Recherche biomédicale : Les Etats-Unis et le Mali renouvellent leur accord-cadre relatif au Programme ICER-Mali

0

Le renouvèlement de cet accord de coopération permettra de renforcer les capacités de riposte du Mali face aux différentes menaces sanitaires qui nous assaillent.

Avec les résultats forts encourageants enregistrés par l’Université des Sciences, Techniques et Technologiques de Bamako (USTTB) en partenariat avec le National Institute of Health (NIH), dans le domaine de la recherche biomédicale, le Mali et les Etats-Unis ont décidé de renouveler le programme ICER-Mali, initialement établi autour du programme de lutte contre le paludisme. Cela a été matérialisé le mardi dernier, par la signature d’un accord-cadre entre le ministre de l’Enseignement et de la Recherche scientifique et l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali.

Avant l’apposition des signatures des deux officiels sur les documents, l’assistance a eu droit à trois interventions. En premier lieu, le recteur de l’USTTB, le Pr Ouatteni Diallo a laissé entendre qu’ICER-Mali est aujourd’hui un Centre aux compétences multiples avec beaucoup d’interactions entre chercheurs de différents laboratoires sur plusieurs sites de recherche à travers le pays.

Et le Pr Diallo d’ajouter que les résultats obtenus jusque là sont très éloquents. Avec le renouvellement de l’accord-cadre, il y a de quoi à faire confiance en l’avenir.

Pour l’ambassadeur des USA au Mali, SEM. Dennis Hankins, après 30 ans d’existence, ICER-Mali est considéré aujourd’hui comme un géant africain en matière de recherche biomédicale avec plus de 600 personnes dédiées à cette recherche. De même, il est parvenu à bien équiper les laboratoires et élaborer plusieurs centaines de publications de haut niveau. Aussi, selon, l’ambassadeur, les USA continueront toujours à appuyer les capacités maliennes, pour que les recherches du Mali puissent sauver plusieurs pays.

De son côté le ministre Amadou Keita a souligné que ce partenariat exemplaire, initialement établi autour du programme de lutte contre le paludisme, est de nos jours étendu à plusieurs autres programmes. Il s’agit : des maladies infectieuses émergentes, à savoir celle d’Ebola et de la.COVID-19.

Pour le patron de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ce partenariat a permis, également, la création et l’équipement de nombreux laboratoires aux standards internationaux. Aussi, par lui, il y a eu la formation d’une masse critique d’enseignants-chercheurs maliens dont la qualité n’est plus à démontrer. En plus, le programme a été enrichi par la création du Centre Universitaire de Recherche Clinique (UCRC) et du Centre africain d’excellence en Bio- informatique de  Bamako.

Le ministre Keita a aussi profité de l’occasion  pour féliciter le Pr Abdoulaye Djimdé qui vient d’être élu à l’Académie mondiale des sciences. Selon lui, cette élection du Pr Djimdé honore la qualité des résultats obtenus par ICER Mali, dans le domaine de la recherche.

A rappeler que ce partenariat entre le Mali et les USA, a commencé au début des années 1990 avec l’Ecole nationale de médecine et de pharmacie du Mali. Et encore aujourd’hui, il continue avec l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako, à travers la Faculté de pharmacie, la Faculté des sciences et techniques et l’Institut des sciences appliquées.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here