui commet des pertes en vie de ses concitoyens, ou qui détourne une portion d’un bien public recevra des châtiments de la part de Dieu le créateur.

Rappelant qu’au jour du jugement, chacun verra sa part de ce qu’il a fait de son vivant, un jugement spécial serra réservé aux présidents ou grands dirigeants des peuples de nation, ils vont subir de sérieuses interrogations et le résultat de leur rapport de règne serra communiqué à Dieu, le tout puissant, le miséricordieux qui déterminera en fin leur sort : Paradis ou Enfer

Alors attention ! Les plus dures journées nous attendent dans l’au-delà ! Que Dieu nous protège tous.

 

Par 12

Homme politique

75-42-78-70

98-05-07-46

PARTAGER