Tombouctou : Le gouverneur se rend à Acharane après une attaque ayant fait fuir la population

0

Samedi 27 avril aux environs de 9h30, un véhicule des FAMa appartenant au détachement militaire d’Acharane (45 km de Tombouctou) a été attaqué par des individus armés non identifiés qui seraient venus à moto. Le bilan est d’un mort, le caporal Mamadou Issa Guindo, et un véhicule enlevé. Après une coure-poursuite, les militaires ont récupéré le véhicule en question. Sur instruction des chefs militaires, le corps du caporal a été transporté à la morgue de l’hôpital de Tombouctou pour être inhumé l’après-midi en présence du gouverneur, de la hiérarchie militaire et de plusieurs amis et compagnons d’armes.

A la suite de cet évènement malheureux, les populations d’Acharane ont abandonné le village. Informé, le gouverneur de Tombouctou s’est rendu sur les lieux. La première étape de sa visite a concerné le détachement des FAMa. Le gouverneur Koïna Ag Ahmadou a présenté les condoléances et la compassion des autorités et du peuple entier aux hommes du rang et à leur commandement. Il a expliqué que cette visite était aussi une occasion pour les soutenir dans leur exaltante mission qui est de donner leur vie pour défendre la nation malienne. Visiblement, les militaires ont bien apprécié les encouragements du chef de l’exécutif régional.

Le gouverneur et sa délégation se sont rendus ensuite au village d’Acharane qui était presque déserté. Il a fallu plusieurs heures de recherche pour retrouver le chef du village et quelques familles qui n’avaient pas pu aller loin.

Le gouverneur voulait savoir pourquoi ils ont abandonné. En réponse, le chef de village Mohamed Ag Mohamed El Moctar a expliqué que l’acte odieux qui s’est produit a vraiment effrayé les villageois. «Quand il y a eu l’attaque, nous avons eu peur. Il y avait surtout un climat de méfiance entre nous», a-t-il dit.

Le gouverneur Koïna Ag Ahmadou a rassuré ses interlocuteurs du soutien des autorités pour qu’ils vivent en toute sécurité. Il leur a aussi demandé de collaborer avec les militaires qui sont là pour assurer leur sécurité. «Le rôle de l’armée est d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. L’armée appartient à toutes les communautés du Mali », a soutenu le gouverneur, tout en exhortant les habitants du village d’être plus coopératifs, en signalant tout individu suspect, tout étranger ou toute autre personne avec des comportements douteux. Il leur a dit que personne ne doit couvrir un voleur ou un bandit tel que mentionné dans le document «Nous nous engageons», signé en 2017 par tous les chefs de fraction, de village, de quartier de la région de Tombouctou.
La mission du gouverneur a porté fruit car, séance tenante, le chef de village a, à travers les radios libres de Tombouctou, lancé un appel aux autres habitants de retourner au village en toute quiétude. Aux dernières nouvelles, le village commençait à reprendre son rythme de vie normale.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here