Monde agricole : Des producteurs chez Kassoum Dénon pour saluer sa nomination

1

Le domicile du nouveau ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon a connu une animation particulière le samedi 30 janvier 2016. Des représentants d’associations et de syndicats de producteurs des différentes zones de l’office riz Ségou et de l’Office du Niger, conduits par le délégué général des paysans, Abdoulaye Daou, s’étaient donné rendez-vous chez l’ancien Directeur de l’Office riz et ancien Directeur général de l’Office du Niger, devenu ministre de l’Agriculture. Leur ancien collaborateur et ancien Directeur général qui les a loyalement servis est celui qui répond le mieux à leurs attentes. Ainsi ont-ils effectué le déplacement, pour venir le remercier au nom de tous les paysans, car les efforts qu’il a déployés sous sa direction à l’Office du Niger ont suscité beaucoup d’espoir chez eux, ont-ils déclaré.

Les représentants du monde agricole ont dû quitter très tôt la ville des balazans pour arriver à 9 h chez le ministre Kassoum Denon, qui a très chaleureusement accueilli ses anciens collaborateurs et partenaires du monde agricole. Les zones de Dioro, Tamani, Farako et Ségou étaient représentés par le président de l’association des riziculteurs de la zone de l’Office du riz de Ségou (association Nyèta), en la personne de Badoulaye Kéita. Il était accompagné par des producteurs de ces zones, dont Yamoussa Coulibaly (Dioro).

Le Comité syndical de l’Office riz de Ségou était conduit par son Secrétaire général Amadou Guindo et quelques membres de son comité. Outre les efforts de déplacement de Ségou à Bamako, ils ont amené un bélier « pas au ministre, mais à l’ancien collaborateur, le Directeur général de l’Office du Niger Kassoum Dénon qui a loyalement servi les paysans et le Mali», ont-ils tenu à préciser.

La délégation de l’Office du Niger était conduite par le délégué général des paysans, Abdoulaye Daou, accompagné de certains membres de son bureau, comme M. Kané et Koké Traoré. « Nous sommes venus le remercier au nom de tous les paysans, pour les efforts qu’il a déployé à l’Office du Niger. Cette nomination répond à nos attentes et sur ce plan, nous saluons le président de la République et le Premier ministre pour ce choix … ». Selon ces paysans qui ont déclaré qu’ils ne suivent que la vérité, le président de la République a indiqué lors de la cérémonie de présentation de vœux, qu’il choisira la compétence partout où elle se trouverait, qu’elle soit au sein de la majorité ou de l’opposition, peu importe la coloration. Pour les visiteurs ségoviens, la nomination de Kassoum Dénon, au ministère de l’Agriculture, est un signe que le président Ibrahim Boubacar Kéita ira désormais dans ce sens de l’homme qu’il faut pour répondre aux attentes des populations. Pour les producteurs du riz, le choix de Kassoum Dénon est stratégique et mérité, l’homme étant connu pour ses compétences et ses mérites dans le secteur agricole.

Cette visite des producteurs de riz a suivi celle, la semaine d’avant, des paysans de la zone cotonnière de Koutiala, Kaniko, Ntossoni et Fonsébougou (Sikasso) qui ont signifié leur satisfaction et leur disponibilité pour apporter un soutien total de l’homme qu’ils connaissent bien.

Un honneur

Les représentants des producteurs ont souligné que la nomination de Kassoum Dénon comme ministre est un honneur pour eux, car en les en croire,  ils pourront revisiter et parachever leur œuvre de construction entamée lors de ses passages écourtés à l’Office riz de Ségou et à l’Office du Niger. Ainsi producteurs de l’Office riz aussi bien que ceux de l’Office du Niger ont tous revendiqué de part et d’autre les bienfaits de la gestion de Kassoum Dénon dans ses sociétés respectives. « Notre visite est une reconnaissance, et un rappel de ce que vous avez été, pour que vous gardiez la force d’être au service des paysans », a souligné le président de l’association des riziculteurs de la zone de l’Office du riz de Ségou (association Nyèta), Badoulaye Kéita. Pour un autre intervenant  Yamoussa Coulibaly, Kassoum Denon devra retourner pour revoir et s’occuper des nombreuses bonnes initiatives qu’il avait entamées, mais qui ont végété quand il a quitté l’Office du riz. Nous sommes venus lui dire que les choses ont peu évolué après lui, a soutenu Amadou Guindo, Secrétaire général du Comité syndical de l’Office riz de Ségou. Le ministre a remercié les producteurs en indiquant que bénéficiant de leur soutien, il aidera à « réaliser, à traduire en actes les aspirations profondes du président Ibk et des producteurs. Les paysans ont besoin de voir pour croire. Il faut réaliser, faire du concret. Quand ils voient ils croient et ils soutiennent », selon Kassoum Dénon.

PARTAGER

1 commentaire

  1. L;homme est à la hauteur, les producteurs ne seront pas dessus.
    Bonne chance monsieur Denon, nous allons t’accompagner dans ta lourde tâche surtout quand vous venez remplacer celui qui se voyait premier ministre et qui méprisait les producteurs.

Comments are closed.