Dr. Nango Dembélé à propos de la campagne agricole 2015-2016 : « Les perspectives de récoltes sont très bonnes en maints endroits du pays »

0
alimentaire
Dr Nango Dembélé

Le mardi 9 novembre dernier s’est tenu au gouvernorat du District de Bamako la cérémonie d’ouverture de l’atelier du cadre harmonisé d’analyse et d’identification des populations en insécurité alimentaire aigue au titre de la campagne agricole 2015-2016. C’était l’occasion pour le Ministre commissaire à la sécurité alimentaire de faire l’état des lieux sur la campagne agricole.

Pour la circonstance, le ministre Nango Dembélé avait à ses côtés le chef de file des partenaires techniques et financiers pour le sous-groupe sécurité alimentaire et nutrition et le gouverneur du district de Bamako.

Sally Haydock, dans son adresse, dira que le cadre harmonisé est un outil fédérateur qui permet de classifier la nature et la sévérité de l’insécurité alimentaire aigüe pendant les évaluations des situations de sécurité alimentaire et nutritionnelle courantes et projetées. Elle estime que c’est un processus permettant d’atteindre un consensus technique et qui valorise les informations existantes, enquêtes nationales et toute autre analyse.

Cet atelier, à en croire Mme Haydock, est l’aboutissement d’un travail extrêmement important réalisé en amont par le Système d’alerte précoce (SAP), les services techniques et tous les partenaires, visant à générer suffisamment de données de qualité permettant une analyse fiable et objective de la situation alimentaire et nutritionnelle. Elle conclut en réaffirmant l’engagement de l’ensemble des partenaires techniques et financiers d’accompagner le gouvernement du Mali pour trouver des solutions durables aux problèmes de la faim et de la malnutrition.

Le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Dr. Nango Dembélé, pour sa part, soutient que le cadre harmonisé en tant qu’outil consensuel et fédérateur est implémenté par les informations issues des différentes évaluations de la situation alimentaire et nutritionnelle à travers le pays et les données classiques produites par les structures nationales, les partenaires les ONG et la société civile.

Le Dr. Dembélé est formel que malgré les évolutions méthodologiques, force est de constater que les résultats de la campagne agro-sylvo-pastorale 2015-2016 restent les facteurs contributifs les plus déterminants pour l’évaluation de la situation alimentaire dans notre pays.

Pour ce qui est de la campagne agricole de cette année, le ministre dit ne pas vouloir entrer dans les paramètres. Cependant, il affirme que les informations qui leur parviennent montrent que les perspectives de récoltes sont globalement bonnes voire très bonnes en maints endroits dans le pays.  Si toutes les tendances se confirment, le Mali connaitra une production agro-sylvo-pastorale record cette année. Ce qui laisse présager une situation alimentaire et nutritionnelle apaisée en 2015-2016.

Harber MAIGA

 

PARTAGER