Lancement d’une nouvelle initiative de lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au nord du Mali

0

25 septembre 2015, Bamako –  Dans le cadre de la lutte contre la faim au Mali, le PAM et la FAO procèdent actuellement au lancement d’une nouvelle initiative pour lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle à travers la mise en œuvre d’un  projet conjoint intitulé « Appui à la résilience des populations vulnérables au nord du Mali ».

Financée par l’Union européenne, cette  initiative vise à rétablir les moyens d’existence et à renforcer les capacités de production des petits paysans des régions nord du pays. Les trois organisations joignent ainsi leurs efforts pour s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle touchant les populations les plus démunies du nord du Mali suite aux diverses crises politiques, sécuritaires et climatiques ayant affecté la région. «La réduction de la faim dans le monde grâce au développement d’une agriculture durable est une priorité  pour l’Union européenne», rappelle  l’Ambassadeur de l’Union européenne au Mali. Selon Alain Holleville, «dans les régions du nord du Mali, sensibles aux aléas climatiques et fragilisées par la crise sécuritaire, un appui à la résilience des populations est indispensable si on veut les aider à sortir de la pauvreté».

Des crises à répétition

Les trois dernières années ont été particulièrement éprouvantes pour les populations des régions nord du Mali qui, déjà affaiblies par une importante sécheresse au Sahel, ont également subi les conséquences d’un conflit armé qui  a conduit au déplacement de populations et à la destruction des infrastructures.

 

Pour atténuer les effets des crises, une assistance humanitaire vitale a certes été apportée aux ménages vulnérables afin de répondre aux besoins  alimentaires d’urgence et de relance immédiate de la production agricole. «Néanmoins, de nombreuses communautés restent dans une situation précaire qui pourrait être dévastatrice si un autre choc touchait ces populations avant qu’elles n’aient eu le temps de recouvrer leurs moyens d’existence », a déclaré Sally Haydock, Représentante du PAM au Mali.

En vue d’inscrire  la réponse à l’insécurité alimentaire des populations du nord touchées par le conflit et les chocs climatiques dans des perspectives de long terme, construire la résilience des communautés constitue donc une priorité stratégique. « Construire la résilience permet également de contribuer aux efforts de stabilisation de la zone durant la période transitoire en cours » a ajouté Fatouma Seid, Représentante de la FAO au Mali.

 

 

Bâtir la résilience pour combattre la faim

 Faisant suite au succès d’un projet similaire dans le sud du Mali, l’Union européenne a alloué un montant de 10 millions d’euros (soit 6,5 milliards F CFA) pour la mise en œuvre de ce programme conjoint.

 

Touchant directement plus de 180 000 bénéficiaires, l’intervention renforcera la résilience des populations vulnérables par un appui à la protection, la restauration et le renforcement  des moyens d’existence. Les populations seront dotées d’actifs de production leur permettant d’améliorer la qualité et la quantité de leur production. Le projet favorisera également le renforcement des organisations paysannes, permettant aux petits producteurs d’accéder à des marchés plus importants et augmentant ainsi leurs revenus.

 

Ces résultats seront atteints grâce à la mise en place d’activités de réhabilitation d’infrastructures agricoles, pastorales et piscicoles, à la provision d’intrants de production ainsi qu’à des formations sur les techniques agricoles, la commercialisation et les bonnes pratiques nutritionnelles.

 

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

 

Pour le PAM                                                              Pour la FAO

Irshad Khan                                                               Oumou Sanogo

[email protected]                                                [email protected]

 

Maude Berset                                                            Laura Khiari

[email protected]                                             [email protected]

 

 

Pour la DUE Andrzej Bielecki

[email protected]

 

Sylvie Fontaine

[email protected]

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER