Jihad Business

2

Les chefs des groupes djihadistes du Mali, du Burkina Faso et du Niger aiment se présenter comme de grands musulmans vertueux fidèles aux enseignements du Prophète (SAW).Dawla, Nosra, EIGS ou JNIM, Katiba Macina, Emirat de Tombouctou…quel que soit le nom de ces bandes armées ; elles ont tout un point commun, celui defaire des affaires et gagner de l’argent.

Quand je parle « d’affaires », je ne parle pas de commerce légal de produits licites, mais plutôt d’entreprises mafieuses où tous les coups sont permis pour atteindre un seul but : s’enrichir.

La technique commerciale est assez simple, elle consiste à voler, piller, racketter, détruire, effrayer, détourner, tricher, tuer, violer, racketter… le parfait savoir-faire du soudard mafieux.

La guerre pour le fric

Pour réussir dans ce business lucratif, les chefs « d’entreprises » ont à leur disposition des agents commerciaux naïfs à qui on a vendu le Paradis et des promesses dans l’Au-delà. En effet, les combattants crédules et dévoués sont les petites mains de ces funestes chefs de guerre ; qui n’a de « Sainte » que le nom. Il faudrait mieux parler de Guerre du Fric.

Les maîtres du trafic de produits illicites

Le plus cocasse dans ces « affaires », c’est le produit même de leur rapine : cigarettes, alcool, drogue…des biens qui sont considérés comme « haram » à longueur de temps par ces mêmes trafiquants. C’est l’application de l’adage bien connu, « faîtes ce que je dis, pas ce que je fais » ! Ils ajoutent le mensonge à leur panoplie de parrains de la mafia.

La religion comme excuse

Les jeunes qui s’engagent dans ces groupes devraient avoir conscience qu’ils ne partent pas pour faire le Djihad ou pour libérer je ne sais qu’elle terre occupée. Ils doivent s’avoir, qu’ils seront les membres de la mafia du Sahel, celle qui s’est lancé dans le « Jihad business »et qu’ils ne toucheront que les miettes que daignent leur laisser leurs chefs. Le Coran est un paravent, le djihad est un écran de fumée et les invocations une excuse. Ils utilisent la religion pour tenter de justifier leurs manœuvres crapuleuses, mais les esprits éveillés et les consciences aiguisées ne sont pas dupes.

A bon entendeur, salut !

Ibrahim Keïta

Page FB : Association des Victimes du Terrorisme au Mali

Twitter : @ikeitakeita

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Mais Keita ke rien d’etonnant ce sont toutes les pratiques qu’ils ont appris de Boua le ventru IBK le frere de lait de Tomi le Mafiosi Corse. La Seule chose qui manque dans cette liste c’est l’envoi des enfants des Jihadistes pour aller prendre soin des cuisses des prostituees Espagnoles comme l’Honorable Karim Keita vient de le faire recemment sur les Oceans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here