S.O.S pour le Mali

1

Le pays va mal. Le Mali est très malade. Le président est à bout de souffle. Les populations sont fatiguées. Le peuple est déçu. L’inconfort dans la vie est total. La situation frôle la catastrophe.

Si par hasard, un évènement imprévisible arrivait au Mali le président IBK sera totalement isolé tant sur le plan africain que sur le plan international. Que ce soit la communauté nationale ou la communauté internationale, tout le monde est déçu de sa gestion patrimoniale du pouvoir.

Cette mauvaise gouvernance constitue un danger pour la stabilité du Mali. L’instabilité du Mali constitue un danger pour les pays de la sous-région.

L’insécurité est grandissante. La corruption est devenue une gangrène. Le manque d’autorité des pouvoirs publics a crée une certaine anarchie et un laisser aller général.

Tout cela fait du Mali le véritable ventre mou de la sous-région. Le changement tant attendu tarde à venir.

Où va le Mali ! Le Mali de Soundiata KEITA !

Où va le Mali ! Le Mali des Tiéba ! Babemba ! Firhoun ! Biton COULIBALY! N’golo DIARRA! ET Modibo KEITA!

Le pouvoir du président IBK est entrain de devenir un cauchemar pour le peuple malien.

L’espoir est entrain de se transformer en désespoir et en incertitude. La soif du pouvoir a fini par aveugler le président et ses courtisans. Ils ont transformé Koulouba ce haut lieu du pouvoir en une tour d’ivoire.

O peuple du Mali ! Peuple de tolérance ! Peuple de loyauté ! Peuple, O combien millénaire. Ils sont entrain de trahir le serment. Le serment que tout le peuple malien dans toutes ses composantes avait scellé le lendemain de la révolution démocratique du 26 Mars 1991.

O peuple du Mali ! Peuple de grandeur, réveille-toi-Rappelle à la conscience de tes enfants égarés que le pouvoir démocratique appartient au peuple souverain et non à un individu ou à un groupe d’individus.

Ramène-les sur le bon chemin, le chemin de la justice, de l’honnêteté, de la probité, de la droiture et de la paix que nos illustres devanciers ont tracé de fort belle manière.

Regardons autour de nous, la violence est partout et la patrie est en danger. Le Mali était un exemple de havre de paix admiré dans le monde entier. Sauvegardons cette paix indispensable à tout épanouissement d’une Nation.

Faisons que les rancœurs, les égoïsmes, les méchancetés, les trahisons s’éloignent de nos comportements. Mettons nous ensemble pour jeter les bases d’un Mali nouveau où il sera bon de vivre.

Que faire aujourd’hui pour venir au secours du Mali et sauver l’essentiel ?

Je lance un appel à tous les maliens mais surtout à la classe politique et au président de la République pour que nous organisons un forum national pour dessiner ensemble le visage du Mali de notre choix.

Je lance toujours un appel à la société civile, aux légitimités traditionnelle et aux dignitaires religieux pour inviter l’ensemble du peuple à se rencontrer sous le « Toguna » pour jeter les bases du renouveau du Mali. Ensemble nous serons assez forts pour sauver le Mali, notre belle patrie.

Bamako, le 04 Janvier 2016

Yacouba COULIBALY dit CATILINA

Administrateur des Postes à la retraite

Kalaban Coura Bamako

PARTAGER

1 commentaire

  1. ” Où va le Mali ! Le Mali de Soundiata KEITA ! Où va le Mali ! Le Mali des Tiéba ! Babemba ! Firhoun ! Biton COULIBALY! N’golo DIARRA! ET Modibo KEITA!…”
    ARRETER, ARRETER ARRETER Mr “Cataleni” ou Catalini avec vos ” histoires”.
    Si l’histoire pouvait faire un pays, les Grecs seraient aujourd’hui entrain de “pisser'” (sorry) sur les autres pays europeens.
    C’est quand on n’a pas de “present” qu’on saccroche a son histoire.

Comments are closed.