Financement du Projet de route Nara – Frontière de la Mauritanie : les bons points du ministre Boubou Cissé

1
Boubou Cissé
Dr Boubou Cissé

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE et le Directeur du Fonds Saoudien pour le Développement ont procédé, la semaine dernière, à la signature de l’accord de financement partiel du Projet de construction de la route Didiéni-Kwala-Mourdiah-Nara-frontière de Mauritanie et du Mémorandum d’Entente relatif au Programme saoudien de forage de puits et de développement rural en Afrique (Phase V) avec le Fonds Saoudien pour le Développement. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de SEM Ali Massaoud, Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Mali.

Le ministre Boubou Cissé marque des bons points grâce au bouclage du financement du Projet de route « Didieni-Kwala- Mourdiah -Nara – Frontière de la Mauritanie», d’un montant total de 110 millions d’euros soit 72,155 milliards de FCFA environ, consistant en la réhabilitation et le bitumage de cette route sur une longueur d’environ 232,51 Km de la route nationale (RN4) dans le cadre du réseau de transport communautaire de l’UEMOA et du réseau routier prioritaire de la CEDEAO.
Il a comme objectifs, entre autres, d’assurer le désenclavement du pays, grâce à l’accès du Mali aux ports de la Mauritanie et de favoriser des échanges commerciaux entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.
Le Fonds saoudien pour le Développement participe au financement à hauteur de 6,9 milliards de F.CFA.

Quant au projet de forage de puits, d’un montant de 3,9 milliards de F CFA, il vise l’approvisionnement des localités et des zones rurales en eau potable à travers la réalisation de 110 forages équipés d’un système de pompage par énergie solaire, la fourniture de châteaux d’eau et l’installation de réseaux de distribution d’eau dotés de fontaines et de robinets.
A ce titre, il permettra aux populations bénéficiaires de pouvoir se tourner vers des activités génératrices de revenus et d’améliorer leurs conditions de vie, notamment les femmes et les enfants. Les zones d’intervention du projet sont les régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.