Lettre ouverte d’un intellectuel de la diaspora à Kalfa Sanogo, ex-PDG de la CMDT : «Votre patriotisme et votre compétence sont intacts»

11

Monsieur le PDG et cher ami,

Au moment ou le Président de la République a pris la décision de vous relever de vos fonctions de PDG de la CMDT, je m’en voudrais de ne pas témoigner et de vous rendre un vibrant hommage.

Je n’ai pas réagi aussi rapidement que je l’aurais souhaité, car non seulement la nouvelle de ton départ a été un choc et une surprise, mais de plus sous le coup de l’émotion, l’inspiration ne venait pas pour te rendre un hommage à la hauteur de ton patriotisme. Par les hasards de la vie, j’ai été un témoin privilégié de ton combat inlassable pour récupérer tous les milliards que les multinationales doivent à la CMDT. Je parle de celles-là que l’État malien continue à engraisser en leur octroyant tous les contrats juteux du pays. Le combat était inégal, car il y a deux sortes d’avocats au Mali : L’avocat qui connaît le droit et l’avocat qui connaît le juge et les en haut d’en haut. Tu as été le parfait bouc émissaire pour contenter les lobbies mafieux. Ni ta compétence, ni ton intégrité morale, ni ton expérience n’ont réussi à sauver ta «tête» mise à prix par les puissants lobbies des intrants. Une véritable Mafia qui a ses ramifications dans tout le secteur agricole et économique du Mali. Ton tort, Kalfa, c’est avoir «osé» mettre de l’ordre dans l’attribution de ces juteux marchés qui font la fortune de certains responsables paysans et des cadres du pays gratifiés par les «commissions» des opérateurs économiques qui obtiennent ce marché. Un monopole auquel tu avais courageusement mis fin par la moralisation de l’attribution du marché et l’assainissement de la gestion financière de la compagnie. Et depuis, nous savions (en tout cas moi, je savais) que tes jours étaient comptés.

D’ailleurs, connaissant ta rigueur et ta probité morale, nous aurions été surpris que toi Kalfa puisse avoir un long bail à la tête de la CMDT, la vache laitière des régimes. Tout comme l’Office du Niger, l’Opération Riz… Pour se venger de vous, il y a d’abord cette prétendue «affaire des engrais frelatés». Une vraie farce quand on sait que c’est d’un produit chimique dont on parle et que personne mieux que l’expérimenté ingénieur que vous êtes ne maîtrise le processus de fabrication. D’ailleurs, vos arguments avaient réussi à faire taire certaines mauvaises langues. Sauf ceux qui avaient évidemment ainsi trouvé là un fonds de commerce pour, soit entrer dans les grâces du pouvoir, soit pour exercer un chantage politique sur un régime aux abois après d’autres scandales de corruption et de délinquance financière (avion présidentiel, marché des équipements de l’armée, l’achat des tracteurs pour les paysans révélé par mon autre ami Tiébilé Dramé). Sans se résigner, le lobby mafieux avait misé sur l’échec de cette campagne trouvant ainsi une occasion de relancer le débat sur la qualité des intrants proposés aux pays.

Malheureusement, malgré une pluviométrie insuffisante au début et catastrophique vers la fin, le défi a été relevé avec même une production céréalière record. C’est ainsi que, à coups d’enveloppes, certains responsables d’organisations paysannes sont entrés en jeu pour revendiquer, au titre de la campagne 2014-2015, des «ristournes» qui n’existent que dans leur imagination. «D’abord la notion de ristourne est une fausse appellation. C’est un complément de prix.

Mali: début des auditions dans le scandale des engrais frelatés
Une femme dans un champ de coton, au Mali. Getty images

Au début de la campagne, on fixe un prix pour que les producteurs puissent savoir sur quel pied danser… Mais, cela ne veut pas dire que c’est le prix réel du coton qu’on doit lui payer». C’est ce que tu avais révélé à la presse à la fin d’une rencontre des principaux acteurs de la gestion de la filière coton au Mali tenue du 26 au 27 novembre à Sikasso et consacrée au bilan de la commercialisation de la campagne agricole 2014-215 et la préparation de celle de 2015-2016.

Depuis mon soutien indéfectible à tes côtés dans l’affaire dite d’engrais frelatés, je me suis beaucoup documenté sur ton action et sur la CMDT pour ne pas avoir l’air idiot lors d’un débat contradictoire avec un de tes adversaires. Donc dans le cas d’espèce, la campagne 2014-2015, dont on parle, on a payé 235 FCFA le kg aux producteurs. C’est ce qui a été fixé en avril avant la semence.

Quand le consultant international Gerald Estur, qui s’occupe de l’expertise de tous les pays cotonniers au sud du Sahara, a fait son constat, il s’est trouvé que la CMDT devait payer 227,206 F CFA par kg aux paysans au lieu des 235 F CFA. On avait un gap de 7,794 F CFA épongé grâce au fonds de garantie (un fonds de soutien) logé au niveau de la BIM-SA et géré par le chef des cotonculteurs, Bakary Togola, son comptable et le Directeur général de la BIM-SA. Finalement, c’est la somme de 5 milliards 648 millions FCFA qui ont été remboursés à la CMDT. Donc, il n’y a pas de ristournes et tu l’as maintes et maintes fois répété à qui voulait l’entendre. Il n’y a donc pas eu de complément puisque le coton avait été payé au-dessus du prix du marché et qu’il a fallu recourir au fonds de garantie pour solder le manque à gagner pour la compagnie.

Une réussite qui dérange le lobby mafieux

Mais, ceux qui propagent cette nouvelle savent exactement comment ça se passe et savaient pourquoi et pour qui ils devaient mobiliser les paysans. Cette campagne de désinformation et de dénigrement visait à obtenir la tête de celui qui avait osé s’attaquer aux intérêts financiers du lobby qui s’est emparé de la CMDT pour la dépouiller au point de la conduire à la privatisation afin de faire totalement main basse sur l’or blanc malien avec son juteux marché des intrants.

Frileux et mal conseillé, le régime a cédé à ces mafiosi en sacrifiant l’incorruptible cadre que tu es et qui commençait à déranger et à troubler le sommeil de plus d’un baron du pouvoir. Tu avais amorcé le redressement de la compagnie en adoptant des mesures de gestion rationnelle. Ce qui avait permis de réaliser plus 14 milliards de bénéfice. L’effet de ce redressement était aussi perceptible sur la cadence d’égrenage quotidien des unités industrielles. Le niveau atteint pendant la précédente campagne, 3800 T par jour, ne l’avait jamais été auparavant. On était à 3800T. Sans compter que le rendement a aussi augmenté, passant de 916 kg à 1017 kg à l’hectare. Et ça, aucun acteur ne peut le contester. Comme la bonne santé financière de la CMDT, suite à la reprise en main de la compagnie par l’expérimenté et patriote que tu as toujours été.

Alors qu’est-ce qui peut alors justifier ton limogeage, mon cher frère et ami ?

Au moins, tu pars avec la conscience tranquille, soulagé, et avec le sentiment d’avoir donné le meilleur de toi-même pour servir ton pays. Nous en avons parlé et tu étais conscient des risques que tu prenais pour assainir le secteur. Mais, mon sentiment lors de nos discussions dans ta petite chambre d’hôtel, où j’étais obligé, de m’asseoir sur ton lit faute de place (…) était qu’il te faudra impérativement le soutien du Président et de ton ministre de tutelle qui, je crois, a été un de tes élèves. J’avais des doutes et tu m’as toujours rassuré… peut-être par pudeur. Mais, ceux qui te connaissent, savent que tu es un HOMME qui ne recule devant aucun sacrifice pour préserver les intérêts de son pays.  Tu pars sans que ton intégrité, ta compétence, ton expérience et ton patriotisme soient mis en cause.

Kalfa, comme d’autres cadres intègres avant toi, tu as sans doute appris que la «bonne gouvernance», la lutte contre la corruption et la délinquance financière ne sont que de la démagogie politicienne. Peu importent les intérêts de cette nation, quand on se met au travers de la route des réseaux mafieux qui monopolisent tous les circuits économiques du pays, il faut se préparer à être sacrifié en bouc émissaire. Les cadres compétents, intègres et loyaux seront toujours des boucs émissaires que le pouvoir politique sacrifiera toujours au Mali, pour sauvegarder ses propres intérêts ! La Méritocratie, le culte de l’excellence attendront longtemps au Mali.

J’ai un seul regret celui de n’avoir pas eu l’opportunité de t’inviter à visiter le bord de Seine, le Quartier Latin et les Marais… le Paris de l’intelligentsia et surtout de n’avoir pu te faire goûter un plat que j’aime particulièrement (les coquilles Saint Jacques). Mais qui sait, rendez-vous à Bamako autour d’un bon plat de «to» à base de petit mil et d’une sauce au gombo frais. Merci digne fils du pays. Certes déçu mais en même temps je relativise l’évènement, car la vie t’a tout donné, c’est surtout le Mali qui perd.

Très amicalement.

CAMARA Fousseyni

Paris/France

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Je signale aux lecteurs que l’auteur de cet article connait trop la CMDT surtout les éléments clés de l’entreprise qui est détenu par la Direction de la CMDT et les termes techniques utilisés sont propres aux agents de la boite. Un expatrié en France galère à gérer son statut d’immigré de quel moyen il peut détenir les données clés de la CMDT ?????
    Cet article est l’œuvre du clan de kalifa pour se maquiller !!!
    Ce qui est sur ce vieux aigri n’a fait que des bêtises qui ramenaient tout à sa personne faisait à sa tête irresponsable qui a été affolé par les milliards de la CMDT qu’il a dilapidé avec son grand voleur d’adjoint dont il a rallongé la retraite pour continuer à biller la CMDT.
    Nous saluons tous son limosage et espère qu’il sera poursuivi avec sa bande à la CMDT et en déhors

  2. QUAND JE DIS QUE TOUT CE QUE IBK TOUCHE MEME L OR DEVIENT DU ZINC. VOICI UN CAS. ON NE PEUT PRONONCER LE NOM DE DIEU ET MENTIR A LONGUEUR DE JOURNEE, FOURNIQUER A LONGUEUR DE JOURNEE, VOLER A LONGUEUR DE JOURNEE.

  3. Mes amies l’heure est très grave après le depart de ce messieurs ,au Mali on est cherche plus les
    hommes a la place qu’il faut, mes les hommes pour heure intérêt . Tonton va heureux ce qui parle de toi ne te connais pas ,nous on est fière de toi.
    R.M.Diarra

  4. Monsieur CAMARA Fousseyni votre lettre est excellente et vous fait honneur. Aucun cadre malien resté au Mali ne peut faire un tel témoignage pour son prochain. C’est dire si notre pays n’est plus. Leur seule préoccupation c’est qui va prendre sa place? Il y a aujourd’hui dans ce pays un terrorisme du parti majoritaire contre les cadres du Mali. Ces derniers en perdant tout honneur assistent à leur humiliation sans broncher. On ruine sur la base du mensonge leur honneur,et toute la considération liés à leur carrière, dans l’indifférence et la complicité des uns et des autres, chacun attend son tour et croit que ça n’arrivera qu’à l’autre. C’est pourquoi en saluant votre bonne foi j’aurais préféré laisser Kalfa Sanogo se défendre contre ses prédateurs de la nation. Comme lui-même son nom indique, on lui a confié une mission et on le lui a brutalement retiré qu’il nous dise quel est le problème. Et pourquoi il a eu tort de travailler avec la prédation familiale instaurer dans notre pays. Car il nous revient que tout ceci est lié à la guerre des clans au sein du RPM au seul bénéfice de l’intronisation du fils à la tête de ce parti. Puis viendra le reste.

  5. Monsieur CAMARA Fousseyni votre lettre est excellente et vous fait honneur. Aucun cadre malien resté au Mali ne peut faire un tel témoignage pour son prochain. C’est dire si notre pays n’est plus. Leur eule préoccupation c’est qui va prendre sa place? Helas il y a aujourd’hui dans ce pays un terrorisme du parti majoritaire contre les cadres du Mali. Ces derniers en perdant tout honneur assistent à leur humiliation sans broncher. On ruine sur la base du mensonge leur honneur,et toute la considération liés à leur carrière, dans l’indifférence et la complicité des uns et des autres, chacun attend son tour et croit que ça n’arrivera qu’à l’autre. C’est pourquoi en saluant votre bonne foi j’aurais préféré laisser Kalfa Sanogo se défendre contre ses prédateurs de la nation. Comme lui-même son nom indique, on lui a confié une mission et on le lui a brutalement retirer qu’il nous dise quel est le problème. Et pourquoi il a eu tort de travailler avec la prédation familiale instaurer dans notre pays. Car il nous revient que tout ceci est lié à la guerre des clans au sein du RPM au seul bénéfice de l’intronisation du fils à la tête de ce parti. Puis viendra le reste.

  6. c’est vraiment déplorable de ta part quand tu penses que M. Kalfa est corrompu et incompétent. Bien le contraire Il faut chercher à connaitre l’homme avant de le critiquer. Cet homme que tu juge incompétent est sorti majore de sa promotion tout en impressionnant les membres du juris l’ors de la soutenance au point qu’ils ont demandé au Général Moussa de lui surveiller de prêt compte tenu de son intelligence, son dévouement et son savoir faire. Cet homme intègre que tu juge incompétent a été Directeur Général de l’IPR de Katibougou à 27 Ans. Après quelques années à la Tête de cette structure, il a préféré demissionner quand on voulait l’obliger à faire passer un étudiant à la classe supérieure avec une moyenne inférieure à 12. IL a été un des dirigeants des eaux et forêts, du CILSS, et est resté pendant presque 20 temps au programme des Nations Unies pour le développement PNUD j’en passe. IL a pu gérer ceux ci sans problèmes. ce n’est pas à la CMDT qui fera pire. c’est te dire combien de fois cet homme est digne, honnête, intègre et patriote de longue date. Donc cet homme s’appelle kalfa intègre, digne, honnête patriote Sanogo.

  7. La vérité triomphera toujours un jour, cela est sans équivoque, qu’Allah protège les plus véridiques et détruise les menteurs, les voleurs, les tricheurs, les corrupteurs et les gens sans état d’âme. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

  8. C’est avéré au Mali, pour rester dans les grâces du pouvoir il ne faut surtout pas être intègre, ni bosseur et qualité primordiale être honnête. On a vu des ministres détourner des milliards rester au pouvoir n’eut été la pression internationale, on a vu des ministres distribuer des logements sociaux à d’autres ministres et affinités et construire des cagibis pour les vrais récipiendaires rester au pouvoir. Mais quand on veut faire avancer le pays on est soi obligé de démissionner (Tatam Ly…), soit d’être limogé. Et pendant ce temps les vipères de chefs religieux commencent à réclamer leur part du gâteau.

  9. Grand frère je suis fière de toi. Du n’importe quoi dans ce pays. On te reproche même ton quartier ou tu vis. Si tu n’étais pas modeste tu allais chercher à quitter Lafiabougou. Apres combien d’années de durs labeur au Nations Unies n’as tu pas droit à un logement décent à cet âge. Le mariage de ta fille? Allez y voir au fond de Banconi et voir comment ces belles dames distribuent l’argent. Tous les mariages au Mali ne sont ils pas les mêmes? Ce logement et ce mariage ont quoi à voir avec la CMDT. Un mariage dont un deuil a stoppé les cérémonies. Au moins respectons les deuils. Ce pays est devenu un pays d’égoïsme d’analphabètes et de méchants. C’est dommage des mentalités qui retardent le développement de ce pays. Tu as toujours été humble. mais le Mali n’aime pas ses enfants valeureux. Pas de reconnaissance. Je te souhaite une très belle retraite. tu pars la conscience tranquille et sois fier de toi.
    Tout le monde connais la personne à limoger. Mais avec le pouvoir de l’argent, c’est eux qui rentent à leur place.
    Sois certain qu’il y a des gens qui te font confiance. Tu es notre fierté.

  10. RIEN A SIGNALER;CEPENDANT LA CMDT ELLE SEULE PEUT FAIRE LE DEVELOPPEMENT DU MALI.LE MALI EST LE PLUS GRAND CONSOMMATEUR DE BAZIN DE TOUTE NATURE;ALORS VOUS CONVIENDREZ AVEC MOI QUE LE MALI N'EST PAS PAUVRE MAIS UNE GESTION TRES PAUVRE DE NOS BIENS.LES LARMES AUX YEUX EN VOYANT TOUTES CES POTENTIALITES PERDUES POUR LE PAYS EN TANT QU'UN ANCIEN DES 1992 DE CETTE STRUCTURE.CELA FAIT PITIE VRAIMENT

  11. Monsieur Camara, je vous remercie pour votre marque de coirage et d amitié a défendre et laver lhonneur d un ami a qui il a ete reproché les griefs d incompétence, vol, manque de résultats.
    Je ne parle pas de ses résultats a la cmdt ni de l 3ngrais frelatéais il faut reconnaitre chez votre ami le manque d’humilité, et l etalage ostentatoire de sa réussite.
    Allez y faire un tour a lafiabougou ou vit kalifa, ca frole l insouciance avec les caisses de l etat et surtoit etaler dans un désert de misère.
    Si kalifa avait érigé meme un palais a faladje, le bas peuple ne serait pas aussi meurtrit mais a lafiabougou.
    Avez vous conseillé votre Ami ou l avez laissé faire? Le mariage pomepux de sa fille au moment ou les paysans criaient sur tous les toits ppir dénoncer les méfaits de l engrais? L avez vous conseillé?
    Mr kalifa en dehors de ses résultats se devrait etre une poche de moralite et mener une vie faite d’humilité comme tout bon senoufo.
    Kalifa a confondu ses poches aux caisses de la cmdt et tout audit ne prouverait le contraire..
    Oui l argent trompe lhomme mais il faut savoir raison garder devant l argent.
    La reaction d ibk a été la plus sage, le limoger.
    Tout détournement de fonds est préjudiciable a l état malien mais l argent des paysans doit etre un sacro saint apres le passage de soumaila cisse &associes.

Comments are closed.