visite du CEMA du Mali au Rwanda : La coopération militaire au menu des entretiens

0

Le Mali s’engage à développer la coopération militaire avec le Rwanda en vue de renforcer ses capacités en termes de défense territoriale et de protection des civils. C’est en tout cas l’indication du chef d’état-major des forces armées maliennes le général de division Oumar Diarra en visite de travail au Rwanda.

Le Chef d’état-major général des forces armées maliennes, le Général Oumar Diarra, qui conduit une importante délégation militaire, a été reçu en milieu de semaine dernière par son homologue rwandais, le Général Jean Bosco Kazura, et le ministre de la Défense, le Général de division Albert Murasira, au quartier général des Forces rwandaises de défense.

Cette visite de trois jours vise à approfondir la coopération militaire entre Bamako et Kigali dans les domaines de développement des ressources humaines et de la formation militaire.

S’adressant aux médias, le chef d’état-major des armées maliennes a exprimé la volonté de son pays de « s’inspirer de l’expertise rwandaise dans la reconstruction d’un pays et ainsi que dans le renforcement des capacités des forces de sécurité ».

Le général de Brigade malien a également salué « l’expérience rwandaise unique, la stabilité du pays ainsi que la capacité de l’armée rwandaise à participer à des opérations de maintien de paix comme il est le cas au Mozambique », selon les médias.

Il faut rappeler que cette visite du général Diarra au Rwanda intervient après celle effectuée  à Bamako le 20 octobre 2021 par le chef d’Etat-major général rwandais des Armées.

Le général de corps d’armée Jean Bosco Kazura avait été reçu, successivement en audience, par le Ministre de le Défense et des Anciens Combattants, le colonel Sadio Camara et le Chef d’État-major général des Armées, le général de Brigade Oumar Diarra.  Les échanges avaient essentiellement porté sur l’évolution de la coopération militaire entre le Rwanda et le Mali dans la lutte contre le terrorisme.

Mamadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here