Deuxième session du Comité de pilotage du Projet d’appui à la Compétitivité agro-industrielle au Mali : De belles perceptives à l’horizon avec un budget de 8 670 455 492 FCFA

0

Sous l’égide  du ministre de l’Agriculture, le Dr Nango Dembélé, s’est tenue   le vendredi 16 novembre 2018 à l’ ACI 2000,  la 2ème session du Comité de pilotage du Projet d’appui à la Compétitivité agro-industrielle (PACAM). Au titre de l’année 2019, le projet a un budget de  de 8 670 455 492 FCFA et  annonce de grands chantiers.  

Le projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle (PACAM)  a un ambitieux programme de travail pour l’ année 2019 dont le budget s’élève à 8 670 455 492 FCFA  avec en prévision l’ouverture de plusieurs chantiers. Et comme rappelé par le ministre Dembélé à l’ouverture de la session, le PACAM a été conçu pour être un véritable levier du développement du secteur de transformation pour la filière alimentaire animale, et sa mise en œuvre favorise le développement à grande échelle de l’agro-industrie au Mali.

Sous tutelle du ministère de l’ Agriculture, financé par le Groupe Banque Mondiale avec une enveloppe de 30 millions de USD à travers ses 4 composantes ( Composante 1 : augmenter la transformation et l’ exportation de mangues ; Composante 2 : améliorer l’ accès aux zones de production de mangues ; Composantes 3 : promouvoir la production d’alimentation animale, Composante 4 : renforcer les capacités institutionnelles et de mise en œuvre), le PACAM présente de grandes avancées selon sa coordinatrice, Fatoumata Ba Haïdara.

Pour illustrer ses propos, Fatoumata Ba Haïdara, cite  certaines réalisations du  projet parmi lesquelles on note le traitement de 24 800 hectares de vergers par les produits phytosanitaires contre les mouches de fruits lors de la campagne de mangue 2018, dont les  résultats ont permis au Mali d’ exporter  22 276 tonnes (mangues fraîches et sèches) pour des recettes de 8,982 milliards de FCFA contre 16 879 tonnes en 2017 pour 7 068 milliards.

D’autres acquis sont soulignés par  la coordinatrice du PACAM, à savoir la formation d’environ 300 producteurs de mangues dans les zones du projet en plus de l’accompagnement d’une dizaine de transformateurs et d’exportateurs à prendre part aux  salons et foras   nationaux et internationaux.

Loin de vouloir se limiter à ce bilan fort satisfaisant, le PACAM, projette très prochainement la réhabilitation  de 300 km de pistes rurales qui  va désenclaver  les cercles de Sikasso et Yanfolila  et permettre le transport de 35000tonnes de mangues supplémentaires vers le marché à en croire la première responsable dudit projet, Fatoumata Ba Haïdara.

Des avancées que le ministre de l’Agriculture n’a pas manqué de saluer tout en réaffirmant son engagement à tout mettre en œuvre pour la réussite du projet.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here