Commune de Konsiga : Le député GASSAMA de l’URD démontre son talent de pyromane

1

Mamadou Hawa Gassama n’a jamais cessé de surprendre. Excellent dans tous les arts maléfiques, il vient de prouver qu’il peut être un excellent pyromane. Les populations de la commune de Konsiga ont désormais la preuve. Elles qui ont subi la foudre de ce drôle de député. C’était la semaine dernière où un affrontement sanglant entre populations et forces de l’ordre a fait plusieurs blessés graves.

Selon nos sources, les causes lointaines de ces affrontements sont liées au verdict du contentieux électoral qui a opposé le parti Yéléma à l’URD dont le parti de poignées de mains est sorti vainqueur obtenant ainsi les 17 conseillers. Depuis lors, la cohabitation était devenue quasiment impossible entre la mairie de KONSIGA et la population. Un situation qui a fini par exploser suite à l’accueil triomphal du maire KEBE en provenance de la France. Un accueil qui n’a pas laissé indifférent le camp adverse qui est le YELEMA. Pour répliquer à cet événement qu’ils estiment être de la provocation, les partisans du maire perdant (candidat du parti Yelema) n’ont pas hésité à prendre en otage la mairie de KONSIGA pendant plus de 3 jours pour réclamer le départ du maire « illégal » selon eux et la population. Chose qui a déclenché l’instinct sauvage du tout  puissant député Mamadou Hawa GASSAMA qui n’aurait pas hésité à utiliser la loi du plus fort. Ainsi, selon nos sources, il aurait fait intervenir les forces de l’ordre qui sont intervenues avec des moyens disproportionnés. Le bilan encore non établi officiellement fait état de plusieurs blessés dont certains par armes à feu.

En attendant une réaction de Bamako, la population de Konsiga ne veut rien entendre d’autre que le départ du maire et l’organisation de nouvelles élections.

Harouna Niang

Correspondant à Kayes

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Voici deux partis à cause d’un poste de maire tuent les maliens. Pourtant ces deux partis à savoir Yelema de Moussa Marra et de L’urd du voleur certifié prônent tous deux une alternance en 2018 chacun de son côté bien entendu. Imaginez que ceux gens aient le pouvoir d’un pays dans leur main. Les droits les plus naturels de l’homme disparaîtront de ce pays.

    Il faut qu’il ait des enquêtes pour situer les responsabilités de chacun et faire en sorte que le soif de pouvoir ne soit pas préjudiciable pour les populations maliennes.

Comments are closed.