Campagne agricole 2019 : Le maïs pour une sécurité alimentaire durable !

0

La campagne agricole 2019 a été officiellement lancée, le mardi 15 juin à Bougouni par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. C’était à l’occasion de la célébration de la 15e édition de la Journée du paysan. Avec un accent particulier mis sur la vulgarisation du maïs, le coût global du plan de campagne agricole 2019 est de 299,2 milliards F CFA et il est attendu une production de plus de 11 millions de tonnes de céréales avec un excèdent céréalier prévisionnel de plus de 3,6 millions de tonnes.

 

Moment de communion intense et de contact direct entre le président de la République et le monde rural en vue de poursuivre le dialogue autour des préoccupations majeures du domaine, la journée du Paysan est célébrée au Mali depuis 2003.

Après Kangaba l’année dernière, c’était au tour de la capitale du Banimonotiè d’abriter l’édition de cette année avec un accent particulier mis sur la vulgarisation du maïs conformément à la vision agricole du chef de l’Etat.

Le thème de la Journée du paysan de cette année étant : Promotion et valorisation de la filière maïs au Mali pour une sécurité alimentaire durable, les organisateurs ont donné ainsi l’occasion à IBK de vulgariser la nouvelle dynamique au tour de cette filière pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. En effet, selon les experts, le maïs est la céréale la plus envisagée pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. “Il peut être cultivé toute l’année (maïs de saison, maïs de décrue et maïs irrigué en contre-saison)”, dit-on.

La production du maïs connaît une forte progression liée à sa grande diversité de transformation et d’utilisation (alimentation humaine et animale, création de la valeur ajoutée et de revenus). Avec le développement de la technologie, il est aujourd’hui possible, avec peu d’investissement, de récolter 4 à 12 tonnes de maïs à l’hectare entre 70 et 110 jours, selon les variétés.

 

Le Mali dans l’arène des leaders africains en agriculture

En décidant de faire de l’agriculture le moteur du développement socio-économique du Mali, le président de la République permet ainsi à ce secteur de connaitre une nouvelle ère grâce à l’octroi de 15 % du budget national. Par cet acte, IBK affiche donc sa volonté politique de tirer ce secteur vers le haut. Avec la mécanisation, les paysans maliens travaillent avec des engins modernes pour mettre en valeur leurs terres afin d’en tirer le maximum de bénéfices. Ce qui a permis à contribuer à améliorer les revenus des populations rurales, à réduire la pauvreté rurale, à contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la stabilisation du pays malgré la situation sécuritaire difficile que traverse le pays.

Cette vision d’IBK a porté fruit, car le Mali s’est classé premier en Afrique dans la production cotonnière avec 726 500 tonnes de coton en 2017-2018. Mieux, le pays est la 3e économie de l’espace Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Uémoa).

Moment de contact direct avec le président de la République, les représentants des associations et organisations du monde agricole ont mis l’occasion à profit pour exprimer leurs préoccupations majeures au Chef de l’Etat qui leur a rassuré de son soutien. En retour, ces derniers l’ont remercié pour tout ce qu’il a fait et continue de faire à l’endroit du monde rural.

Dans l’hypothèse favorable, au terme de la campagne agricole 2019, il est attendu au niveau des productions végétales : 11,126 millions de tonnes de céréales avec un excèdent céréalier prévisionnel de plus de 3.6 millions de tonnes.

Ainsi, la mise en œuvre du plan de campagne agricole 2019 avec un coût global de 299,2 milliards F CFA contribuera au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l’amélioration des revenus des producteurs.

Sur le site de l’évènement, le Chef de l’Etat a félicité et remercié les producteurs et productrices agricoles, les organisateurs de la journée du paysan, les partenaires techniques et financiers, les ambassadeurs des pays amis qui ont effectué le déplacement sur Bougouni avant de passer à la visite des stands d’exposition.

Le président IBK a procédé au lancement officiel de la campagne agricole 2019 en labourant la terre à l’aide d’un tracteur sur une distance de 30 mètres avant de poser la première pierre du nouveau siège de l’Apcam de Bougouni.

Avant de prendre le chemin du retour, IBK a rencontré les notabilités de Bougouni. Aussi, des prières et bénédictions ont été faites pour le retour de la paix, de la quiétude au Mali et pour un bon hivernage sur l’ensemble du territoire national.

Alassane Cissouma

(envoyé spécial à Bougouni)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here