Droit des enfants et covid-19 : Salimata Diarra primée par World Vision Mali

0

Pour contribuer à la lutte contre la covid-19 et à la protection du droit des enfants maliens, l’ONG World Vision Mali avait initié une campagne pour créer une véritable mobilisation pour la cause des enfants. Salimata Diarra, jeune adolescente malienne, est sortie championne. La remise des prix a eu lieu le vendredi 3 juillet 2020.

La jeune Salimata Diarra devient la championne de la campagne de l’ONG World Vision. Cette campagne, « Ensemble, changeons de comportement pour mettre fin au mariage des enfants au Mali », visait à mettre fin aux violences faites aux enfants.

Selon World Vision, cette jeune adolescente a pris part à de nombreux évènements et initiatives qu’elle a organisées ou prises. Pour le lancement officiel de cette campagne, Salimata a pris soin de remettre une note « de politique au nom de tous les enfants du Mali à Madame la Première Dame et en son temps au Secrétaire général du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille du Mali ».

Ce n’est pas tout, cette ONG va plus loin pour montrer l’engagement indéfectible de la jeune adolescente pour la cause des enfants. Pour la célébration des 30 ans de la Convention relative aux droits de l’enfant à New York aux États unis, « elle a plaidé pour les enfants du Mali sur l’éducation des filles en présence de dirigeants dont notre Directeur international de World Vision et la Directrice exécutive de l’Unicef ».

L’engagement de Salimata va au-delà de tous ceux-ci. Elle a participé à la consultation de l’équipe globale du plaidoyer et de l’engagement externe de World Vision pour larégion de l’Afrique de l’Ouest. Un plaidoyer qui se faisait sur l’impact du Covid-19 sur les enfants.

En raison de tous ces aspects, le directeur national de World Vision Mali, Patrick Danière adresse toutes ses reconnaissances à Salimata Diarra en ces termes : « Salimata a prêté volontiers son image et sa voix pour la cause de ses pairs : les enfants du Mali et du monde ». A cette occasion, il lui remet une tablette « pour son développement personnel » ce,afin qu’elle-même ait une vie dans « toute sa plénitude et contribuer davantage au bien-être des enfants ».

Cette campagne a été lancée le 16 juin 2020, date de célébration de la Journée de l’enfant africain, par World Vision. C’est une partie de sa campagne globale de Partenariat international « Héros cachés ». Ces campagnes soutiennent la réponse de World Vision à la Covid-19. « La pandémie du COVID-19 a créé une saison sans précédent d’incertitude et de peur croissantes, et conduit à une augmentation de la violence à l’encontre des enfants », fait savoir cette ONG sur sa page Facebook avant de préciser que la campagne « Héros caché » vise à mettre en lumière « ces gens ordinaires qui font un impact extraordinaire offrant de l’espoir, un leadership et un soutien en ces temps difficiles. Un mouvement de bonne volonté et d’espoir ». Il s’agit avant tout d’un appel « à la mobilisation » afin que les enfants ne soient pas des oubliés dans cette lutte contre la covid-19 et d’autres formes de violation.

FousseniTogola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here