Tribune : L’inconstitutionnalité et l’illégalité consommés par le dictateur IBK!

2

En décrétant la dissolution de facto de la Cour  institutionnelle par le truchement  d’un  inutile décret anticonstitutionnel et illégal d’abrogation de leur mandat qu’il écourte ainsi après les avoir manipulés et instrumentalisés à volonté,  IBK rajoute la forfaiture à la forfaiture. En vérité, c’est IBK qui est le seul responsable des errements de Manassa et de sa cour, qu’il a commandités dans le cadre de sa stratégie ignoble  de succession familiale au pouvoir après son calamiteux règne désormais taché de sang de martyrs innocents. Au lieu de dissoudre l’Assemblée nationale comme la Constitution l’autorise, le petit autocrate sanguinaire IBK s’adonne directement à ce qu’il sait si faire de mieux depuis qu’il trône au pouvoir : violer la Constitution et les lois de la République. Ce décret qui transgresse avec brutalité et arrogance la Constitution du Mali,  s’assimile carrément à un acte crapuleux de plus, de la part d’un Président criminel qui  fait tirer à  balles réelles sur sa jeunesse et embastille leurs parents, après les avoir enlevés comme des otages.
Ce décret  qui jure avec les principes élémentaires de la démocratie et de l’Etat de droit, est nul et de nul effet. Aucun des arguments farfelus qu’il égrène dans ses visas ne saurait lui servir de fondement juridique.
En aucun cas, la République ne doit et ne peut se reconstruire  démocratiquement par des matériaux de la forfaiture juridique, au risque de créer, comme ce fut le cas en 2012 avec la prorogation de mandats des députés, de très fâcheux précédents qu’on ne se gênerait plus après à reproduire comme les deux  prorogations inconstitutionnelles  de la récalcitrante
Manassa qu’il vient de chasser comme une malpropre . Encore une fois, le Président de la République est constitutionnellement disqualifié à dissoudre une juridiction constitutionnelle.
Mieux, IBK,  le Président vomi par son propre peuple, IBK l’assassin des enfants innocents morts sous les balles de sa milice de police, est lui-même disqualifié à prétendre au titre de Président de la République du Mali.
La seule et unique
porte démocratique à cette crise demeure qu’il foute simplement le camp avec son clan familial. Pour que vive le Mali. Pour que s’ouvre véritablement le chantier d’honneur de la reconstruction républicaine et démocratique de notre patrie.
Dr Brahima FOMBA

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Voici les salaires des presidents de certaines institutions des Etats Unis compares a ceux du Mali

    President des Etats Unis: 19 millions CFA par mois
    Vice president des Etats Unis: 11 millions CFA par mois
    President de l’assemblee Nationale des Etats Unis ( House Speaker): 10 millions CFA par mois

    Comparons les a ceux du Mali

    President du Mali: 150 MILLIONS CFA PAR MOIS
    Premier ministre du Mali: 75 MILLIONS CFA PAR MOIS
    President de l’assemblee nationale du Mali: 35 MILLIONS CFA PAR MOIS

    Allez y savoir ……

  2. if security forces fired upon plus murdered children they are caucasian colonialists in Negroid skin. It is inconceivable that IBK would not investigate such occurrence to fullest extent even removing plus charging those leading such acts with criminal charges. This anything go disposition if true must now stop. It serve best interest of terrorists plus strengthen their position to maintain a seemingly endless war unto they are able to win or partition nation with Europe in pursuit of African resources being big winner.
    Where is manufacturing of Mali? China plus Germany have seemingly infinite amount of manufacturing equipment for sale. Mali as are Sahel nations are in great position for low cost manufacturing with modern equipment. There should be focus on producing products that upgrade living conditions that we currently purchase from elsewhere that could be produced plus sold at lower cost if produced in Mali or Sahel. Please wakeup.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here