Le PAM répond aux besoins alimentaires et nutritionnels des populations vulnérable en période de soudure agricole

2

Bamako – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et ses partenaires ont lancé une vaste opération d’assistance visant à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels d’urgence de plus de 750 000 hommes, femmes et enfants affectés par les conflits armés, les déplacements de populations, les effets du changement climatique et les conséquences socio-économiques de la COVID-19 au Mali.

Cette intervention s’inscrit d’une part dans le cadre du Plan national de réponse du Gouvernement face aux impacts socio-économiques de la COVID-19 qui a exacerbé la vulnérabilité des ménages pauvres et d’autres part dans le cadre du Plan national de réponse (PNR) pour la période de soudure agricole de juin à septembre ou octobre, durant laquelle, les stocks de vivres se font rares et de nombreuses familles peinent à s’offrir une alimentation équilibrée pour mener une vie saine et productive.

Selon les résultats de l’analyse de la situation de la sécurité alimentaire réalisée en mars 2021 (Cadre Harmonisé), plus de 5 millions de personnes au Mali sont en ce moment en situation d’insécurité alimentaire. Parmi elles, 1,3 million d’hommes, de femmes et d’enfants sont en situation de crise ou d’urgence, nécessitant une réponse alimentaire d’urgence entre juillet et Octobre 2021. Les effets combinés des conflits violents, déplacements forcés de populations, aléas climatiques, et pandémie de COVID-19 constituent les principales causes de cette situation.

La réponse en cours comprend donc une assistance alimentaire sous forme de transferts monétaires, la supplémentation nutritionnelle ainsi que des services complémentaires de nutrition comme le dépistage, la promotion de pratiques familiales essentielles et l’éducation nutritionnelle qui sont fournies à travers des plateformes communautaires avec l’encadrement technique des partenaires coopérants.

La supplémentation nutritionnelle a pour but de prévenir la malnutrition aiguë en couvrant les besoins nutritionnels des groupes à besoin spécifique que sont les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

En collaboration avec le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA), la Direction Nationale de la Protection Sociale et de l’Economie Solidaire (DNPSES), les Organisations Non-Gouvernementales nationales et internationales, le PAM fournira à chacune des familles bénéficiaires, des coupons d’une valeur de 15 000 à 25 000 Franc CFA par mois, selon les régions, pour se procurer de la nourriture au prix du marché local. Un accord de service a été signé avec les commerçants grossistes afin de faciliter les échanges de coupons contre les denrées alimentaires présélectionnés et conformes à la préférence et aux habitudes alimentaires des communautés bénéficiaires.

Cette réponse alimentaire et nutritionnelle est financièrement soutenue par l’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, l’Espagne, les Etats Unis d’Amérique, la France, la Finlande, l’Italie, le Japon, l’Union européenne (ECHO), la Norvège, le Royaume Uni, la Suède et la Suisse.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi ne pas acheter les vivres localement et procéder à leur distribution générale au vu et au su de tout le monde ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here