Kalfa Sanogo, PDG sortant de la CMDT : « Pendant deux ans, nous avons obtenu le 3ème et le 4ème meilleur résultat des 40 ans de l’histoire de la CMDT en termes de production… »

4

Kalfa Sanogo a officiellement cédé hier lundi, à la faveur d’un conseil d’administration extraordinaire tenu pour l’occasion, son fauteuil de Président Directeur Général (PDG)  de la CMDT à son successeur Modibo Koné. Laissant derrière lui, des chiffres record aussi bien en termes de production agricole qu’en termes de mobilisation de ressources financières. Du moins, si l’on croit ses propos.

A ses dires, pendant les deux années qu’il a passées à la tête de la CMDT, la compagnie a respectivement obtenu le 3ème et 4ème meilleur résultat de production de toute son histoire  qui est longue de 40 ans.

« Je suis arrivé  ici le 5 décembre 2013 et j’ai fais deux campagnes agricoles et deux exercices financiers. La première année, nous avons obtenu 110.000 tonnes de plus que l’année d’avant mon arrivée, soit 25% de production en plus, malgré tous les aléas climatiques », s’est-il réjoui. Avant de révéler que la production de la campagne agricole 2014-2015 avec 550 tonnes a légèrement  dépassé la production de l’année d’avant (2013-2014).

« Ainsi le résultat de la campagne 2014-2015 passe à la 3ème position et celui de la campagne précédente 2013-2014 à la 4ème position comme meilleurs résultats en termes de production des 40 ans de l’histoire de la CMDT. Cela est une forte indication », a-t-il déclaré.

Mais aussi, souligne-t-il, la CMDT grâce à un certain nombre de mesures a dépassé le cap de la tonne à l’hectare. Toute chose qui selon lui est à saluer.

S’agissant de l’égrainage, pour  le PDG sortant Kalfa Sanogo, la CMDT est passée  de moins de 3500 tonnes par jour à plus 4000 tonnes par jour et de façon régulière grâce à l’engagement des équipes. Un chiffre qui dit-il, n’avait jamais été atteint depuis 1998. Et depuis avril 2015 ajoute-t-il, le coton malien est classé numéro 1 en Afrique en termes de qualité. Raison pour laquelle poursuit-il, le Mali a des bons chiffres de vente par rapport à beaucoup d’autres pays africains.

« Pendant que les productions de l’année dernière du Burkina Faso, du Benin et de la Côte-D’ivoire se trouvent encore stockées au port, nous nous avons déjà  écoulé 75% de notre production de cette année », s’est-il réjoui.

Quant au plan financier, l’ancien PDG Kalfa Sanogo, part la tête haute en laissant derrière lui, la bagatelle de 27 milliards FCFA, contre 6 milliards dans la caisse à son arrivée en décembre 2013.

« Au conseil d’administration de l’année dernière (2014), nous avons fait 14 milliards FCFA de bénéfice nette » a-t-il rappelé.  Un bénéfice qui, à l’en croire, a été revu en hausse pour l’année 2015 et se chiffre à 15 milliards FCFA, soit un milliard de plus. Des chiffres qui font croire que son successeur, Modibo Koné, doit doubler d’effort pour hisser la barre plus haut, au risque de ….

Lassina NIANGALY

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. se message et à Monsieur IBK son excellence Président de la République.
    Mon président, si c’est vraiment l’interêt général du Mali qui est au dessus de tout, vous devriez garder Kalfa à son poste de PDG car il a fait des résultats légendaires. Imaginez, quelqu’un qui venu trouver que la CMDT était endettée (6 milliard de dette) ; Il a pu payer ces dette et faire 14 milliard de bénéfice pendant sa première année d’exercice et l’année suivante il laisse 27 milliard de FCFA. Voyez comment l’homme est crédible. Je ne sais pas qui avez vous écouté pour le faire partir sans l’aviser même et à la grande surprise de tous les partenaires étrangers de la CMDT et beaucoup de maliens. Est ce le Mali d’abord? ou encore l’Honneur du peuple malien de surcroît, le progrès du Mali? Mon Président vous avez la réponse.

  2. merci Kalfa pour ton patriotisme, ton dévouement, pour avoir payé les dettes de la CMDT et laissé dans la caisse 27 milliards de francs CFA. Tu es vraiment digne, qu’Alah te bénit et propulse ta postérité. Mais une chose est sûr. IBK regrettera ton départ. le temps nous jugera. Tu es vraiment incorruptible. on a bien compris le jeu. On ne sait pas entre IBK, Karim, Tereta, Nantoumé, Tomota et Ses coactionnaires de L’Huicoma qui dirige le Mali? qui détient les décisions de nomination, de révocation?
    Une autre question plus pertinente : qui sont les actionnaires réels de l’huicoma? et pourquoi le Président IBK malgré le pouvoir qu’il détient n’a pas épaulé Kalfa à recuperer le plus vite l’huicoma et mettre en marche les usines de Koulikoro, de Kita et de Koutiala? C’est n’est plus le Mali d’abord ni l’honneur du peuple malien si non Ibk avait trouvé au moins Un Kalfa homme de la situation qui était entrain de mettre ces slogans en exergue. Il y’a une chose qui m’inquiete quelle sera la suite du dossier Huicoma?

  3. Du Bluff comment avoir 26 milliards cash=comptabilité passif ce n’est que les prêts des banques (pour la campagne industrielle, payer le coton graine, construire les usines, les stocks….). Il est vraiment singlé ou il n’a pas de conseiller financier, dans ce cas avec 26 milliards pourquoi ne pas payer la ristourne des producteurs ??? Il est dérangé depuis, raison pour laquelle les étudiants l’on laver avec les macoronis à katibougou.

  4. Bravo Mr SANOGO vous avez porté haut le flambeau. Soyez en fier Dieu vous recompensera.

Comments are closed.