Meilleur agent «journaliste» de l’ORTM : Après Bah Traoré, Tamsir Diabaté récompensé par un Certificat de mérite et une prime exceptionnelle !

4

En vue de créer une saine émulation et cultiver l’excellence, la Direction générale de l’Ortm a décidé de récompenser chaque trimestre les meilleurs agents dans différentes catégories. Après Bah Traoré, le jeune journaliste Tamsir Diabaté vient d’être récompensé “Meilleur Agent journaliste” du 2ème trimestre dans le domaine : information, production et programme. Il a reçu un Certificat de mérite et une prime exceptionnelle de 100 000 Fcfa.

Je soussigné, Monsieur Salif Sanogo, Directeur Général de l’Ortm, délivre ce certificat de mérite à Tamsir Diabaté en reconnaissance de meilleur Agent journaliste du 2ème trimestre 2020 dans le domaine : Information, production et programme”. Ce certificat de mérite signé par le directeur général de l’Ortm, Salif Sanogo, en date du 24 juillet 2020 a été décerné au journaliste Tamsir Diabaté, lauréat du Prix du meilleur Agent du 2ème trimestre dans la catégorie Information, production et programme. Il a reçu son prix lors d’une cérémonie modeste mais très significative qui s’est déroulée à l’Ortm en présence du directeur général lui-même et des membres du Comité syndical.

En plus du Certificat, Tamsir Diabaté a également reçu une prime exceptionnelle de 100 000 Fcfa. Les trois autres agents ont été récompensés dans les différentes catégories. Il s’agit du domaine technique (Ingénieurs, Techniciens, opérateurs de prise de vue, de son et assimilés) du domaine des ressources humaines, finances, marketing et comptabilité et du domaine de la radio rurale.

Ces différentes catégories ont été choisies par une Commission bipartite composée des directeurs techniques et du Comité syndical, qui ont défini les critères. Ainsi, chaque trimestre, un Agent est récompensé par un certificat de mérite et une enveloppe financière. Le lauréat du 1er trimestre 2020 dans la catégorie information, production et programme est Bah Traoré.  Les journalistes et réalisateurs, les animateurs, les archivistes sont concernés par cette catégorie. Sans oublier les animateurs ruraux.

Notons que la Direction générale de l’Ortm a décidé de récompenser “le Meilleur Agent de l’Année” à la fin de l’année. Le lauréat empoche une enveloppe d’un million de nos francs plus un Certificat de mérite. Tout cela en vue de créer une saine émulation et cultiver l’excellence au sein de la boite.                                          

  El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Très sincèrement, l’ORTM1 fait honte à tout Malien qui regarde les TV d’autres pays.
    D’abord, lors des JT, les indices des interviewés ne durent que vingt secondes au plus, même s’ils sont très longs ; pire, ils ne sont jamais repris sauf si l’interviewé est un Sénégalais (quelle honte !); ce qui prouve à suffisance que les techniciens de montage sont nuls, sinon ils auraient accordé comme les TV internationales, suffisamment de temps pour la lecture de ces indices, voire les répéter, vu que la plupart d’entre nous avons des problèmes de lecture.
    Ensuite, voilà des gens dont la compétence est minime car, nombreux parmi eux ne sont que les relayeurs-successeurs de leurs propres parents, eux-mêmes anciens agents de l’ORTM.
    En plus, quelques-uns d’entre eux ne font, à l’ORTM, que leur propre travail avec le moyen public, à travers la flagornerie de leurs propres donateurs, sous prétexte de reconnaissance, juste pour obtenir encore plus et davantage ; honte !
    Par ailleurs, tous ceux que l’ORTM flatte comme bons agents n’ont pas fait que du bien ; en effet celui qui a remporté un prix international pour le reportage sur dame DIAWARA des ordures, n’a fait que vendre et immortaliser la honte du Mali : une preuve trans-millésime que les noirs n’ont tout le temps été que des sous-hommes : dommage !
    Enfin, la Radio-Mali, contrairement à toutes ses homologues d’ Afrique francophone, est la plus inaudible à l’échelle mondiale, honte !
    Vraiment, il n’y a que les ignares qui apprécient l’ORTM : honte !

  2. Très sincèrement, l’ORTM1 fait honte à tout Malien qui regarde les TV d’autres pays.
    D’abord, lors des JT, les indices des interviewés ne durent que vingt secondes au plus, même s’ils sont très longs ; pire, ils ne sont jamais repris sauf si l’interviewé est un Sénégalais (quelle honte !); ce qui prouve à suffisance que les techniciens de montage sont nuls, sinon ils auraient accordé comme les TV internationales, suffisamment de temps pour la lecture de ces indices, voire les répéter, vu que la plus part d’entre nous avons des problèmes de lecture.
    Ensuite, voilà des gens dont la compétence est minime car, nombreux parmi eux ne sont que les relayeurs-successeurs de leurs propres parents, eux-mêmes anciens agents de l’ORTM.
    En plus, quelques-uns d’entre eux ne font, à l’ORTM, que leur propre travail avec le moyen public, à travers la flagornerie de leurs propres donateurs, sous prétexte de reconnaissance, juste pour obtenir encore plus et davantage ; honte !
    Par ailleurs, tous ceux que l’ORTM flatte comme bons agents n’ont pas fait que du bien ; en effet celui qui a remporté un prix international pour le reportage sur dame DIAWARA des ordures, n’a fait que vendre et immortaliser la honte du Mali : une preuve trans-millésime que les noirs n’ont tout le temps été que des sous-hommes : dommage !
    Enfin, la Radio-Mali, contrairement à toutes ses homologues d’ Afrique francophone, est la plus inaudible à l’échelle mondiale, honte !
    Vraiment, il n’y a que les ignares qui apprécient l’ORTM : honte !

  3. Très sincèrement, l’ORTM1 fait honte à tout Malien qui regarde les TV d’autres pays.
    D’abord, lors des JT, les indices des interviewés ne durent que vingt secondes au plus, même s’ils sont très longs ; pire, ils ne sont jamais repris sauf si l’interviewé est un Sénégalais (quelle honte !); ce qui prouve à suffisance que les techniciens de montage sont nuls, sinon ils auraient accordé comme les TV internationales, suffisamment de temps pour la lecture de ces indices, voire les répéter, vu la plus part d’entre nous avons des problèmes de lecture.
    Ensuite, voilà des gens dont la compétence est minime car, nombreux parmi eux ne sont que les relayeurs-successeurs de leurs propres parents, eux-mêmes anciens agents de l’ORTM.
    En plus, quelques-uns d’entre eux ne font, à l’ORTM, que leur propre travail avec le moyen public, à travers la flagornerie de leurs propres donateurs, sous prétexte de reconnaissance, juste pour obtenir encore plus et davantage ; honte !
    Par ailleurs, tous ceux que l’ORTM flatte comme bons agents n’ont pas fait que du bien ; en effet celui qui a remporté un prix international pour le reportage sur dame DIAWARA des ordures, n’a fait que vendre et immortaliser la honte du Mali : une preuve trans-millésime que les noirs n’ont tout le temps été que des sous-hommes : dommage !
    Enfin, la Radio-Mali, contrairement à toutes ses homologues d’ Afrique francophone, est la plus inaudible à l’échelle mondiale, honte !
    Vraiment, il n’y a que les ignares qui apprécient l’ORTM : honte !

Répondre à ......¨. Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here