Ségou : Les Amis du sport s’engagent pour l’environnement

0

Depuis de nombreux mois, l’Association Les Amis du sport de Ségou“,  s’est très fortement engagée en faveur du développement durable à travers son programme d’information, de sensibilisation et de soutien aux sportifs de la région. Le samedi 8 juin 2019, les AS de Ségou ont organisé un colloque sur les relations entre le sport et la préservation de l’environnement.

 

Des acteurs majeurs du sport, de l’environnement et du développement durable de la région de Ségou se sont ainsi réunis dans la grande salle de conférence du Complexe commercial Salia Daou pour échanger autour de la thématique : “Sport et environnement”. Étaient présents plusieurs responsables de la région comme l’inspecteur général Biramou Sissoko, gouverneur de Ségou, Nouhoum Diarra, maire de la Commune urbaine de Ségou et l’expert des questions environnementales, Dr. Ibrahim Maïga, principal conférencier.

Lors de cette conférence, il a abordé des problématiques précises comme le sport et l’eau, le sport et la nature ou encore le sport, les infrastructures sportives et les transports. D’autres partenaires étaient également présents, les ONG Alphalog et Yerdon, mais également des centres de formation en football et en basketball.

 

Un bon sportif est celui qui prend soin de lui-même et de son environnement”

Selon Dr. Ibrahim Maïga, l’impact du sport sur l’environnement est réel. En cause, l’organisation des manifestations sportives, qu’elles soient de grande ampleur ou de masse nécessite toujours la construction et la gestion des infrastructures, l’utilisation du matériel… Les exemples sont nombreux. Toutefois, explique le spécialiste, les acteurs ont toujours été sensibilisés à la question et de nombreuses réglementations ou politiques publiques vont dans le sens d’une plus grande protection de l’environnement.

Le sport, par les valeurs d’exemplarité et d’éducation qu’il véhicule, peut et doit aussi à jouer un rôle dans la prise de conscience et le changement de comportement. “C’est vrai pour la protection de l’environnement, comme pour bon nombre d’enjeux de développement durable : la promotion d’un mode de vie sain et du bien-être de tous à tous les âges ; l’accès à une éducation de qualité ; la recherche d’une égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et les filles ; la promotion de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable… Le sport peut jouer un rôle important en tant que vecteur de changement positif au Mali et à travers le monde”, précise M. Maïga, rappelant aux élus leur rôle primordial de respecter les plans d’urbanisation des villes qui tiennent compte de tous ses aspects.

L’évènement a été riche en discussions autour du thème. Au menu, il y a eu une mention spéciale sur le rôle des élus locaux comme les maires dans l’aménagement et la protection des espaces dédiés aux sports. “Nous nous engageons à faire plus et mieux pour promouvoir la pratique sportive dans un environnement sain dans la Commune urbaine de Ségou”, a promis le maire de Ségou, Nouhoum Diarra.

Placé sous la présidence du gouverneur de la région de Ségou, l’inspecteur général Biramou Sissoko, le colloque a été suivi d’une remise d’équipements sportifs à deux nouveaux clubs de football de Ségou récemment affiliés à la Fédération malienne de football (Fémafoot). Il s’agit du Centre de Formation Kassogué de Médine et de l’Avenir Club de Pelengana.

Créée en décembre 2018, l’Association “Les AS de Ségou” compte aujourd’hui plusieurs membres et est ouvert à tous. Son siège social est au Complexe commercial Salia Daou de Ségou. Loin de se substituer aux instances des sports, les As du sport de Ségou veulent accompagner celles-ci avec un seul intérêt : promouvoir la pratique des sports, l’environnement et contribuer à la formation des enfants afin que Ségou retrouve sa place d’antan dans le concert des grandes villes sportives du Mali.

Sory I. Konaté

(Envoyé spécial à Ségou)

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here