81eme session du conseil d’administration de la Banque malienne de solidarité : Ça va

0

La Banque Malienne de Solidarité (BMS-SA), a tenu le mardi 27 septembre 2022, la 81ème session de son Conseil d’Administration présidée par Yehia Ag Mohamed Ali. Cette session portait essentiellement sur l’examen du rapport d’activités du premier semestre 2022 ; le point d’exécution du budget au 30 juin 2022 ; le rapport d’examen limité des Commissaires aux comptes sur l’arrêté intermédiaire au 30 juin 2022 et la poursuite de la mise en œuvre du nouvel organigramme adopté par le conseil en vue de réformer la Banque.

 

Au titre des activités de la BMS-SA, le premier semestre 2022 a été marqué par certains événements majeurs que le Président du Conseil d’Administration n’a pas manqué de rappeler au cours de cette session. Il s’agit notamment : des dures sanctions de la Cedeao contre le Mali (dont l’embargo économique et financier) qui ont fortement impacté les activités de la banque ; du renouvellement des mandats des administrateurs et de la recomposition des membres du Conseil d’administration ; de la nomination d’un nouveau Président du Conseil d’administration ; de la recapitalisation de la Banque à hauteur de F CFA 45 milliards par les démembrements de l’Etat actionnaires ayant permis d’absorber le choc des dépréciations sur le portefeuille à risques ; de la mise à jour des statuts de la Banque ; de l’entrée d’un nouvel actionnaire (Agefau) dans le capital de la Banque ; de l’adoption d’une feuille de route de la Direction Générale en vue de la réalisation d’activités prioritaires pour la restauration de l’équilibre financier de la Banque ; du renouvellement du mandat des Commissaires aux Comptes ; de la réalisation de l’audit de l’organisation interne ayant abouti à l’adoption d’un nouvel organigramme en conformité avec la réglementation et l’évolution du métier ; de la réalisation de l’audit de la sécurité du système d’information en vue de la prise des mesures idoines permettant de le renforcer ; du lancement de l’audit du portefeuille afin d’anticiper et de maîtriser les risques adjacents; du lancement de l’audit monétique permettant la mise en œuvre d’une monétique privative pour la Banque en plus de la solution délégataire avec le GIM-Uemoa.

Sur le plan financier, malgré un contexte socio-économique rendu plus difficile par les dures sanctions de la Cedeao sur notre pays, les principaux indicateurs de la Banque ont enregistré une évolution favorable.

Le premier semestre 2022 a été marqué par une hausse du total-bilan (91 milliards de F CFA) permettant à la BMS-sa de renforcer sa première place des banques de la place du Mali. En effet, de 1 080 milliards de F CFA au 30/06/2021 avec une part de marché de 18,46 %, le total du bilan est passé à 1 171 milliards de F CFA au 30/06/2022 soit une augmentation de 8,4 % avec une part de marché de 18,28 %.

Les emplois globaux se chiffrent à 804 milliards de F CFA au 30/06/2022 contre 712 milliards de FCFA au 30/06/2021, soit une progression de 12,94 % avec une part de marché de 23,26 % contre 24,08 % en juin 2021.

La BMS-sa conserve sa 1ère place en termes de participation au financement de l’économie nationale.

Les ressources globales se chiffrent à 769 milliards de FCFA au 30/06/2022 contre 787 milliards de FCFA au 30/06/2021 avec une part de marché de 17,37 % contre 19,64 % en juin 2021.

Les produits globaux d’exploitation se sont établis à 45,4 milliards au 30/06/2002 contre 41,2 milliards en 2021 d’où une augmentation de 4,1 milliards soit 10 % de hausse.

Le résultat net qui en découle, malgré le contexte socio-économique très difficile est bénéficiaire de 11,6 milliards de FCFA.

Aussi, il faut noter qu’en juin 2022, en respect des règles prudentielles en vigueur, la Banque a passé 9 milliards de FCFA de provision pour dépréciation de créances contre 5 milliards de F CFA à la même période en 2021 soit une augmentation de 80%.

Aussi, courant le premier semestre 2022, la banque a continué de consolider son partenariat avec : Les SFD qui sont des partenaires dans le cadre du développement à la base ; le Fare pour la garantie des PME dépourvues de suretés réelles ; l’Apej, l’ANPE et le Fare dans le but de financer les projets des jeunes diplômés ; le FGSP pour la garantie des porteurs de projets auprès des banques ; le FGHM pour la garantie des prêts hypothécaires des demandeurs de prêt à l’habitat ; l’IRC, le PAM et Jigisemejiri pour des programmes humanitaires de soutien financier aux populations vulnérables.

Pour le deuxième semestre 2022, la BMS s’inscrit en faveur : de la mobilisation des ressources adaptées à ses besoins de financement ; du développement du portefeuille minier en raison de son impact positif sur le PNB des Banques du Mali ; de la poursuite de l’assainissement du portefeuille à risques et du renforcement des recouvrements de créances de la banque sur la clientèle ; du règlement définitif du dossier contentieux avec la société SICG-Mali (dossier Halles de Bamako) ; de l’amélioration du ratio IHE, en procédant à une campagne de vente massive des biens immobiliers adjugés à la Banque et le non renouvellement des rémérés sur les dations, accordés ; de la mise en œuvre intégrale de la feuille route de la Direction Générale approuvée par le Conseil d’administration ; du suivi du traitement de la demande d’ouverture de 2 succursales de la BMS-sa au Sénégal et au Togo auprès de l’Autorité de supervision de l’Umoa.

Au terme de la session sur la situation au 30/06/2022, le Conseil d’Administration de la BMS-sa, a pris acte des progrès effectués par la Direction Générale dans la bonne tenue de l’activité de la Banque et l’encourage dans la conduite des réformes nécessaires permettant à la Banque de mieux restaurer ses équilibres et servir les maliens partout où ils se trouveront.

Enfin, le Conseil d’Administration de la BMS-sa remercie le Ministre de l’Economie et des Finances M. Alousseïni Sanou ainsi que les plus hautes Autorités du pays pour tous les efforts déployés visant à permettre à la BMS-sa de mieux exercer ses missions.

 

Malick Kanté

Correspondance particulière

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here