2e session ordinaire du CESC : L’examen du recueil 2015 et des projets de loi à l’ordre du jour

0

La 2e session ordinaire de la 5e mandature du Conseil économique, social et culturel (CESC) a été ouverte hier pour 15 jours à Koulouba. A l’ordre du jour, l’examen et l’adoption des avis sur les projets de loi et communications écrites initiés par le gouvernement, et l’examen et l’adoption du Recueil 2015 des attentes, problèmes et besoins des populations. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de l’institution, Dr. Boulkassoum Haïdara, en présence du Premier ministre, des présidents des institutions, etc.

 

Conformément à l’article 107 de la Constitution du Mali, le Conseil économique, social et culturel (CESC) collecte et rédige avec la participation des différentes entités qui le composent,   le   Recueil annuel des attentes, des besoins et les problèmes de la société civile à l’intérieur et à l’extérieur du pays avec des orientations et des propositions.

De même, l’article 108 de la Constitution stipule que : “Le Conseil économique, social et culturel est obligatoirement consulté sur tout projet de loi de finances, tout projet de plan ou de programme économique social et culturel ainsi que sur toutes dispositions législatives à caractère fiscal, économique, social et culturel. C’est dans ce cadre que la 5e législature de l’institution a jugé nécessaire de pencher sa 2e session ordinaire à l’examen et à l’adoption du Recueil 2015 et à l’examen des communiqués écrits du gouvernement et des projets de loi”.

“Le CESC a décidé de consacrer sa 2e session ordinaire d’une part à l’examen et à l’adoption des avis sur les projets de loi et communications écrites initiés par le gouvernement, et d’autre part à l’examen et adoption du Recueil 2015 des attentes, problèmes et besoins des populations des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et du district de Bamako ainsi que ceux de nos compatriotes résidant en France, en Espagne, en Guinée équatoriale et au Cameroun. Rappelons que la visite des trois régions du Nord n’a pu se faire pour raison d’insécurité”, a précisé, Dr. Boulkassoum Haïdara, président de l’institution.

Il a ajouté que cette 2e session ordinaire est en effet spécifique et particulière, en ce sens que c’est la première fois qu’une session de notre institution soit consacrée outre au Recueil, à l’examen, l’analyse et l’adoption d’avis sur les projets de loi et communications écrites initiés par le gouvernement en application de l’article 108 de la Constitution.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture, le président du Conseil économique et social a fait le bilan d’activités de l’année écoulée. Au cours de cette cérémonie d’ouverture le président du Conseil économique et social a fait le bilan des activités de 2015.

“Au cours de l’année écoulée, le CESC a mené plusieurs activités qui ont permis à n’en pas douter de renforcer davantage sa visibilité et sa lisibilité. Il s’agit, entre autres, du séminaire régional des Conseils économiques et sociaux, membres de l’Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires des Etats et gouvernements membres de la Francophonie. Aussi, nous avons assisté en tant que membre aux assemblées générales de l’Ucesif à Rabat au Maroc, de l’Ucesa à Dakar au Sénégal et de l’Aicesis à Moscou. Nous avons également été représenté à La Haye aux Pays-Bas lors de la Conférence internationale organisée par l’Organisation internationale du travail et le Conseil économique et social de ce pays, etc.”

Il faut noter qu’après l’adoption, le Recueil sera remis au président de la République au cours d’une cérémonie solennelle.

Maliki Diallo

 

 

PARTAGER