La paix n’est pas un jeu, pourtant tout se joue désormais à Kidal !

39

La réunion d’Alger à peine finie, les nouveaux gouverneurs à peine nommés, que Iyad Ag Ghaly se déchaine à nouveau, à Kidal, pour sauvegarder ses trafics ! Avec le HCUA, qu’il a infiltré de ses djihadistes, le chef d’Ansar Dine-AQMI est de nouveau à la manœuvre. Par la voix de son bras droit, Al Ghabass, il fera tout pour ruiner les accords de Paix d’Anéfis… Dans ce contexte, il est à prévoir que Kidal sera le théâtre de nouvelles attaques. Paris ouverts !

 

Une chose est sûre, Iyad Ag Ghaly a intérêt à faire avancer la date de la réunion intercommunautaire qui doit se tenir à Kidal, le 30 janvier prochain. Saper les nécessaires préparations en amont, empêcher en particulier un rassemblement Imghad préalable, et ruiner ainsi toute perspective d’avancée concrète est sa seule façon de préserver ses trafics malsains. Il est ainsi à prévoir que le prédateur va tout mettre en œuvre pour terroriser la population, multiplier les attaques contre celle-ci et contre les soldats de la Minusma, tout en clamant que cette flambée de violence est à mettre sur le compte du GATIA et en jeter la responsabilité sur Gamou.

 

Fort est à parier que des patrouilles d’Ansar Dine/AQMI vont donc prochainement faire route vers Kidal, pour venir y renforcer les rangs du HCUA et du MNLA, à Kidal, sous une fausse posture de maintien de l’ordre via le CSMAK. Et s’attendre ensuite à des manœuvres d’intimidation du CSMAK contre la population Imghad et à des provocations contre le GATIA susceptibles de basculer en affrontements. Or, les accords d’Anefis autorisent le retour du GATIA dans Kidal, et c’est bien ce que craint Iyad Ag Ghaly.

 

Bien heureusement, Gamou a sans nul doute anticipé ce scénario et ne se laissera pas surprendre par cette manigance, vicieuse et diabolique. Il est désormais le seul médiateur qui soit encore en mesure d’organiser la délivrance de Kidal du joug d’Iyad Ag Ghaly et d’AQMI, et de défendre les accords de Paix d’Anéfis. Gamou, par sa fidèle posture « pro-Mali », est en phase d’être enfin reconnue comme acteur clef de la résolution du conflit par la Minusma. Ce rendez-vous crucial à Kidal le 30 janvier est l’occasion de le leur démontrer une fois de plus, si la preuve devait encore en être faite.

 

Quoi qu’il advienne, Gamou va rentrer dans un sacré nid de guêpes, lui qui reste le seul espoir de préservation de notre souveraineté nationale.

 

Résultats dans quelques jours. Que Dieu nous garde !

Ibrahim KEITA

PARTAGER

39 COMMENTAIRES

  1. Le plus importent pour nous est la paix ,quelquant soit la menace de qui que soit, les maliennes et les maliens ont compris le sens de la paix et personne ne poura nous arrêter dans notre volonté d'y parvenir

  2. La civilisation et la barbarie s’excluent : la barbarie,
    c’est la guerre ; la civilisation, c’est la paix
    alors cher malien pratiquons la paix et laissons ce hors la loi dire ce qu’il veut

  3. Je trouve que ce Iyag fait trop de zèle dans sou trou à rat.Les discours guerriers à distance sont l’émanation des personnes qui doutent de leurs capacités.S’il peut prouver le contraire de ce que j’affirme,qu’il sorte pour venir parler à vive voix au lieu de faire de enregistrements bidons. 😆 😆 😆

  4. On ne peut pas rester dans une grotte et décider du destin d’un peuple.
    Pour discuter aussi avec une personne,il faut que cette personne soit en face;et Iyag ne va pas rester dans sa grotte et continuer de constituer une menace pour la paix dans notre pays.
    De toutes les façon le Mali ira à la paix,même sans cet homme. 😛 😛 😛

  5. Chers malien,soyons sereins et solidaires à nos autorités dans leur recherche de la paix.
    Quant à ce fauteur de trouble de Iyag,laissons le avec ses menaces à la con et avançons… 👿 👿 👿

  6. L’accord de paix est maintenu car Iyad Ag Ghali est lui même sur mandat d’arrêt international donc le peuple s’en fou de son point de vu.

  7. Au lieu de rester dans un trou et proférer des menaces contre pays,ce terroristes de Iyag feraient mieux de sortir pour aller régler son problème de mandat d’arrêt international.
    Qu’il sache que ses menaces ne fait pas du tout peur au peuple malien.
    Vive la paix au Mali. 😀 😀 😀

  8. Signée par le procureur de la République, le 17 juin, l’ordonnance de mainlevée de mandats d’arrêt (dont J.A. a obtenu copie) concerne les leaders des quatre principaux groupes rebelles : Bilal Ag Acherif (MNLA), Alghabass Ag Intalla (HCUA), Sidi Brahim Ould Sidatt (MAA) et Ibrahim Ag Mohamed Assaleh (CPA) ; ainsi que leurs chefs militaires : Cheick Ag Aoussa (HCUA), Mohamed Ag Najim et Mahamadou Djeri Maïga (MNLA). Ils étaient pourtant accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, de génocide, d’atteinte à la sûreté de l’État, de trafic de drogue et de terrorisme. Entre autres. Chef du groupe jihadiste Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali n’a en revanche pas été blanchi de ces mêmes chefs d’accusation.
    Alors si celui ci rejette le traité de paix signé il aura affaire au autorité mondiale.
    Aucun soucis car le peuple malien est tranquille

  9. Ce rejet de Iyag ne peut en aucun cas entraver la bonne avancée du Mali vers la paix.
    Tous les maliens dans leur ensemble ont cette volonté commune de vivre dans la paix et l’harmonie.
    Le président IBK fera tout ce qui en son pouvoir pour favoriser ce vivre ensemble pour que vive le Mali. 😀 😀 😀 😀

  10. Les Touaregs exigent entre autres la « reconnaissance officielle de l’Azawad comme une entité géographique, politique et juridique » ou encore le lancement d’une assemblée interrégionale couvrant cette zone.

    La rébellion à dominante touareg a refusé de parapher, en l’état, l’accord d’Alger pour la paix dans le nord du Mali. Ce rejet est intervenu malgré les pressions de la communauté internationale qui continuait dimanche à exhorter les protagonistes à tous venir le signer le 15 mai à Bamako.

    La médiation internationale conduite par l’Algérie a invité samedi toutes les parties à signer « l’accord pour la paix et la réconciliation » lors d’une cérémonie le 15 mai à Bamako, au terme de discussions entamées le 15 avril à Alger.

    En dépit du refus de la rébellion à dominante touareg de parapher l’accord, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a insisté dimanche sur sa signature le 15 mai « avec le soutien de la communauté internationale et la participation de tous les acteurs maliens », y évoquant « une nouvelle page de l’histoire de ce pays ».

    « Dans les accords internationaux, on prévoit le paraphe qui indique que la négociation est terminée, alors que la signature marque le début de la mise en oeuvre », a-t-il aussi expliqué, selon un communiqué publié par l’Agence de presse algérienne (APS)
    Alors soyons sans crainte car il y aura la paix au mali.

  11. La Paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur.
    C’est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes; chacun à la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale.

  12. Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. C’est une grande décision.Le seul vrai garant de la paix .

  13. La civilisation et la barbarie s’excluent : la barbarie,
    c’est la guerre ; la civilisation, c’est la paix
    alors cher malien pratiquons la paix et laissons ce hors la loi dire ce qu’il veut

  14. Il y a un adage qui dit qu’une seule hirondelle ne fait pas le printemps. Donc, j’invite mes compatriotes à garder leur calme et de pas céder à la panique car ce n’est pas la déclaration d’un raté comme Iyad qui est sous mandat d’arrêt international qui freinera le processus de paix enclenché.

  15. Iyad peut toujours continuer à proférer des menaces l’encontre des populations de Kidal. Mais il y aura sur son chemin des personnes déterminées et prêtes à se battre contre lui. Et ces agissements n’empiéteront point la volonté des parties signataires de l’accord à aller résolument vers la paix et la réconciliation nationale.

  16. Pour mettre aux arrêts, cet imbécile hostile, il ne faut des soutiens de tailles de l’ensemble des forces présentes ainsi nous arriverons à le neutraliser.
    Il représente une réelle menace pour les autres mouvements

  17. L’accord de paix et de réconciliation signé entre les deux parties opposées est une issue favorable de sortie de crise. C’est évident que les ennemis de la nation notamment Iyad s’opposent à cet accord. Je sensibilise tous mes concitoyens à être au cœur de l’accord et prendre par chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  18. La CMA n’est un ennemi car elle est la pièce maîtresse des accords d’Alger. Elle a conduit les autres groupes à adhérer aux accords donc nous devons lui soutenir dans cette guerre contre ces terroristes.

  19. L’Accord de paix signé à Alger a suscité un énorme espoir au sein de la population. J’interpelle celle-ci de ne pas douter de l’applicabilité de cet accord car les voix de Iyad portent peu.
    Vive le Mali un et indivisible!!!

  20. Nous connaissons l’intention de ces terroristes de Yad Ag qui pensent qu’ils arriveront à mettre en mal le processus de paix dans lequel s’est engagé la CMA. Cette zone sera nettoyée de ces personnes hostiles aux accords.

  21. Les groupes hostiles aux accords de paix n’ont jamais participé à la signature desdits accords donc leur intimidation ne nous ferons jamais faire changer de position.
    De toutes les façons, il n’a jamais pris à la signature des accords de paix surtout qu’il est visé par un mandat d’arrêt international

  22. Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix en soi.
    La paix n’est pas seulement la simple absence de violence ou de troubles.
    C’est quand il y a une possibilité de conflit mais que vous décidez délibérément d’éviter la violence, d’adopter et d’utiliser des méthodes et des moyens pacifiques pour résoudre le problème.
    Cela est la véritable paix.
    Donnons au temps de mettre tout en oeuvre pour une paix durable et définitive pour notre nation

  23. Des forces qui étaient ennemis hier ont décidé de fumer le calumet de la paix et jusqu’à présent des personnes continuent toujours à vouloir mettre à mal notre pays qui n’a que trop souffert de cette guerre. Il faut que le gouvernement et la CMA se donnent la main pour pouvoir arrêter des personnes comme cet Iyad afin que notre pays puisse avoir la paix.

  24. La paix n’est pas, certes, un jeu. Mais il faut reconnaître qu’elle l’est devenue dans notre pays. Cela depuis le jour où la France a mis les pieds dans notre pays et après le tour de la Minusma qui a une autre mission que de contribuer au retour de la paix. Le cas de la France ne me surprend pas du tout!. Car je connais déjà cette nation. Tant que ces puissances sont présentes au Nord, on aura difficilement la paix.

  25. De plus en plus nous devons montrer à ces terroristes que nous vaincrons l’adversité et le chienlit qu’ils ont installé dans ce pays. Les parties signataires de l’accord d’Alger sont engagé pour la paix et toutes personnes qui sera contre ce accord et tentera de le mettre à mal devra payer le prix.
    VIVE LA PAIX AU MALI!

  26. Iyad Ag Agaly, Amadou Kouffa sont des marionnettes qui agissent sur ordre de leurs financiers et pour que ce problème soit donc résolu c’est leur élimination pure et simple.
    Il faut répondre au bâton par le bâton. Les groupes armées qui sont pour le bien du Mali sont déjà engagés dans le processus de paix d’Alger II donc les récidivistes on doit les traquer et les mettre hors d’état de nuire.

  27. Les menaces d’Iyad Ag Ghaly n’iront nulle part. Il est en train de faire toute cela pour que les acteurs de la paix au Mali lui fait appel pour la mise en œuvre de l’accord. Je ne pense que cela soit possible. Le problème de ce djihadiste est qu’il est conscient de ce qui l’attends une fois arrêté. Raison pour laquelle il ne veut plus s’arrêter.

  28. Si seulement Iyad pouvait aider le Mali pour le retour de la quiétude, le Mali n’allait pas connaître les dernières rébellions, à savoir : 2006 et 2012. Il est dans le septentrion du pays depuis les années 1990. La seule solution est de livrer Iyad à la CPI. Son rejet de l’accord ne change absolument rien dans le processus de paix et de réconciliation nationale.

  29. Iyad est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocides, crimes sexuels, viols,… Il sera surement la solution en l’assassinat ou l’incarcérer à vie. Les USA sont à son recherche. Il peut toujours continuer de se cacher. Mais un jour il aura des comptes à rendre à la Cour Pénale Internationale. Et il peut passer toute sa vie à rejeter cet accord il sera appliqué comme cela se doit.

  30. Bonne chance à Iyad Ag Ghaly pour le mandat d’arrêt international contre lui. Je suis pressé de voir ce connard périr en prison. Le Mali va bientôt tourner la page de la crise. Vu qu’il n’a pas été de bonne foi, il veut que le Mali lui fait appel pour être associé au processus de pais et de réconciliation nationale. Fuck Iyad.

  31. Cet Iyad est un individu de la pire espèce mais qu’il sache qu’il ne triomphera jamais de ce pays et que ceux qui le manipulent contre son propre pays en finiront avec lui quand il ne leur servira plus à rien. Il a assez fait souffert ce pays et il le paiera très cher. Pauvre apatride!

  32. Iyad est impliqué dans la rébellion du nord depuis bien avant 1991. Donc pour que cette rébellion finisse définitivement, on doit négocier avec lui ou le faire disparaître pour de bon. Il est à la base des récentes attaques faites dans la région de Sikasso. Le jour où j’apprendrais que cet homme a été arrêté, et ne sais pas l’état dans lequel je vais me trouver?

  33. Le Mali n’avait jamais une rébellion aussi incontrôlable que celle-ci. On n’avait jamais connu de tels groupes terroristes au nord. Le plus difficile est le fait que ce sont certains fils du pays aux qui tout a été donné qui se rebellent contre le pays. Cette situation interpelle tous les maliens à faire ce qu’ils peuvent. Seule la cohésion peut mettre un terme à cette situation.

  34. Le nord du Mali est en train de se transformer en une zone terroristes comme m’Etat islamique. Les pays voisins doivent se mettre aux côtés de nos autorités pour trouver ensemble une solution à cette situation. Sinon le nord du Mali risque de se transformer en une sorte d’Etat islamique où tous les terroristes recherché vont se réfugier.

  35. Les autorités maliennes sont mises devant les faits. Cette information mérite attention et traitement. C’est maintenant qu’elles doivent mettre à l’hégémonie de ces trois personnes (Kouffa, Keïta et Iyad) avant qu’il ne soit trop tard pour le faire. Le Mali ne mérite pas cette situation.

  36. La situation sécuritaire du Mali se dégrade chaque jour que Dieu fait. Les maliens sont invités à la vigilance et à garder le sang-froid. Ce n’est pas du tout une chose facile d’avoir à faire à ces compatriotes transformés en djihadistes et prêts à sacrifier leur vie pour mettre à feu la vie au septentrion. Ces trois personnes : Kouffa, Iyad et Keïta doivent tous être tués.

  37. a cote des mensonges d état français et malien ,demander a ibk de voir avec son ami hollande de mettre fin a l occupation illégale et raciste de kidal par des force occupants!!!! le reste on le gérera en famille. car tout le monde connait les occupants de cette ville malienne cen tout cas c est pas le mnla

    • Est ce que c’est IBK qui a fait venir la Barkhane au Mali? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

Comments are closed.